Artivistes
« L'art au cœur du combat politique »
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 17 nov. 2016

Artivistes
« L'art au cœur du combat politique »
Abonné·e de Mediapart

Projet artistique / Acte artistique

Dans ce contexte général où l’entrepreneuriat tend à s’imposer dans les faits et dans la logique gouvernementale, il paraît urgent de repenser « projet » et « acte » artistiques et d’en poser les implications corrélatives et dialectiques.

Artivistes
« L'art au cœur du combat politique »
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

• la création artistique s’inscrit dans la durée d’un long processus fait de phases, d’étapes, qui vont de la genèse, de l’idée à sa réalisation, son élaboration, à travers une forme donnée, jusqu’à sa représentation ou son exposition, c’est-à-dire sa confrontation à un public

• un acte artistique, quel qu’il soit, naît de la combinaison du désir et du manque ; il relève de la tension et de l’équilibre entre eux, de l’alchimie singulière qui en résulte ; acte subjectif, il ne prend son sens et sa portée que dans le rapport à l’autre et au monde, c’est pourquoi il mêle dans un même geste de création l’intime et le collectif
• en ce sens, l’art est un besoin social vital au même titre que n’importe quel service public, l’eau, l’énergie, l’éducation, la santé ou les transports ; sa capacité à éveiller les consciences, à remettre en cause les certitudes et les schémas dominants permet de déplacer les regards et points de vue, d’activer une pensée critique ; interroger le monde, l’autre et sa propre énigme intérieure, dans un même mouvement, place l’art bien loin des seules «plus-value» affective et/ou « distinction » intellectuelle auxquelles il est souvent réduit.
Il est crucial d’affirmer que les champs et territoires de l’imaginaire, dans leur diversité et leur pluralité, doivent à tout prix échapper à toute logique de rentabilité économique ou sociale. Si l’art est « utile » voire indispensable, c’est sur un autre plan : celui de la transgression, de l’ouverture d’une voie (voix) divergente dans l’espace démocratique et citoyen, de l’émancipation par la confrontation à l’autre et à sa propre étrangeté. Il a une valeur d’usage non marchande.
Le danger est aujourd’hui immense d’une captation des imaginaires alliée à la standardisation et normalisation des « produits culturels » portée par l’expansion généralisée du concept « d’industries culturelles ». substitué à celui « d’oeuvre » ou de « démarche artistique », il tend à devenir la boussole et la ligne d’horizon des politiques publiques de la culture.
Face au péril, il nous faut à tout prix poser ces deux réalités d’acte et de projet artistiques comme guides et fondements de toute politique culturelle publique, à l’inverse des modèles de spectateur/consommateur et d’artiste/auto-entrepreneur, en passe de devenir la norme.
Contre cette répartition mortifère des rôles, il y a urgence à penser et à définir, ensemble, un contre-modèle.

Nous parlons ici (au-delà de la seule création artistique, aussi précieuse soit-elle) de l’existence d’un sujet libre, conscient, et de la préservation d’un imaginaire commun et singulier.
Voilà l’enjeu véritable posé pour l’avenir de notre humanité.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan
Journal
Affaire Sarkozy-Bismuth : les enjeux d’un second procès à hauts risques
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert seront rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Santé
Dans les Cévennes, les femmes promises à la misère obstétricale
Le 20 décembre, la maternité de Ganges suspendra son activité jusqu’à nouvel ordre, faute de médecins en nombre suffisant. Une centaine de femmes enceintes, dont certaines résident à plus de deux heures de la prochaine maternité, se retrouvent sur le carreau.
par Prisca Borrel
Journal
« L’esprit critique » théâtre : silences, histoires et contes
Notre podcast culturel discute de « Depois do silêncio » de Christiane Jatahy, d’« Une autre histoire du théâtre » de Fanny de Chaillé et de « Portrait désir » de Dieudonné Niangouna.
par Joseph Confavreux

La sélection du Club

Billet de blog
Et pan ! sur la baguette française qui entre à l’Unesco
L’Unesco s’est-elle faite berner par la Confédération nationale de la boulangerie-pâtisserie française ? Les nutritionnistes tombent du ciel. Et le pape de la recherche sur le pain, l’Américain Steven Kaplan s’étouffe à l’annonce de ce classement qu’il juge comme une « effroyable régression ». (Gilles Fumey)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
L’aquaculture, une promesse à ne surtout pas tenir
« D’ici 2050, il nous faudra augmenter la production mondiale de nourriture de 70% ». Sur son site web, le géant de l’élevage de saumons SalMar nous met en garde : il y a de plus en plus de bouches à nourrir sur la planète, et la production agricole « terrestre » a atteint ses limites. L'aquaculture représente-elle le seul avenir possible pour notre système alimentaire ?
par eliottwithonel
Billet de blog
Pesticides et gras du bide
Gros ventre, panse,  brioche,  abdos Kro, bide... Autant de douceurs littéraires nous permettant de décrire l'excès de graisse visible au niveau de notre ventre ! Si sa présence peut être due à une sédentarité excessive, une forme d'obésité ou encore à une mauvaise alimentation, peut-être que les pesticides n'y sont pas non plus étrangers... Que nous dit un article récent à ce sujet ?
par Le Vagalâme
Billet de blog
La vie en rose, des fjords norvégiens au bocage breton
Le 10 décembre prochain aura lieu une journée de mobilisation contre l’installation d’une usine de production de saumons à Plouisy dans les Côtes d’Armor. L'industrie du saumon, produit très consommé en France, est très critiquée, au point que certains tentent de la réinventer totalement. Retour sur cette industrie controversée, et l'implantation de ce projet à plus de 25 kilomètres de la mer.
par theochimin