La tragédie du Pont , 1914-1922

Même si je fais mienne l'épitaphe de Martinus von Biberach : Je viens je ne sais d'où ,

Je suis je ne sais qui

Je meurs je ne sais quand

Je vais je ne sais où ,

Je m'étonne d'être aussi joyeux .

Découverte grâce à la lecture de Clément ROSSET , je ne cesse pas de quêter quelque élément pour un jour respirer l'air qu'huma ma grand-mère grecque Toula à son sortir d'utérus aimant avant que la tragédie du Pont vienne bousculer , éteindre sa marelle d'enfance . Je découvris récemment ce livre que je joins, en français et en anglais , le premier qui me fut donné de lire où je re- découvris le patronyme de ma grand-mère . Les traces étant rarissimes, le sujet devant intéresser peu , je le joins ici , au cas où quelque petit-fils , quelque petite fille , serait désireux , désireuse de faire cette démarche aussi . Je promis à Alexandre JOANNIDES , qui réalisa avec ses deniers propres un documentaire : " Kermasti , vaincre l'oubli", de farfouiller moi aussi pour que d'autres puissent remplir ce devoir de mémoire . Je suis joyeuse de le faire ici . En lien , le Livre noir de la Tragédie du Pont , 1914-1922.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.