Couvre Feu

La voix se son maitre

Couvre feu.

 

Je ne sais pas pourquoi, mais ce soir j'ai allumé une bougie.

Certains pourrons essayer d'y voir un signe religieux ?

Manque de bol je suis athée.

Mais je dois avouer que cette lumière douce qui accompagne ma soirée

donne un charme même à la solitude.

Je pense à tous ceux qui sont pris au piège.

Pourquoi je m'exclus, c'est simple je suis à la campagne.

Je continue donc.

La chaleur de cette lumière est incomparable.

Et on imagine sans effort les longues nuits passées à son chevet.

Tant et tant d' écris, tant et tant de savoirs,

Nous ont été transmis grâce à elle. La lumière.

Je sais que si je lâche ce récit maintenant il n'aura plus aucun sens demain.

Alors avec la lueur de ce qui reste de cette bougie,

J'écris, enfin je vous écris.

L'histoire se répète, et les félons ont proliféré .

Sur le brasier hardent des discordes,

tentant d’instaurer leurs divisions,

Le chaos comme seul horizon,

N'attendons pas leur miséricorde.

Et dans tout ce brouillard,

seule la lumière d'un phare peut éviter le naufrage.

Vous êtes ces phares, essuyez vos lentilles,

et Faites le plein de graisse de baleine.

J'espère

J'espère un réveil

J'espère l'avenir

J'espère et je vous invite à vous réveiller pour penser ensemble l'avenir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.