Grèce : le stupéfiant aveu de la BCE

Stupéfiant!

Il faut absolument lire l'article de Romaric Godin dans la Tribune du 16 septembre dont j'ai emprunté le titre. Vous trouverez le lien ci-dessous:

http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/grece-le-stupefiant-aveu-de-la-bce-505811.html

On y apprend que Dans une interview accordée à Reuters ce 16 septembre, le vice-président de la BCE, Vitor Constâncio, affirme, sans sourciller, que la menace d'expulsion de la Grèce de la zone euro, le fameux « Grexit », « n'a jamais été lancée pour de vrai parce que ce ne serait pas légal. »

Donc tout celà n'était qu'un bluff. Un gros bluff au service des créanciers.

Un gros bluff pour crédibiliser la stratégie de Schaüble et assurer in fine le triomphe de Merkel.

Un bluff devant lequel Tsipras s'est empressé de s'incliner, sans vraiment y croire, lui qui n'avait pas réussi à obtenir le OUI qu'il espérait à son référendum organisé pour être une journée de dupes.

Et il n'y a que Romaric Godin qui ait souligné l'importance de cette information.

Il met ainsi un point d'orgue à une série d'articles brillantissime sur la Grèce. Non seulement grâce à la qualité et au sérieux de ses informations, mais surtout à sa capacité à les intégrer dans une analyse qui fait sens. C'est une belle leçon de journalisme qui devrait inspirer Mediapart. Il faudrait en faire un livre qui servirait une très vieille ambition, écrire l'histoire entrain de se faire.
Les ressorts de la tragédie grecque sont maintenant en pleine lumière.

Concernant la nature de l'UE, plus personne ne pourra dire "je ne savais pas".

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.