Je revendique le pôle Nord

Ça y est, on peut désormais contourner le pôle Nord en bâteau. Etape supplémentaire dans l'accaparement de cet espace jusque là sans hommes...

Ça y est, on peut désormais contourner le pôle Nord en bâteau. Etape supplémentaire dans l'accaparement de cet espace jusque là sans hommes... Il y a un an déjà les Russes faisaient le premier pas :

 

 

 

 

C'est venu d'un coup. En voyant les bathyscaphes russes planter un drapeau au fond de l'océan Arctique. Et surtout en entendant l'explication de cette revendication. Le sous-sol contiendrait des millions de tonnes de pétrole. Alors j'ai griffoné sur mon agenda "Penser à revendiquer le Pôle Nord".

 

 

De quel droit une Nation revendiquerait-elle cette terre sans hommes ? Au nom de la géologie ? Parcequ'elle serait la continuation de son territoire ?

 

 

Il faudrait pour cela que la Terre nous appartienne, que les terres mêmes d'un pays lui appartiennent réellement et que l'utilisation des ressources d'un endroit du globe n'affecte pas la vie d'autres hommes, maintenant ou dans 100 ans.

 

 

Avec cette revendication (qu'elle soit russe, canadienne ou américaine, peut-importe) j'ai l'impression qu'on me vole un bout de ma Terre. Qu'une partie de ce qui n'était à personne, et donc à tout le monde, s'apprête à partir. J'ai mal à ma Terre.

 

La perspective de voir cet espace utilisé à des fins purement commerciales m'effraie encore plus. Ici plus qu'ailleurs l'exploitation du sol apparaît comme une saignée. C'est comme si une bande de marchands me disait : "Nulle part tu n'es à l'abri, je peux prendre ce que je veux et le vendre à qui je souhaite. Je peux te déposséder de ton ADN, de ta planète... de tes rêves."

 

Alors, au nom de l'humanité, je revendique le Pôle Nord!

 

Je le revendique pour ne rien en faire. Je le revendique pour ne surtout pas l'exploiter. Je le revendique pour le laisser à la glace, aux ours ou aux pingouins. Je le revendique pour qu'il n'appartienne à personne, puisque je ne suis personne. Je le revendique pour qu'il soit vraiment à tout le monde. Je le revendique pour qu'au moins un bout de la planète ne soit pas une usine. Je le revendique pour que mes enfants sachent que j'ai essayé de faire quelque chose de plus qu'éteindre la lumière en partant. Je le revendique pour continuer à rêver un petit peu. Je le revendique pour le léguer à ma petite soeur, pour qu'elle le lègue à son ours en peluche. Je le revendique car tout le monde sait que je ne l'aurai pas et que c'est le seul moyen de ne pas le détruire.

 

Faites comme moi! Revendiquez le Pôle Nord! Envoyez des messages aux agences internationales de l'environnement, aux associations, aux partis politiques, à tous ceux qui ne possèdent pas encore un bout de Pôle Nord. Rajoutez des raisons de le revendiquer. Si nous avons chacun un bout d'Arctique, aucun de nous ne pourra rien en faire et c'est encore ce qu'il y a de mieux à faire avec.

 

 

 

Ce texte est une reprise d'un billet déjà publié ici, en août 2007.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.