Céline : "Danse avec la mort", par Bruno Frappat / "La Croix", 26 mai 2011

Bruno Frappat : Tout ce qui, dans le nihilisme foncier de Céline, tourne "vers Satan" peut donner lieu à un florilège de l’horreur et de la malfaisance. Son racisme maladif, son antisémitisme jamais renié (il n’aura après la guerre aucune parole de regret ou de repentance), ses mots lâchés et accumulés sur "le juif" – avant, pendant, après la guerre – relèvent d’une maladie incurable. Le jour où ses pamphlets seraient republiés (pour l’instant sa veuve s’y oppose), on constaterait l’ampleur des dégâts. Mais, déjà, sa surabondante correspondance en porte les traces indélébiles. (...) Il dansait autour de la mort, il fantasmait autour du néant. Les titres de ses livres portent presque tous des mots liés à la négativité et à la mortalité.
tardi.jpeg

Bruno Frappat : Tout ce qui, dans le nihilisme foncier de Céline, tourne "vers Satan" peut donner lieu à un florilège de l’horreur et de la malfaisance. Son racisme maladif, son antisémitisme jamais renié (il n’aura après la guerre aucune parole de regret ou de repentance), ses mots lâchés et accumulés sur "le juif" – avant, pendant, après la guerre – relèvent d’une maladie incurable. Le jour où ses pamphlets seraient republiés (pour l’instant sa veuve s’y oppose), on constaterait l’ampleur des dégâts. Mais, déjà, sa surabondante correspondance en porte les traces indélébiles. (...) Il dansait autour de la mort, il fantasmait autour du néant. Les titres de ses livres portent presque tous des mots liés à la négativité et à la mortalité.

L'article intégral http://www.la-croix.com/Culture-Loisirs/Culture/Livres/Danse-avec-la-mort-_NG_-2011-05-25-618669/(CRX_ARTICLE_ACCESS)/ACCESS_CONTENT

Lire aussi (Facebook http://www.facebook.com/notes/poete-libre/louis-f%C3%A9rdinand-c%C3%A9line-jirai-cracher-sur-sa-tombe-/229302320419240) Louis-Férdinand Céline... J'irai cracher sur sa tombe! par Poete Libre, vendredi 20 mai 2011, 14:32 Il était temps d'oser appeler un chat un chat et une merde une merde... Céline en est une incontestablement et Antoine Peillon in ''Céline, un antisémite exceptionnel'' vient le rappeler à toute une pseudo intelligentsia qui ne cesse depuis des années de se pâmer devant le ''génie'' de M. Destouches et de nous repaître les oreilles avec son style si exceptionnel...

Bas les masques ! Cet homme était une ordure et rien ne le fera jamais oublier.

D'aucuns tenteront de réhabiliter son ''oeuvre'' ou celle d'un Drieu la Rochelle mais moi, je n'oublierai pas et ne pardonnerai jamais. ''Bagatelles pour un massacre'' est la création d'un psychopathe alcoolique, d'un collaborateur névrosé et nazillon et non d'un quelconque génie égaré dans les méandres de l'Histoire...

Je me contrefous des hommages posthumes ou non de tel ou tel écrivain ou d'un quelconque garçon-coiffeur en mal de monologue, je crache sur sa tombe !

Et encore : Céline et Genet aux petits vers de l'antisémitisme - Les influences : des idées et des hommes http://www.lesinfluences.fr/Celine-et-Genet-aux-petits-vers-de.html

"Incroyable profondeur du nazisme de Céline" (Marc Knobel / CRIF) http://www.crif.org/?page=articles_display%2Fdetail&aid=24886&returnto=accueil%2Fmain&artyd=10

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L’auteur·e a choisi de fermer cet article aux commentaires.