Le pangolin aux jeux olympiques

Incompétence ou culpabilité

Le pangolin aux jeux olympiques.

 

Ce qui suit est une réflexion personnelle mais pose la question de la véracité sur ce virus.

Souvenez vous dès juillet de l'année dernière et de ces 50 morts de la cigarette électronique

aux Etats Unis. Les cas d'une mystérieuse maladie pulmonaire, principalement dans l'état du

Massachusetts et celui de New York. Environ 1000 personnes ont été aussi contaminées. Ils

fumaient donc tous la cigarette électronique et avaient, puisque c'est l'hypothèse avancée,

tous utilisé de mauvais produits ? C'est bizarre.

Mais il y a aussi quelque chose d'autre, ce sont ces militaires Français présents à Wuhan dès

octobre pour les jeux inter armées, qui sont revenus malades du Covid19. L'affaire n'a pas été

monter en épingle par les médias et pourtant il y avait de quoi faire le buzz dont ils sont si friands.

Là encore bizarre.

Revenons maintenant aux USA, que se trouve t'il entre le Massachusetts et l'état de New York ?

Et bien je vous le donne en mille, L'académie militaire de West Point, qui représente l'élite des

soldats Américains. Là où s’entraînent les militaires qui participent aux jeux inter armées, et

sont tous sélectionnés comme la crème de la crème des athlètes qui composent cette équipe.

Encore une fois bizarre.Certaines sources font état des premiers cas de Covid en chine dès

novembre 2019, alors que les militaires étaient déjà présents en Chine. Mais ce pays qui n'est

pas une démocratie, d'ailleurs la démocratie n'existe pas pour l'instant en ce bas monde, a caché

cette information jusque dans le courant du mois de décembre et il est donc impossible de tracer

le fameux patient zéro.

La ville de Wuhan possède un laboratoire P4, P pour pathogène et 4 pour classe 4 qui représente

le plus haut degré de sécurité et la plus forte dangerosité du matériel étudié. Je rappelle que ce

laboratoire a été conjointement créé avec la France et plus précisément par l'Inserm dirigé à

l'époque par Mr Levy qui n'est autre que le mari de Mme Buzyn, notre ministre de la santé qui a préféré

partir pour la mairie de Paris en pleine épidémie. Et là ce n'est pas bizarre, mais quand même très étonnant.

Nous pouvons allègrement penser que les Chinois ne sachant pas à l'époque l'origine de l'apparition

de ce virus, ont cherché à faire diversion pour ne pas voir ce laboratoire en premières lignes de cette

épidémie et être du coup pointé du doigt comme responsable de la suite des événements. Le coupable

trouvé à la hâte fut donc ce pauvre pangolin et le marché où il était vendu pour sa viande.

Le contexte géopolitique très tendu en ce moment conforte cette décision et les Chinois déjà attaqués

par les USA n'ont pas vraiment eu le choix.

Repassons maintenant en France où il y a eu cette histoire du porte avion à Brest et les décisions plus

que contestables de maintenir l'équipage à bord, alors que les symptômes étaient déjà présents à bord.

C'est en effet du 13 au 16 mars, mais l'OMS avait déclaré l'état de pandémie à la date du 11

mars. Les militaires ont donc été autorisés à rencontrer leur famille à Brest en pleine pandémie, sachant

que des cas avaient été signalés à bord ! Cette fois ci ce n'est même plus étonnant, mais incompréhensible,

même pour le quidam, pour peu qu'ils aient quelque chose entre les oreilles.

Alors avec tout ça, nous sommes en droit de douter et de douter sérieusement des décisions prises

au plus haut sommet de la hiérarchie militaire dans un premier temps et de notre cher président,

qui je vous le rappelle en France est le chef des armées.

Toutes ces anomalies, auraient pu constituer la totalité des erreurs commises par l'exécutif, mais non,

cela ne s'arrête pas là. Il y a eu aussi ce match de foot à Lyon, cette pièce de théâtre où s'est rendu Manu

le 6 mars qui incitait les gens à sortir malgré ce qui était à l'époque une épidémie,proclamant à l'époque

que nous n'allions pas confiner tout le monde, et qui invitait largement les citoyens à sortir et se regrouper.

C'est là que ça ne va plus, n'étant bien sûr pas Jupiter, titre assez exhaustif qui démontre bien un problème

de narcissisme de cet élu qui n'a compté que sur moins de 20/100 des électeurs pour accéder à ce fauteuil

bien trop large pour lui.

Dès lors le doute s'installe pour toutes les décisions qui ont été prises par ce monsieur et ce gouvernement

qui torpille nos droits, nos libertés, notre constitution et les droits de l'homme qui y sont rattachés. Je ne

reviendrais pas sur les masques, les tests, le conseil scientifique et cette doctrine suicidaire qui consistait

à dire aux personnes ayant des symptômes de rester chez eux et de prendre du doliprane. Non à ce stade

ce n'est plus de l'incompétence, mais relève plutôt de fautes lourdes et de la trahison,qui devraient conduire

normalement au débarquement de tout ce gouvernement et la refonte de cette république corrompue par

des intérêts dépassant le cadre de notre nation.

Ce qui est frappant aussi c'est la disparité tellement frappante de la gravité de la pandémie qui se

concentre essentiellement dans les pays occidentaux développés. Bref on y comprend plus rien.

On y comprend plus rien si l'on reste sur le logiciel que nous possédons tous et qui nous fait refuser

d'accepter que toute cette histoire serait organisée et sciemment programmée depuis des années.

Alors et si l'on fait la gymnastique qui consiste à se mettre cette fois ci de l'autre côté de la rive, tout

prend corps et l'idée d'une machination une fois acceptée, modifiant nos repères, redonne cette lumière

à notre pensée et rend cette fois l'équation si simple à comprendre.

La France est attaquée pour ce qu'elle représente et les droits de l'homme dont elle est à l'origine.Vidée

de toute part par ces décisions prises et ces gouvernements successifs qui n'ont eux que

l'intention d’appauvrir les gens pour les confiner dans cet état d'esprit qui rend la réflexion impossible

et qui tue cet esprit critique dont nous sommes tous plus ou moins porteur qui est l'instinct.

Alors tous coupables de haute trahison ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.