Asif Arif
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 sept. 2019

Juif et musulman, nous sommes contre l’instrumentalisation de la laïcité

Tout l’été a été traversé par de petites polémiques sur les tenues vestimentaires des femmes musulmanes souhaitant accéder aux piscines publiques en Burkini, aux futures tenues vestimentaires des femmes portant le hijab running lors des prochains jeux olympiques qui se passeront en France ou encore sur le droit d’être islamophobe.

Asif Arif
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Au même moment la France a été témoin d’un regain d’antisémitisme marqué notamment des profanations de cimetières et des graffitis anti-juifs. Nous pensons que ces phénomènes sont liés.

Passivement, nous avons assisté à l’ensemble des débats qui ont donné suite à ces polémiques, mélangeant à la fois une mauvaise connaissance de la laïcité mais également une intolérance croissante au sein de notre société. Car, en effet, quel est l’intérêt de sorties rappelant que nous avons chacun d’entre nous le droit d’être islamophobe lorsque la France a aujourd’hui besoin de parler de tolérance et d’union nationale ? En tant que juif et musulman, nous ne voyons aucun intérêt à dessiner une telle société, et nous pensons qu’il est possible de continuer à la bâtir ensemble sur les bases de la solidarité.

Nos religions nous enseignent à nous respecter mutuellement et à également prier pour notre pays. La France est un pays qui nous a tout donné ; nous y avons fait nos études, nous pouvons librement y exercer notre religion. Mais lorsque ce même pays, qui nous a tout donné, donne la parole à des idéologues qui, sur toutes les chaines de radios et de télévision, dévoient la laïcité, nous nous unirons, juif et musulman, pour les combattre et pour faire entendre une autre voix, celle de la solidarité et du débat républicain.

Disons les choses très clairement : la laïcité n’est ni l’athéisme d’Etat, ni la détestation des religions, ni la neutralisation des religions dans l’espace public. Elle vise avant tout à proclamer la liberté de conscience afin que chacun soit libre de croire ou de ne pas croire, de porter un voile ou de porter une kippa, d’avoir le style vestimentaire qui lui convient. Dire que la laïcité interdit le fait que la religion se pratique dans l’espace public est un leurre car la loi de 1905 affirme exactement l’inverse. Les processions publiques y sont autorisées sous réserve de l’obtention de l’arrêté préfectoral. Le principal obstacle à l’union nationale n’est pas la différence, religieuse ou idéologique, mais l’impossibilité d’en débattre sainement à l’heure où tout discours religieux est hâtivement taxé d’obscurantisme.

Mais il existe également, ces derniers temps, une concurrence malsaine qui s’impose dans nos sociétés : désormais on différencie les musulmans des juifs et des chrétiens aux motifs que notre pays a un patrimoine judéo-chrétien. Si cela peut être tenu pour établi, nous, religieux pratiquants, refusons cette concurrence. Nous souhaitons une harmonie, un respect mutuel et réciproque, et nous pensons que les religions ont encore un message moral fort à incarner dans la sphère publique. A chaque fois que la laïcité aura été détournée pour discriminer une partie de notre population et étouffer sa parole, nous ne nous cacherons pas derrière nos écrans d’ordinateur mais nous dénoncerons ce qu’on considère comme de l’intolérance.

Il existe une véritable nécessité de s’unir non pas pour construire un front religieux contre un front laïque. Il s’agit en réalité de s’unir pour empêcher qu’un musulman, un juif ou un chrétien soit l’objet de discriminations sous nos yeux sans qu’aucune réaction ne voie le jour. Il est nécessaire que chaque communauté prenne conscience que lorsqu’on en attaque une, ce sont toutes les autres qui sont visées à travers elle. Car à travers la libération de la parole antisémite et islamophobe, ce sont nos libertés religieuses qui sont visées. La circoncision, l’abattage rituel font fréquemment l’objet de débats virulents en France et au sein de l’Union Européenne, et nous nous devons de formuler une réponse qui unisse les voix juive et musulmane.

Appelons à un grand rassemblement de la fraternité. Rappelons que les termes Liberté – Egalité – Fraternité sont également applicables aux musulmans, aux juifs et aux chrétiens, sans compter nos autres frères en religion, ainsi qu’à toute la nation française.

Par Asif ARIF, Avocat à la Cour, auteur spécialisé sur les questions d’islam et de laïcité. Auteur du livre « Être Musulman en France ».

Par Emile ACKERMANN, Rabbin orthodoxe en formation, co-fondateur d’AYEKA, militant pour une voix juive, française et moderne.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Agriculture
« Le recul démographique du monde agricole n’est pas une fatalité »
Moins 100 000 fermes en dix ans : c’est le résultat du recensement rendu public le mois dernier par le ministère de l’agriculture. Face à l’hémorragie, le retour à un pilotage par l’État et à des politiques publiques volontaristes est nécessaire, selon la sociologue Véronique Lucas.
par Amélie Poinssot
Journal — Europe
Dans leur bastion de l’Alentejo, les communistes résistent au déclin
Lors des législatives anticipées qui se déroulent dimanche, le Parti communiste, tout juste centenaire, espère limiter la casse, malgré la poussée socialiste dans certains de ses bastions, dont l’Alentejo. En embuscade, l’extrême droite de Chega lorgne vers d’anciens électeurs du PCP.
par Ludovic Lamant
Journal
En Syrie, la plus grande prison au monde de djihadistes tombe aux mains… des djihadistes
L’État islamique s’est emparé pendant une semaine d’un centre de détention à Hassaké, obligeant l’armée américaine à intervenir. Des dizaines de prisonniers sont en fuite. Pour les Forces démocratiques syriennes, le retour du phénix djihadiste est une très mauvaise nouvelle.
par Jean-Pierre Perrin
Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Entre maltraitances et dividendes, Orpea n'a pas hésité
La sortie du livre de Victor Castanet « Les fossoyeurs » publié chez Fayard, rouvre le débat de la façon dont nos sociétés traitent les plus vulnérables, ici les personnes âgées. A travers cette question, c'est aussi celle des financements publics au sein de structures privées qui cherchent prioritairement la profitabilité.
par Muriel Dugas-Andriocci
Billet de blog
La maltraitance dans les Ehpad : fatalité ou surdité profonde des autorités ?
Puisse le combat de nombreuses familles de résidents en Ehpad[1], relayé par la Presse, soit enfin suivi d’effet … Aujourd’hui, nous apprenons l’audition du Directeur Général d’un Groupe gérant une chaîne de maisons de retraite et attendons avec intérêt le résultat des investigations. Pour illustrer cette actualité, voici un témoignage parmi tant d’autres…
par Claudia CANINI
Billet de blog
Lettre à mes octogénaires
Salut les grands parents, c’est moi. C’est moi, celle que vous attendez et que vous croyez affairée. Celle qui ne passe pas le portillon du bout du jardin, celle qui trouve autre chose à placer avant, toujours.
par Soldat Petit Pois
Billet de blog
Orpea ou les chasseurs d’or de la silver-économie
Le livre de Victor Castanet va peut-être contribuer à ce que cesse la prise en charge lucrative des personnes âgées dépendantes. Pourtant, les critiques et enquêtes, ces dernières années, n’ont pas manqué. Autres chroniques : quelque chose de pourri au Royaume du Danemark, la violence inouïe des discours Zemmour/Le Pen sur la suppression des allocations familiales aux familles immigrées.
par YVES FAUCOUP