Ariane Walter
Agrégée de lettres, auteur (théâtre, roman), blogueuse.
Abonné·e de Mediapart

98 Billets

0 Édition

Billet de blog 28 oct. 2021

Ariane Walter
Agrégée de lettres, auteur (théâtre, roman), blogueuse.
Abonné·e de Mediapart

Pour une agrégation de prostitution.

Ariane Walter
Agrégée de lettres, auteur (théâtre, roman), blogueuse.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Jean-Claude Michéa, philosophe, nous apprend, dans un exposé brillant, que la définition du libéralisme est l’abandon de toute morale et la considération strictement matérielle de nos existences.  M. Michéa prend un exemple. La prostitution ne  sort-elle pas de l’orbe du péché, du mépris, pour devenir un métier comme les autres ? Ainsi, en Allemagne, on a vu une ANPE menacer de radiation une fille qui refusait d’être hôtesse d’accueil dans un Eros center. Plus encore, depuis 2008, en Nouvelle Zélande, l’Etat étudie les modalités d’études de prostitution menées en fac avec licence, master, agrégation.

Surprise, comme vous devez l’être, par ces révélations mais néanmoins formée à vite réagir   face aux problèmes contemporains, je me suis demandée ce que pourrait être cette fameuse agrégation de prostitution. Semblable aux autres types d’agrégation ?

« Agrégé » est un titre qui sous-entend généralement un haut niveau de connaissance et d’intelligence, alors, qu’à mon humble avis, il n’a rien à voir avec la réalité du métier que l’on veut exercer. C’est une manière de perdre quelques années en attendant de pratiquer une activité que l’on ferait bien mieux d’apprendre  d’une manière plus concrète. Mais comme un petit supplément de salaire est à la clef et qu’on ne peut le donner à tout le monde, il faut bien en faire souffrir un grand nombre pour en récompenser quelques-uns.  

Oui, la prostitution est un métier ! Arrêtons de nous bander les yeux. Il faut qu’il y ait des filles de haut niveau. Tout le monde en est conscient. On ne peut pas se contenter d’aimable amateurisme.

En quoi consisterait donc l’agrégation de prostitution ?

Première point essentiel. Qui rejoint l’éthique : aucun contact avec la clientèle.

Hé oui, cela peut vous paraître bizarre, mais si je m’en tiens à mon expérience personnelle (littéraire), j’ai passé toutes mes études sans jamais voir l’ombre de la queue d ‘un élève. On pense en effet que la qualité d’agrégé est liée à l’essence ésotérique de ses connaissances. Si vous voulez quelqu’un qui vous tripote d’une main ferme   allez chercher une BTS (baiseuse très sexy) et pas une prostituée agrégée. Ce n’est pas le même monde.

Quelles seraient les connaissances requises ?

Il nous faudrait des historiennes. Montrer à ces filles que ce métier méprisé a mené le monde et que les plus grands sont toujours tout petits avant qu’une femme de talent ne s’occupe de leur donner une dimension internationale.

Histoire du métier. On demanderait à ces étudiantes de connaître les prostituées grecques et latines les hétaïres, les geishas, les lionnes ! Noms. Prénoms. Dates.

Histoire des monnaies : évolution des prix d’une passe, de l’Egypte antique à nos jours.

Histoire des langues. Obligation d’apprendre le latin. On leur demanderait de faire une traduction des « Amours » d’Ovide, du « Satiricon » de Pétrone. Pourquoi, allez-vous me dire, c’est totalement inutile ! Elles ne parleront jamais latin à quiconque ! Hé bien justement. De hautes études qui ne sont pas inutiles ne méritent pas ce titre.

Autre sujet qui ne manque pas d’intérêt. La phonétique historique. Ainsi l’évolution du mot « fellation » qui vient du latin « fellare », qui signifie téter, sucer, la forme étant le supin : « fellatum ». Le supin, en –um étant un accusatif qui marque le but et le mouvement, mouvement de tête qui marque le but, on comprend maintenant pourquoi, grâce au latin.

Biologie et biopsie des sexes. On amènerait des sexes congelés de serial killers, comme autrefois des grenouilles au cours de physique, qu’il faudrait disséquer habilement pour voir la constitution de l’organe. Il y a en effet une étude dont beaucoup de femmes sont privées et qui est l’observation attentive du sexe masculin. Sortir sa loupe est gênant quand la passion s’en mêle, voilà pourquoi un sexe détaché de son corps, branché sur des électrodes qui peuvent le rigidifier à souhait, permettrait à nos futures agrégées de voir enfin la nature de leur futur gagne-pain.

