Propagande

Notre chère langue française dévoyée sur l’hôtel du capitalisme.

Notre chère président, non content d'avoir effectué un hold-up lors des élections, bien aidé il faut dire par la concurrence corrompue, promettant le nouveau monde, met tout son intellect au service d'un capitalisme fou et divise plus que jamais notre société. Diviser pour mieux régner, c'est la devise de tout despote depuis les romains. Cela fait bien longtemps que des "corners" ont été mis en place pour affaiblir le marché du travail. Un corner dans la finance c'est un asséchement artificiel de l'offre du nombre d'action disponible à la vente pour en augmenter le prix.

C'est exactement ce qui est organisé depuis  les années 80 avec le marché du travail, et déjà Henry Krasucky, s’était opposé à Yvon Gattaz (ancien patron du MEDEF), qui proposait la création d'un million d'emplois en échange d'efforts supplémentaire de la part des ouvriers. Cela fait bien longtemps que les "premiers de cordée" gravissent les monts de l'olympe financier aidés par des ballons remplis d'hélium et qu'ils ont coupé la longe avec les moins chanceux, les moins avides, les moins cupides, laissant une bonne partie des citoyens en plein désarroi face aux injustices. Tout comme François Fillon, qui se gargarisait d'avoir fait descendre deux millions de français dans la rue, Emmanuel Macron fait preuve d'autant de cynisme, et les "éléments de langages utilisés par ce gouvernement ne sont rien de plus qu'une propagande sciemment réfléchie pour nous expliquer que ce capitalisme dérégulé est une bonne chose pour nous, l'économie et le climat. Travestir autant la vérité se rapproche, en effet, plus du mensonge que de la communication.

L'état nous ment quand il annonce que 387 vies ont été sauvées avec le 80 km/h. Ce chiffre annoncé par notre premier ministre, pour assurer sa crédibilité encore une fois artificiellement. Si l'on le ramène au nombre de kilomètres parcourus ce chiffre est faut car en 2019 les grèves successives ont fait que les gens ont moins roulé. Et donc ce peut être même surement l'inverse qui s'est produit.  Sur la route comme partout le nombre des incivilités augmentent et c'est ceci qu'il faut combattre. Le meilleur moyen pour y parvenir serait de redonner une place prépondérante à la famille. La famille c'est ce "cluster" qui garantissait L'EDUCATION à ne pas confondre avec l'instruction que l'école est sensée prodiguer. Mais le rythme de notre société et le manque de temps rend cette mission très difficile voir impossible pour bon nombre de citoyens.

L'éducation d'un enfant est une chose importante, plus importante que de mettre bas. L'alimentation en fait également partie, mais là aussi le manque de temps ne permet même plus de faire, même si l'on sait, bien à manger. Le nombre d'enfants qui ne veulent plus manger de légumes est effarant. Une bonne nourriture saine et variée est  pourtant la première des conditions à respecter si l'on veut être en bonne santé. Il faut dire aussi que le goût des légumes, de la viande, des œufs etc etc produits aujourd'hui n'a, dans bien des cas, plus rien à voir avec par exemple une bonne tomate cultivée naturellement et cueillie mûre.

La durée de vie en bonne santé en sera forcément impactée, et l'état ment quand il nous dit que la durée de vie s'allonge car il prend une photo en instantané est ceux qui meurent aujourd'hui sont nos grands parents voir nos grands mères car les papis sont déjà partis depuis longtemps. Si vous ne mangez pas bien, que vous sortez en boite, que vous fumez, que vous n'achetez que des produits hyper transformés, sans parlé de la drogue ou des médicaments pris au long cours, il est évident que ça aura un effet négatif sur votre santé.

La planète nous alerte, la nature était rude. Rude et parfois impitoyable mais jamais cynique ni volontairement cruelle.Croyez vous qu'à l'époque de Christophe Colomb, s'il était scientifiquement prouvé que la terre était plate et que par conséquent que la chute vers le gouffre occidental était inévitable, que le roi d’Espagne aurait mit le moindre denier dans une aventure qu'ilsavait vouée à l'échec. C'est pourtant ce que nous faisons sous je joug d'un capitalisme sans limites. Et je rajouterais qu'en plus d'être déjà sur les ponts de ces navires dirigés par des capitaines ivres, nous avons mis du sable pour pouvoir y plonger la tête et adopter la technique de l'autruche.

Je suis un évolutionnaire et à contrario de la révolution qui évoque le chaos et la lutte armée, une évolte est nécessaire et comme c'est un nouveau mot, ne rappelle pas de mauvais souvenirs ni un retour au même endroit comme le font les planètes. Je suis plus adepte de la théorie de l'échelle de Jacob que de insouciance qui règne sur ce monde moderne. Ce que nous faisons à la planète c'est exactement la même chose que de demander à une batterie de 5 ampère, d'en délivrer 50. Et bien que je sois mauvais en math, c'est impossible. Et plus nous attendons, plus dure sera la chute des générations à venir.

