A quoi sert EELV?

Les amis de Mediapart proches d'EELV nous ont posté le communiqué d'Eva Joly qui fait preuve d'empathie pour la position grecque dans le conflit actuel avec les institutions de l'Union Européenne. Personne jusqu'ici ne nous a transmis la déclaration de Cohn-Bendit dans le Monde qui traite Tsipras de lâche pour avoir organisé un référendum au lieu de prendre sa décision tout seul comme un grand. Pas mal pour un ex-anarchiste! Qui a dit que la vieillesse est un naufrage?

Il y a pourtant un point commun entre la dignité d'Eva Joly et la vilenie de Cohn-Bendit. Aucun des deux ne se prononce sur le vote. Oui ou Non?

Je suis donc aller voir sur le site officiel d'EELV que vous pouvez consulter ici: http://eelv.fr/2015/06/29/grece-berceau-de-la-democratie-tombeau-du-diktat-technocratique/ Beau titre, un peu ronflant, mais quand même. Pour un esprit simple, il semble donc logique de voter Non au diktat technocratique. Sans doute trop simple ou pas assez consensuel. Le communiqué d'EELV ne se prononce finalement pas sur le choix de vote. A la différence de Cohn-Bendit, il approuve l'organisation du référendum. Mais Tsipras n'a pas seulement organnisé un référendum. Il appelle à voter NON.

Et ne me dites pas qu'il s'agit d'un référendum grec! A l'évidence ce référendum concerne au moins tous les pays de l'UE et entre autre la France, puisque c'est en notre nom que les institutions européennes veulent imposer à la Grèce un nouveau plan de démolition sociale qu'Aléxis Tsipras appelle les électeurs grecs à refuser. Êtes vous pour ou contre le plan de la Troïka? Cette question s'adresse aussi bien aux citoyens français, allemands, italiens ... que grecs, même si seuls les grecs vont voter. Depuis une semaine, les eurocrates l'auront assez martelé que Tsipras voulait opposer la volonté du peuple grec à celle des autres peuples d'Europe, qu'un peuple ne pouvait imposer sa volonté contre tous les autres. Sous-entendu, tous les autres peuples veulent imposer aux grecs - aux portugais, aux espagnols... et à eux-mêmes - toujours plus de misère et d'humiliation. Alors, moi je vote NON haut et fort. Heureusement je ne suis pas le seul à le dire.

Mais EELV ne sait pas. EELV n'a pas d'avis. Pour un groupe politique qui a fait de l'Europe sa deuxième identité, c'est un comble!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.