Cours de poésie ; cette année au programme : Lamartine.

« Aimons donc, aimons donc ! De l’heure fugitive, hâtons-nous ! Jouissons ! »

Plus les « onze mille verges » d’Apollinaire en version illustrée.

 Mais parlons de l’examen final.

Qui serait membre du jury ?

Aucun homme évidemment. Les hommes sont notoirement incapables d’apprécier les qualités intellectuelles d’une prostituée. On les connaît ces rustres, pourvu qu’on les fasse jouir ! Les qualités d’une femme qui parle de sexe a volo les intéressent a nolo. Non ! Un jury de femmes est requis. Vierges de préférence, à même d’apprécier les nuances et l’histoire ancienne.

Comme pour toutes les agrégations. Un écrit et un oral. Pour l’oral un exposé. Au choix : « Rôle de la prostate dans la jouissance masculine. » « Taoïsme et virginité dans les grandes surfaces. ». « Réciprocité dans la sodomie orientale. » « Freud et fraude dans les familles bourgeoises » « Différence entre sex-toy et ex-toy ».

Hé bien voilà tout un programme qui ne manque pas d’être alléchant.

Mais, allez-vous me dire, après toutes ces études, nos agrégées seront-elles vraiment efficaces ? N’ayant jamais touché de client ?

Bien sûr que non.

Mais nos futurs ministres qui sortent de l’ENA sont-ils efficaces quand ils sont aux affaires ?

Non.

Arrêtons de jouer les enfants. Et les économistes s’y connaissent peut-être ? Non. Et les prêtres sont purs ? Non. Et les banquiers sont riches ? Non. Puisqu’ils prêtent de l’argent qu’ils n’ont pas. Que d’idées reçues, mon dieu, que d’idées reçues !

Donc, ces filles, agrégées de prostitution, comme tous ceux qui sortent des grandes écoles, pourraient bien y retourner cent ans avant de comprendre quoi que ce soit au monde et aux gens. Le vrai monde et les vrais gens. Bien sûr.

La ligue des droits de l’homme me pose une question, craignant une injustice :

Y aura-t-il une agrégation de maquereau ?

 Je pense que cela s’impose. Car c’est aussi un métier qui demande du discernement, du courage, des notions en médecine (comment frapper sans marquer), en informatique (comment monter un réseau de call-girls), en droit (comment raconter des bobards quand on a volé une fille). Tout s’apprend. Tout mérite respect. Tout est difficile.

L’agrégation de morue, c’est vu.

L’agrégation de requin donne ses cours, tous les jours, dans les amphithéâtres de la bourse et des banques mondiales.

Car, comme tous les éthologues le savent, depuis déjà pas mal de temps, hélas, la finance est la femelle du requin. D’instinct.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Ce que le gouvernement a fait aux chômeurs
La première réforme de l’assurance-chômage est pleinement entrée en vigueur il y a tout juste un an, et nul ne sait combien de chômeurs elle a pénalisé. Si les chiffres sont invisibles, les conséquences sur la vie des gens sont brutales. Témoignages.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Europe
Poutine entérine l’annexion de quatre régions ukrainiennes
Après une allocution au Kremlin, le président russe a signé l’annexion des régions ukrainiennes de Kherson et de Zaporijjia, ainsi que des autoproclamées « Républiques » de Donetsk et de Louhansk. Et il a prévenu que la Russie protègerait ses terres « en utilisant toutes [ses] forces ».
par Laurent Geslin
Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal — Migrations
Sur TikTok, les passeurs font miroiter l’Angleterre à des Albanais, qui s’entassent à Calais
Depuis le début de l’année, les Albanais sont particulièrement nombreux à tenter la traversée de la Manche pour rejoindre l’Angleterre, poussés par des réseaux de passeurs dont la propagande abreuve les réseaux sociaux. Une fois dans le nord de la France, beaucoup déchantent.
par Nejma Brahim

La sélection du Club

Billet de blog
Brésil : lettre ouverte aux membres du Tribunal Supérieur Électoral
En notre qualité d’avocats de Monsieur Lula nous avions interpellé sur l’instrumentalisation de la justice à des fins politiques à l’origine des poursuites et de la détention arbitraires subies par notre client. Nous dénonçons les attaques ignominieuses de Monsieur Bolsonaro à l’encontre de Monsieur Lula et sa remise en cause systématique de décisions judiciaires l’ayant définitivement mis hors de cause. Par William Bourdon et Amélie Lefebvre.
par w.bourdon
Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica