Carlos Da Silva, député par procuration, l'homme qui ne répond que quand cela l'arrange.

Bonjour

Corbeil-Essonnes connu hélas, pour les déboires de ses actuels élus, est devenue aussi, une espèce de no man land, pour l'opposition. Le député clame l'union, mais fait tout, pour parvenir à la désunion. Le quizz 2014, est imbuvable et indigne d'une campagne électorale.  Je plains les électeurs que nous sommes, quand arrivera le second tour.

 Je publie ci-après une lettre ouverte que je viens de lui adresser, car après plusieurs mails, il ne répond jamais, mais la politique poubelle, c'est non définitivement non

 

Lettre ouverte à Monsieur Carlos Da Silva, notre député par procuration, de Corbeil-Essonnes.   23 janvier 2014

Monsieur Da Silva, je vous ai déjà écrit plusieurs fois, mais vous ne répondez jamais, c’est à croire que vous ne recevez jamais les courriers (ou courriels) que les habitants mécontents de Corbeil-Essonnes vous adressent.  Je vais en profiter pour adresser une copie de la présente à Manuel Valls, car après tout, c’est pour lui que j’ai voté,  c’est lui que j’ai fait élire, et c’est lui mon député titulaire,  pas pour vous.

Il se trouve que vous le remplacez à l’Assemblée Nationale, un certain nombre d’entre nous le regrettons, car vous ne lui arrivez pas à la cheville, et ce n’est pas en tapant effrontément sur les autres que vous serez élu. Je suis bien plus socialiste que vous ne prétendez l’être et que vous ne le serez jamais, Rocardien de Cœur, Mitterrandien par obligation, j’ai voté socialiste depuis que j’ai ma carte d’électeur. Le socialisme c’est ma devise et ma vie.

Pour Lionel, j’ai voté oui, pour Ségolène j’ai dit oui, pour François, j’ai voté oui, et j’ai milité pour lui, et s’il devait se présenter, malgré tout ce que l’on lui met dessus, je pense que je voterais encore pour lui, sans aucun doute. Pour vous ce sera non, toujours non, car vous n’êtes pas digne de représenter le PS à Corbeil, parce que,  quand on sème la discorde ou le mépris, on récolte, les échecs et la réussite de la partie adverse.

Je ne supporte pas vos tracts, je ne supporte pas vos écrits, tendancieux, incohérents et tellement injustes, j’en suis à me demander comment le PS peut vous laisser faire,  je ne suis pas partisan de Bruno Piriou, mais il m’est insupportable de vous voir le traiter de la sorte, la politique politicienne n’explique pas tout, vous n’avez pas tous les droits, et surtout pas celui de le traiter plus bas que terre, dans vos tracts et publications.

Je suis outré de voir, ce que vous avez écrit dans votre communiqué de candidature, pourquoi taper sur les autres, pourquoi les dévaloriser, surtout que vous les avez tous soutenus par le passe ?

De mémoire, vous n’avez jamais écrit pour les vœux de la nouvelle année, aujourd’hui, dans ma boite à lettre, j’ai votre prose, bizarre non… il y a des élections et vous devez vous mettre en valeur (j’avais oublié). De plus,  un quizz 2014, circule sur Corbeil-Essonnes, et comme par hasard il tape sur tout et sur tous et de façon « dégueulasse », sauf sur vous, déduction logique c’est vous ou vos amis qui êtes derrière cela.

Monsieur le député par procuration, quand comprendrez-vous, que  ce n’est pas en tapant sur les autres composantes de la gauche, que vous ferez l’union, tellement nécessaire pour être élu demain, vous finissez par n’être ni crédible, ni audible, et c’est pour cela que vous serez battu à plates coutures ; parfois, les gens sensés se posent la question, mais que voulez-vous réellement, quel est votre intérêt ? Vous nous déroutez.

Vous clamez partout, que vous souhaitez, que vous voulez l’union, mais en fait, c’est tout le contraire que vous faites ; la gauche est majoritaire à Corbeil-Essonnes, mais à cause de vos écrits, de vos agissements, de votre égo surdimensionné, une nouvelle fois elle prend le risque de mordre la poussière, mais vous en serez l’unique et le seul responsable, pour ne pas avoir su créer les conditions de la réussite par l’union.

Volontairement, je ne m’étendrais pas sur les dissensions dans notre propre famille, comment avez-vous pu oser, soutenir votre « fan club », qui méritait cent fois, d’être déjugé, pour ses faits et gestes pitoyables, d’ailleurs, il a été sévèrement condamné par la justice ; en semant la terreur (incluant les coups physiques sur une militante), vous récolterez ce que vous méritez à savoir, une veste réversible, qui vous accompagnera à vie.

Vous me direz que c’est un bien pour un mal, cela vous laissera le temps de terminer enfin votre thèse qui traine depuis l’an 2000, 14 ans déjà,  mais je vous suggère d’en changer le titre ce sera nécessaire, au lieu de parler de mobilisation des cadres, il serait plus judicieux de parler de mobilisation des retraités….. car les cadres que vous avez du auditionner, seront sans aucun doute à la retraite, le jour où vous allez la publier.

Je vous laisse mon mail, si vous souhaitez enfin me répondre, je vous lirais avec intérêt.

 1949arm1949@gmail.com

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.