ArtExquis
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 févr. 2014

A quand l’Europe à la télévision ?

ArtExquis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En mai, 500 millions de citoyens ont rendez-vous avec l’Europe. Il s’agit d’élire nos 751 eurodéputés et de peser décisivement sur la personne qui pilotera la Commission européenne jusqu’en 2019. Que l’on chérisse l’Europe pour son idéal ou qu’on lui assène les pires critiques, nous avons ensemble, citoyens des 28 états membres, la responsabilité de choisir son style de gouvernance et son orientation politique. Les années de crise économique, sociale mais aussi démocratique nous interdisent le statu quo. 
  
Soyons lucides, la campagne de 2014 ne peut être un remake insipide des dernières joutes européennes. Depuis plus de 40 ans, les campagnes se suivent et tristement se ressemblent ; sans réels débats européens donc dépourvues d’intérêt. Tout au mieux, c’est une addition de campagnes nationales dont l’électeur, jamais dupe, ressent le décalage, pour ne pas dire la supercherie. Las, il déserte de plus en plus les urnes. Depuis 1979, première élection au suffrage universel direct, les taux de participation se sont effondrés passant de 60% à 40 % en 2009 ! 
  
Pour dynamiser la campagne, les télévisions européennes devraient planifier trois grands débats en prime time avec les représentants des grandes familles politiques européennes. 
  
- Sur l’économique et le social, quelles sont leurs propositions ? 
- Sur le projet politique et les valeurs communes de l’Union, qu’ont-ils à nous dire ? 
- Sur la place et le rôle de l’Union européenne dans le monde, quelles sont leurs visions ? L’Europe, toute l’Europe sortirait grandie de ces trois rendez-vous politiques télévisuels. 
  
L’unique débat télé prévu par les institutions européennes le 14 mai, à deux semaines seulement de l’échéance n’est clairement pas suffisant pour faire infuser les enjeux de la campagne auprès des citoyens. Certes, les programmes sont peu modulables, la publicité et l’audimat constituant les critères-clés. Mais si les chaînes européennes jouaient véritablement le jeu, elles démontreraient que le « quatrième pouvoir », que sont les médias, peut assumer brillamment son rôle de vecteur démocratique à l’échelle de l’Union. 
  
En assurant réellement l’interprétation dans une Europe riche de ses 24 langues officielles, ces débats transnationaux répondraient de manière inédite aux questions légitimes des citoyens européens. Précédé d’un minimum de pédagogie, animé par les meilleurs journalistes européens et relayé largement, le débat démocratique européen disposerait alors pour la première fois d’une vaste couverture médiatique. La dynamique créée serait l’occasion d’aborder correctement tous les sujets décisifs pour notre avenir collectif. La démocratie européenne s’inviterait ainsi partout et rayonnerait aux yeux du monde comme l’espace public le plus audacieux. 
  
Les chaînes de télévision européennes ont donc aujourd’hui une responsabilité historique. 
Génération 112 : Erwan Quinio, Adrian Pantev et Arezki Yaïche

Retrouvez cette tribune sur le site du quotidien Libération et sur le site du groupe Spinelli

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal — Gauche(s)
Le Titanic Hidalgo fait escale à Aubervilliers
Dans une salle à moitié vide, la candidate socialiste à la présidentielle a estimé que le combat n’était pas perdu, même si la voie est « ardue et semée d’embuche ». En interne, certains la jugent déjà sans issue.
par Mathieu Dejean et Pauline Graulle
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou Damien Rieu fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Romani Herstory : réinscrire les femmes roms dans l’Histoire
Objets de tous les fantasmes, les femmes roms se voient sans cesse privées du droit à la parole. Les archives Romani Herstory montrent pourtant que beaucoup de ces femmes ont marqué nos sociétés de leur empreinte. (Texte d'Émilie Herbert-Pontonnier.)
par dièses
Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS