Jeune iranien

Fabienne Godet nous livre le témoignage poignant de ce jeune iranien rencontré dans la "jungle" de Calais.

 “ J’ai rencontré ce jeune garçon alors que je marchais seule dans la boue. Il commençait à faire nuit. Quand il m’a vu filmer il s’est approché de moi pour me demander si j’acceptais d’entendre son histoire. Il voulait témoigner sans être vu pour les raisons qu’il explique dans ce film, peur pour sa famille restée là-bas. Il était accompagné d’un ami, rencontré sur le camp: même âge, même histoire, même violences policières, même incompréhension… C’est la première fois que quelqu’un m’abordait directement pour être entendu. D’habitude, c’est moi qui allait vers les gens, qui les sollicitait…

Ce qui m’a touchée , c’est le contraste entre la douceur et la fragilité de sa voix, à peine audible parfois… Et la violence de son histoire et des violences policières…

Un feu s’est déclaré à quelques mètres de nous et nous avons interrompu notre entretien pour savoir si nous pouvions aider…

Une rencontre comme toutes celles que j’ai faites là-bas. Bouleversante”

Fabienne Godet – Janvier 2016.

Jeune Iranien © Fabienne Godet

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.