Armel Leroidec
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 juin 2022

Bombardements de civils dans la région de Kramatorsk

Armel Leroidec
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LES HABITANTS DE LA ZONE DE KRAMATORSK SONT ÉVACUÉS SOUS LES EXPLOSIONS D’OBUS (PHOTOS)

La Police sauve des habitants de Sviatogorsk et de Raïgorodok dans des transports blindés.

L’évacuation se passe dans des conditions difficiles parce que la ligne de front change de minute en minute, et que les Russes la tiennent sous le feu, communique le site de la Police Nationale.

Les policiers ont réussi à faire partir près de 150 personnes parmi lesquelles se trouvaient des adultes et des enfants blessés. Le papa d’un petit enfant de trois ans a été tué sous ses yeux, et des éclats sont restés dans son corps à lui.

Les policiers ont emmené 11 habitants du village de Stoudenok.La moitié de ceux qui ont été sauvés sont des enfants. L’un des petits garçons nécessitait une aide médicale, il a été blessé au ventre et à la jambe.

« Hier, on a tué mon mari et blessé mon enfant », raconte une femme. Quand les bombardements ont commencé, nous nous sommes précipités dans la cave, mais juste devant nous, un missile a frappé. »

Les voisins ont essayé d’éteindre notre maison en flammes, mais l’ennemi, par ses tirs incessants, ne nous en n’a pas donné la possibilité. A Sviatogorsk même, il reste 800 habitants.

La Police a encore évacué 40 personnes de Raïgorodok qui se trouve également sous le feu ennemi. Les citoyens ont été rassemblés à partir d’un endroit convenu. Les forces spéciales et les collaborateurs de la police locale ont aidé à emmener des gens sans leur faire prendre de risques en les orientant sur le terrain. Des logements provisoires, du ravitaillement et une aide médicale ont été organisés pour les personnes évacuées.