Avec l'arrivée de cette nouvelle pandémie, nous voyons bien l'amateurisme de ce gouvernement en matière de confinement. Certains évènements sont annulés pour des raisons de contagion très importantes, et "en même temps" puisque c'est à la mode les matches de foot sont maintenus. Là encore, mensonge. Les supporters sont bien connus pour rester calmement sur leurs fauteuils dans un silence absolu. et les noms d'oiseaux contenant des P des T ainsi que les nombreux sifflets sont propice à l'éjections de nombreux postillons. Alors mensonge oui car chaque matche annulé ou joué à hui clos représente une perte sèche de millions d'euros, l'état est prêt à sacrifier une partie de sa population au détriment de gros sous. Tout comme Élisabeth Borne (DRH) de formation qui refuse aux employés le droit de retrait. D'ailleurs dans une entreprise c'est le DRH qui tient la fouet. Et si vous la regardez de près vous pouvez voir les marges des tableaux excel gravées dans ces yeux. La parité c'est bien mais il faut de vrais femmes. Comme la parité jeunes vieux, devrait être aussi respectée car nous naissons tous verts puis si l'on a de la chance et non pas du "mérite", on deviens fortunés et non"riches", et la protection des privilèges qui nous sont accordés pousse inexorablement n'importe qui à droite de l’hémicycle .

La cinquième république a été créée au surlendemain de la seconde guerre mondiale dans des conditions très particulières, sur mesure, pour un homme le général de Gaulle. Mais ce n'était pas n'importe qui, lui savait rester humble face à autant de pouvoir. C'est ce même pouvoir qui rend débile ceux qui ne sont pas prêt à le recevoir. L'autoritarisme de ce gouvernement en est la résultante. Il faut, et cela, devient urgent une sixième beaucoup moins verticale et plus représentative de la population. C'est à cette seule condition que les citoyens pourront être à nouveau unis. Pour y parvenir, il faut impérativement cesser l'organisation de l'abstention. Et bien que je sois plutôt pour les libertés (les vraies), il faut contraindre les Français à aller voter. Une fois en cinq an ce n'est pas trop demander je pense. Une amende de 25 euros pour les moins de vingt ans est 50 pour les plus âgés serait une bonne chose. Mais il faut en même temps ajouter une dose de proportionnelle et reconnaitre dans une certaine mesure le vote blanc. Ainsi le gouvernement ne pourra plus diriger contre son peuple. 

Au lendemain de la seconde guerre mondiale il était nécessaire d'augmenter les productions agricoles, et en remerciement pour l'aide accordée par USA, c'est un modèle chimique que nous avons massivement embrassé. Les agriculteurs ne sont pas entièrement responsable de ce cela, mais ils le deviennent quand ils freinent pour le garder. Il faut dire que tant que l'on dirigera les aides de la PAC (une absurdité totale en soi), vers les agriculteurs qui ont le plus de surface, plutôt que de prendre en compte tout simplement le nombre travailleurs ce na sera pas possible.Vous allez me dire qui c'est celui-là pour parler d'agriculture? Et bien j'ai effectué mes études dans l'agriculture et j'ai 48 ans. A l'époque on nous apprenait plus à être chimiste.

L'état se vente de faire reculer le chaumage, mais dans les faits ce gouvernement bénéficie pour une part des  décisions prises par le gouvernement précédent, le reste n'est que trucage des chiffres et la création d'emplois précaire à la sauce américaine sans couverture sociale. Vous allez me dire qui c'est celui-là pour parler comme ça. Et bien il se trouve que j'étais moi-même coursier payé la course à l'époque ou internet n’existait pas. Je peux vous assurer que c'est tout sauf un travail durable. Faire entre 250 et 350 km/jour dans des conditions parfois dantesques ne peut être tenu sur du long terme.

Il nous faut des professionnels en politique, l'ENA est une bonne école je pense, mais il faudrait obliger ces élèves à faire un stage de 6 mois en entreprise pour y occuper des postes non qualifiés, avec le salaire qui va avec bien-sur.

Nos dirigeants on pris la décision d'en finir avec les plastiques à usage unique, et je salue cette volonté. Mais dans les faits ce n'est que de la communication car tout les emballages, les pots de yaourt, les gels douche (dont nous avons pas besoin) etc etc sont des plastiques à usages unique.

Comme le disait Salvador Dali "la télévision est l'arme absolue pour abrutir les foules, mais il était à cent lieux d'imaginer jusqu'où pourrait aller ce processus. L'audiovisuel n'est plus qu'un support publicitaire pour des produits dont nous n'avons pas besoin la plupart du temps, et la téléréalité en est la fange. 

La France est une grande nation, non par sa taille mais par ses idées. Redevenons cette lumière qui éclaire le monde et irradie les esprits, rapprochons nous de la devise "liberté, égalité, fraternité", si belle à entendre et prononcer plutôt que de se marcher les uns sur les autres et tous vouloir tirer la couverture vers nous. Passons de la concurrence à l'alliance. Ne laissons pas les hautes instances jouer avec l'obscurantisme et les peurs. Finissons en avec les copyright  qui sont un frein à l'évolution, au partage de la culture plutôt qu'à son accaparement par les nantis. C'est quand même fou de penser que certains vont faire des croisières pour aller voir la banquise avant qu'il n'y en ai plus, croisière qui émet 5 tonnes de CO2 par tête de pipe. Ou encore d'envoyer des privilégiés nauséabonds dans l'espace alors que dans le même temps certain n'iront jamais à la piscine, au théâtre,  au musée ou à la mer ou la montagne. Dans quel monde vuitton?

Les solutions sont nombreuses et nous avons le choix de pouvoir empêcher le cataclysme à venir, modifions notre manière de consommer, consumer la planète, et redevenons des citoyens plutôt que des consommateurs décérébrés.

 

Pour terminer je tenais à décerner une palme d'honneur à Sibeth Ndiaye et sa langue fourchue, mais elle n'est que le reflet du cynisme absolu de notre gouvernement.

 

 

 

 

 

 

 

   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.