RTS : Evasion fiscale : alors qu'UBS est visée par une procédure judiciaire, le Sénat conduit actuellement une enquête (19/04)

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/3935398-france-evasion-fiscale-alors-qu-ubs-est-visee-par-une-procedure-judiciaire-le-senat-conduit-actuellement-une-enquete-sur-l-evasion-des-capitaux.html

http://www.rts.ch/video/info/journal-19h30/3935398-france-evasion-fiscale-alors-qu-ubs-est-visee-par-une-procedure-judiciaire-le-senat-conduit-actuellement-une-enquete-sur-l-evasion-des-capitaux.html

3935397.image?w=240&h=135

Le 19:30 - France / Evasion fiscale : alors qu'UBS est visée par une procédure judiciaire, le Sénat conduit actuellement une enquête sur l'évasion des capitauxMercredi notamment, les présidents de deux des plus grandes banques françaises étaient auditionnés par la commission.

19:30 le journal | 19 avril 2012

France / Evasion fiscale : alors qu'UBS est visée par une procédure judiciaire, le Sénat conduit actuellement une enquête sur l'évasion des capitaux

Mercredi notamment, les présidents de deux des plus grandes banques françaises étaient auditionnés par la commission...

Malaises bancaires, au Sénat ; courage journalistique de Xavier Harel...

RTS 14 avril 2012 L'étau se resserre autour d'UBS en France

http://www.rts.ch/la-1ere/programmes/forum/3909335-l-etau-se-resserre-autour-d-ubs-en-france-14-04-2012.html?f=player/popup

Ecouter

Télecharger

Le logo d'UBS [BRANKO DE LANG - Keystone]

Le logo d'UBS [BRANKO DE LANG - Keystone]

La justice française a ouvert une information judiciaire contre UBS. Elle suspecte la banque suisse d'avoir démarché des clients en France. Les délits imputés à UBS sont passibles de cinq ans d'emprisonnement et de 750’000 euros d'amende. Contactée ce samedi, UBS n'a pas souhaité commenter cette information. L’interview d’Antoine Peillon, grand reporter au quotidien La Croix et auteur d'un ouvrage choc intitulé "Ces 600 milliards qui manquent à la France: enquête au coeur de l'évasion fiscale".

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.