ARySQUE
Abonné·e de Mediapart

291 Billets

2 Éditions

Billet de blog 30 juin 2016

Le Lecteur du parc 4 - Beau gosse !

Il s'appelle Yu Man et l'on commence à en savoir plus sur les jours à venir du lecteur assis. Quatrième épisode.

ARySQUE
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Lecteur du parc - travail en cours - détail © ARySQUE

Il y a quelques jours, j’ai présenté Yu à l'une de mes filles. J’attendais son avis, un brin inquiète… 

Ce fut simple, carré, direct. Un petit sourire, un claquement de joue, une légère tape sur l’épaule de Yu (tu peux y aller, il n’est pas innervé) et ce fut dit: 

- Beau gosse ! 

Je jubilais. Yu garda les yeux baissés comme pour cacher un léger halo qui, croyait-il, empourprait ses joues, pas mécontent non plus.

Le Lecteur du parc - travail en cours © ARySQUE

- Faut dire, t’as fière allure avec ton costume de mots et de fleurs. La mousse pour épaulette, roses et pivoines pour ton cœur de pétales, et ce lierre qui te dessine cape et traîne. C’est vrai que t’es plutôt beau gosse, finalement.


Le Lecteur du parc - travail en cours - détail


Le Lecteur du parc - travail en cours - détail 

- Elles viennent d’où ces fleurs ? Parce que, tu sais, j’ai bien connu une rose*… et je préférerais ne pas avoir sa peau sur le dos !

- Ah ! Ah ! Mais non, ne t’inquiètes pas.Ta rose est à l’abri derrière son paravent. 
Celles-ci viennent du marché Oberkampf. Je les ai faites sécher il y a longtemps, pour m’en servir au besoin. Les pivoines rouges sont plus récentes, je les ai gardées pour toi. Je te veux parfait pour ta sortie dans le monde. 

- Ma sortie dans le monde ?

- Oui. Ton premier bal. Tu sais ? La rencontre avec tes congénères, la socialisation et tout le toutim… 

- N’importe quoi ! De toute façon, tu peux y aller : je bougerai pas de ma chaise ! 

- Ca c’est sûr ! t’as raison. C’est pas possible. Mais ta chaise, elle, elle va bouger. Et comme toi, tu ne peux pas faire autre chose que de rester sur ta chaise… Ya pas moyen, faudra que tu bouges avec.

- Ah !…

- Attends, t’énerves pas ! Je t’ai concocté un séjour aux petits oignons. Un truc trois étoiles : jardin semi-clos, grands arbres, lierre à profusion. A deux pas d’ici. Des jeux et des centaines de gosses qui grimpent aux toboggans, des minots qui tapent dans le ballon — des oiseaux au petit matin pour te remettre de l’agitation ambiante — des coureurs, des travailleurs pressés qui traversent le square pour aller prendre le bus… Paris, mon gars, la vraie vie : des gens !

- Ah ?…

- Bon OK. Laisse tomber. De toutes les façons, tu n’as pas le choix. Tu es inscrit à la 8e Biennale du Génie des Jardins, avec quelques dizaines d’autres créations et performances. On t’attend Square Gardette du 24 septembre au 2 octobre prochain. Voilà, c’est plié. Je nous ai engagés. Pas question de se dédire ! 

- Ah ?! 
Et je vais faire quoi là-bas, pendant plus d’une semaine ? … A part dormir à la belle étoile, je veux dire. Parce que franchement, ce n’est pas un truc pour lequel on se bat, dans ta ville ! 

- Et bien… tu vas lire et s’il fait beau, on viendra te raconter des histoires et puis, tu regarderas pousser les fleurs … T’adore ça !

Pas vraiment séduit, Yu se fit pensif.

- En même temps, ça me changera de ta mansarde. D’ailleurs, je voulais te dire… ce serait bien que tu ranges un peu… parce que là, on s’y perd. Je t’aiderais bien, mais tu vois, c’est pas possible. A cause de ma chaise…
Et sinon, square Gardette, Ca ressemble à quoi ? 

- Regarde, j'avais pris ces photos quand je cherchais un lieu pour te poser. C'était en mars, je crois, les fleurs étaient à peine sorties et le square presque vide. Mais regarde, c'est pas le paradis quand on aime les arbres et le lierre sauvageon ?

 - Toi, tu t'installeras là, dans le lierre, avec les arbres pour te veiller et tu feras pousser des fleurs-mots à-cueillir. Comme ça :


Le Lecteur du parc - avant-projet 

Je crois que ce programme intrigua mon Lecteur. Il comprenait qu'il fallait qu'il raconte à son tour, que c'était sa place à lui. Cette perspective de partager des histoires donnait du sens à son existence et c'est cela qui lui manquait : de la sève!

Voir tous les épisodes publiés

Le Petit Prince, Antoine de Saint-Exupery

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles depuis des années dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 37 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Le bracelet électronique, facteur et révélateur d'inégalités
Chercheur à l’École normale supérieure, Franck Ollivon propose une approche géographique du placement sous surveillance électronique. Il analyse notamment la façon dont, en reposant sur la restriction spaciale, le bracelet redessine les contours d’un espace carcéral, dans lequel les situations individuelles des placés sont inévitablement facteurs d’inégalités.
par Observatoire international des prisons - section française
Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart