Miracle au Kerala!

Oui, on peut lutter efficacement contre le covid19. Il y faut une volonté politique et une organisation pour la traduire en actes.

Petit état de l'Inde Sud situé sur la cote de Malabar, le Kerala a une population de 35 millions d'habitants. La première région de l'Inde atteinte par les navigateurs portugais, Goa est situé juste au Nord du Kerala, mais aussi par la flotte du célèbre Zheng He, amiral des Ming. Elle est de tout temps célèbre pour ses épices. On y a retrouvé, il y a quelques années, gardé dans les sous sols d'un temple, un impressionnant trésor comprenant des monnaies datant de l'empire romain et même des monnaies frappées à l'effigie d'Alexandre le Grand. Le Kerala est restée un noeud de la mondialisation. Il compte quatre aéroports internationaux et un tourisme important tournée vers l'écologie, les arts traditionnels et la médecine ayurvédique. Un haut niveau de formation de la jeunesse, grâce à une éducation gratuite et obligatoire généralisée pour les filles comme pour les garçons, assure aux kéralais des emplois au quatre coin du monde. Beaucoup travaillent dans les états du Golfe, mais aussi en Asie du Sud-Est. Réciproquement, de nombreux travailleurs viennent chercher un emploi au Kérala depuis le centre de l'Inde et le Népal. 

C'était donc une victime toute désignée pour le covid19. Aujourd'hui l'état déplore 4 décès du covid19. Lorsqu'on compare à la France, à l'Europe, à l'Amérique du Nord, on a le vertige! 

Vous trouverez ici le lien avec un article très complet du Guardian:

https://www.theguardian.com/world/2020/may/14/the-coronavirus-slayer-how-keralas-rock-star-health-minister-helped-save-it-from-covid-19

Pour ceux qui ont quelques difficultés avec l'anglais, il faut savoir que la ministre de la santé KK Shailaja, organise la riposte dés le 24 janvier. Oui, le 24 janvier le Kérala se met en ordre de bataille pour stopper l'épidémie, contrôler tous les voyageurs entrant dans l'état et appliquer le mantra, " tester, isoler, soigner ". Loin d'être infantilisée et abreuvée de mensonges, la population est informée, motivée et mobilisée. Ce n'est pas la police qu'on envoie en première ligne, mais les médecins. Les passagers arrivant aux aéroports sont systématiquement contrôlés, suivis et si nécessaire isolés. Puis les aéroports internationaux sont fermés. 

Au pire de la crise, c'est 170 000 personnes qui ont été mises en quarantaines, logés et nourris, migrants comme kéralais. Et le gouvernement kéralais n'a pas hésité à réquisitionner 165 000 chambres d'hôtels. Aujourd'hui les kéralais peuvent envisager la suite avec optimisme. 

Vous avez peut-être déjà pu lire un résumé de cette information sur le fil d'actualité de Mediapart. Il y manque pourtant un détail essentiel pour comprendre ce succès. KK Shailaja, la charismatique ministre de la santé est membre du  Communist Party of India (Marxist) qui est actuellement au pouvoir dans le Kérala, où il est régulièrement réélu depuis 1957. Issue d'une famille de militants, de tous les combats, pour la réforme agraire, pour l'égalité Homme/Femme, contre l'Intouchabilité, pour le droit à l'éducation et à la santé pour tous. La lutte contre l'épidémie est pour elle, comme pour son gouvernement et son parti la poursuite de tous ses combats. A noter, que le Kérala est un des rares états de l'Inde a résisté au BJP de Modi et a maintenir une bonne entente entre les nombreuses communautés religieuses qui cohabitent depuis toujours dans l'état. Comme quoi, la lutte contre le covid19 est aussi un combat politique. A comparer avec le piteux bilan des champions de la mondialisation libérale, Macron, Trump, Johnson, l'UE... 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.