arnolds
Abonné·e de Mediapart

75 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 nov. 2018

Bling-Blang, l’incohérence est une fête.

Pour vous, qui désirez vivre votre amoralité sans effets secondaires – amertume, remords, anxiété ‒, Bling-Blang est là.

arnolds
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Vous qui désirez vivre votre amoralité sans effets secondaires – amertume, remords, anxiété ‒ Bling-Blang est là. Bling-Blang fait de tout reproche, même aussi gros qu’un nez au milieu du visage, une invitation sur bristol glacé 200 grammes pour une soirée fastueuse qui gommera toutes les conséquences un tant soit peu désagréables de votre mode de vie relâché. Comment ? Bling-Blang fait communier le révolté (l’autre) et le révoltant (vous) dans une même fête bachique et munificente, marie toutes les antagonismes, même les plus violents, et transforme comme par magie une lutte à l’issue douteuse et dangereuse en un deal gagnant-gagnant – pour vous prestige voire investissement spéculatif, pour lui, un peu d’argent et de gloriole…

Avec Bling-Blang, vous pourrez continuer à perpétuer sous une apparence rebelle et anticonformiste l’ancestrale et tragique rapacité sans frein que vous devez pratiquer avec ferveur pour être si riche. Votre soif de puissance restera intacte et solidement protégée par l’incontestable aura de votre progressisme Bling-Blang. Vous pourrez continuer à chasser sans vergogne les places les plus enviées, courtiser les grands sans retenue et mépriser les petits en public avec un discret dédain, vivre dans un luxe insensé, exploiter les êtres inférieurs et fragiles sans jamais avoir à  vous interroger sur votre intégrité morale et le sens de vos actes. Bling-Blang vous offre l’apparence éthique indispensable à votre tranquillité tant intérieure qu’extérieure.

Parler à gauche, exister à droite grâce à la culture Bling-Blang.
Parlez révolution sociale, écologie, accueillez les pensées les plus controversées, couchez avec n’importe qui et n’ayez rien à assumer grâce à Bling-Blang ! En effet, quoi de plus désagréable que rendre des comptes et faire preuve de cohérence voire d’exemplarité. Bling-Blang y remédie par son procédé unique de flétrissement de toute morale : il vous suffit par exemple d’évoquer la vieille hypocrisie du bourgeois bien-pensant donneur de leçons suçant en famille l’ostie le dimanche et le lundi, dans l’alcôve, le clitoris de sa secrétaire ! Bling-Blang fournit des centaines d’exemples à base de prêtres pédophiles, d’instituteurs déviants, d’hommes politiques de droite corrompus et bien évidemment d’intégristes musulmans complètement abrutis ! Le monde et l’histoire sont un gisement inépuisable de justification de votre amoralité. Mais l’immoralité me direz-vous ? A partir d’un certain niveau de revenus, nous le savons, celle-ci est toute relative. Autant un prolétaire doit être vigilant et veiller à ce que son amoralité ne finisse pas  en immoralité puis en prison, la frontière pour le riche est vaste et le risque moindre : un exil dans une île paradisiaque, une grosse amende, au pire une perte temporaire de vos droits civiques…

Qu’attendez-vous encore pour essayer Bling-Blang ? La culture contemporaine est à vos pieds ! Exploiter la lutte épique des pionniers de l’art moderne pour se libérer des carcans de la pensée conforme et la mettre au service d’une fatuité sans bornes, d’une intelligence médiocre et bien sûr d’une soif psychotique de puissance, Bling-Blang l’a fait !

Bling-Blang est un produit de la Société à Culpabilité Limitée. Attention ! Bling-Blang ne protège pas contre l’étripage par une foule de gueux en colère.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Nouvelle-Calédonie: débats autour du colonialisme français

À la Une de Mediapart

Journal — International
En Pologne, le calvaire des exilés
Ce soir, reportage à la frontière avec la Biélorussie, où des migrants et des migrantes sont toujours retenus dans des conditions inhumaines. Et nos invitées : Anaïs Vogel, qui a fait cinq semaines de grève de la faim pour dénoncer le traitement des exilés à Calais, et Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
par à l’air libre
Journal — France
La candidature de Zemmour prend une mauvaise tournure
L’ancien éditorialiste de CNews et du Figaro a officialisé, mardi, sa candidature à l’élection présidentielle dans un clip reprenant toutes ses obsessions identitaires. Sur le terrain, sa campagne est devenue particulièrement compliquée.
par Lucie Delaporte
Journal — France
Pour Pécresse et Bertrand, une campagne aux airs de pénitence
Après avoir claqué la porte du parti Les Républicains, ils ont repris leur carte pour obtenir l’investiture présidentielle. Pendant des mois, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand ont remis les mains dans le cambouis partisan et arpenté les routes de France pour convaincre.
par Ilyes Ramdani
Journal — France
Les macronistes s’offrent un rassemblement de façade
Divisée avant d’être officiellement unie, la majorité présidentielle s’est retrouvée, lundi soir, pour tresser des louanges à Emmanuel Macron et taper sur ses adversaires. Un exercice poussif qui ne risque pas de « marquer l’histoire ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
La nullité pollue
Il y a peu, vautré devant un énième naufrage filmique d’une plateforme de streaming, j'ai réalisé que ces plateformes avaient entrainé une multiplication délirante des navets qui tachent à gros budget. Fort bien. Mais quand va-t-on enfin parler de l’empreinte écologique démente de ce cinéma, cet impensé dont on ne parle jamais ? Ne peut-on imaginer des films plus sobres -tels ceux de Carpenter ?
par Mačko Dràgàn
Billet de blog
Les Œillades d'Albi : « Retour à Reims (fragments) » de Jean-Gabriel Périot
Autour de l’adaptation du livre autobiographique du sociologue Didier Éribon « Retour à Reims », Jean-Gabriel Périot avec l’appui de nombreuses archives audiovisuelles retrace l’histoire de la classe ouvrière de 1950 à nos jours.
par Cédric Lépine
Billet de blog
La beauté fragile d'un combat
« Nous ne combattons pas le réchauffement climatique, nous nous battons pour que le scénario ne soit pas mortel. » Parfois, par la grâce du documentaire, un film trouve le chemin de l’unisson entre éthique et esthétique. C’est ainsi qu’il faut saluer « L’hypothèse de Zimov  », western climatique, du cinéaste Denis Sneguirev, à voir absolument sur Arte.
par Hugues Le Paige
Billet de blog
Get Back !!!
Huit heures de documentaire sur les Beatles enregistrant « Let it Be », leur douzième et dernier album avant séparation, peuvent sembler excessives, même montées par Peter Jackson, mais il est absolument passionnant de voir le travail à l'œuvre, un « work in progress » exceptionnel où la personnalité de chacun des quatre musiciens apparaît au fil des jours...
par Jean-Jacques Birgé