La TNT explose encore une fois le budget consommation des français

Cette semaine de nombreux médias ont annoncé sans grand catastrophisme que l’évolution de la TNT en 2016 pourrait rendre obsolète jusqu’à 10 million de postes.Crédit Flickr

Cette semaine de nombreux médias ont annoncé sans grand catastrophisme que l’évolution de la TNT en 2016 pourrait rendre obsolète jusqu’à 10 million de postes.

258331658_33a5a33b18.jpg
Crédit Flickr

Il s’agit d’un changement de norme de diffusion, c’est à dire le passage d’un type d’encodage à un autre en vue de généraliser la HD pour toutes les chaînes. Les bandes de fréquences actuellement utilisées par la TNT se verront modifiées entraînant un remplacement des équipement de réception. Même si les foyers qui reçoivent la télévision par le câble ou le biais d’une box internet ne sont pas concernés, le changement est comparable à la transition qui s’est opérée entre le hertzien et le numérique et s’est achevé il y’a tout juste 4 ans.

Le but de l’opération étant la libération de l’une des bande de fréquence utilisée par la TNT en vue de la revendre aux opérateurs de téléphonie mobile pour le déploiement de la 4G. Avec l’augmentation à prévoir des besoins en haut débit mobile, l’État espère ainsi empocher dans les 3 milliard d’euros grâce à cette vente.

 

Toutefois rien ne permet d’affirmer que les opérateurs de téléphonie mobile (au nombre de quatre depuis l’achat par Free Mobile de la 4e licence) vont se ruer vers ces nouvelles fréquences. De nombreux observateurs et médias spécialisés se montrent sceptiques sur la réussite de cette opération.

D’une part le besoin en nouvelles fréquences de la part des opérateurs n’est pas si prégnant, puisqu’ils procèdent déjà la ré-attribution des fréquences du bas débit mobile qui leur appartiennent déjà. D’autre part ces opérateurs ont déjà achetés les fréquences 4G utilisées actuellement il y’a seulement quelques années, ainsi rien n’est sur qu’ils vont dépenser à nouveaux des milliards pour en acquérir de nouvelles.

Enfin leur situation économique ne se prête par vraiment à de tel investissements. Tous ont éprouvés de grandes difficultés suite à l’arrivée du très concurrentiel Free, poussant SFR au bord de la faillite. Free quant à lui est en retard sur le déploiement de son propre réseau, le forçant à conserver ses contrats d’itinérance avec Orange plus longtemps que prévu (et plus longtemps que cela lui a été autorisé).

 

Malgré l’incertitude de cet apport financier pour l’État, nous consommateurs allons devoir nous ré-équiper. Même si des aides ont été évoqués, le moindre boitier adaptateur TNT coûte dans les 30 €. Ainsi le remplacement de millions de postes s’avèrera être une bonne aubaine pour les constructeurs. Jetant ainsi à la poubelle, ou sur un marché de l’occasion qui deviendra saturé, autant d’appareils quasi-neufs.

En route vers l’échec annoncé, tant écologique que économique de cette opération, c’est encore une fois le budget des français qui sera la victime collatérale des mauvais calculs de l’État. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.