Mediapart et Denis Robert: la reconnaissance d'une erreur?

Cette question est une question clé dans l'avenir de Mediapart. Il faut que E.Plenel prenne ses responsabilités et dise pourquoi, à l'époque, il faisait passer Denis Robert pour un obnubilé de la théorie du complot et Cleastream pour un organisme honnête et sans faille.

Maintenant que D.Robert vient d'être consacré journaliste intègre, courageux, opiniâtre, efficient, héroïque en somme, par la Cour de Cassation, Edwy Plenel ne peut se contenter de mépris et de censure. Sinon je suggère que chaque lecteur de Médiapart sensible à la justice rappelle cette victoire de D.Robert à chaque commentaire de chaque article paru dans Médiapart.

Il faut lire ce que ACRIMED vient de dévoiler sur ce point. http://www.acrimed.org/article3533.html

J'ajoute ici deux extraits de l'article:

"Tout avait pourtant bien commencé pour Denis Robert, Ernest Backes et leur éditeur : Edwy Plenel, alors directeur de la rédaction du journal, s’engage à en publier les bonnes feuilles sur trois pages, en échange de l’exclusivité. Pourtant, une semaine avant la parution de l’ouvrage, il annule tout. Editeur et auteurs doivent alors démarcher en catastrophe le reste de la presse pour espérer une couverture même minimale du livre. Finalement, le 26 février 2001 Le Figaro lui consacre sa « une ». Le même jour, prétextant une erreur

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.