association In&Out HEC
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 5 févr. 2020

Homophobie à HEC: la situation aujourd'hui

Notre association In&Out de HEC Paris, reconnaît l’importance de l’article d’Iban Rais publié sur Mediapart « Humiliations sexuelles, Homophobie, sexisme: voyage au sein des grandes écoles de commerce françaises » qui permet de mettre en lumière l’impunité qui a régné en école de commerce pendant des années. Il est aujourd’hui de notre devoir de prendre la parole afin d’apporter un éclairage sur la situation actuelle ayant trait à l’homophobie.

association In&Out HEC
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous tenions à remercier Mediapart pour l’article d’Iban Rais du 6 Janvier 2020, Humiliations sexuelles, Homophobie, sexisme: voyage au sein des grandes écoles de commerce françaises. Nous reconnaissons l’importance d’un tel article, qui permet de mettre en lumière l’impunité qui a régné en école de commerce, et en particulier à HEC, pendant des années et qui enfin nous consacre une place dans le débat public. Il est crucial de dénoncer les pratiques sexistes et homophobes. Pour compléter le travail d’Iban Rais, il est aujourd’hui de notre devoir de prendre la parole afin d’apporter un éclairage sur la situation actuelle ayant trait à l’homophobie.

Cinq années se sont écoulées depuis les faits relatés dans l’article. A ce jour, aucune agression homophobe n’a été recensée par In&Out (mandat 19-20) cette année. Cela ne veut évidemment pas dire qu’aucune agression n’a eu lieu, aucune n’a été déclarée à l’administration ou à notre association, aucune rumeur non plus ne nous est parvenue. Nous trouvons que la nouvelle promotion est bienveillante à l’égard de la communauté LGBT+ et nous le ressentons lors des soirées pendant lesquelles les homosexuel·le·s ou membres de la communauté ne se cachent plus dans des couloirs désaffectés. Tous les membres d’In&Out qui le souhaitent vivent leur sexualité sans complexe au sein d’HEC. L’un de nous témoigne même : « Je me sens plus en sécurité en PoW (Party Of The Week) à HEC qu’en soirée à l’extérieur ». Car oui, cette année, nous ne sommes plus menacé·e·s lorsque nous nous embrassons en soirée. Nous ne sommes plus servi·e·s en dernier au Zinc (bar de l’école) ou même « toléré·e·s ». Nous sommes accepté·e·s.

Il est également important de noter l’investissement d’HEC qui contribue au bien-être de la communauté LGBT+. D’abord, en soutenant nos projets mais également en nous attribuant un véritable budget. Aussi, des initiatives sont mises en place afin de promouvoir la diversité sur le campus comme en témoignent les nombreux DiversiTalks organisés cette année, ou encore le cours électif de Diversity & Inclusion. Loin de faire l’apologie sans concession d’HEC qui a ses défauts, nous constatons un réel appui de leur part. Cependant, il reste encore beaucoup à faire afin d’améliorer la situation. Les associations étudiantes continuent de se battre pour le bien être des minorités. Nous militons par exemple pour l’adoption de la Charte de l’Autre Cercle qui assurerait le respect de pratiques non discriminantes à HEC.

Se prononcer sur la situation actuelle est loin d’être évident car il est quasiment impossible de mesurer le degré d’homophobie latent qui règne sur le campus. Oui, nous sommes accepté·e·s en soirée, oui, nous nous sentons en sécurité. Nous ne sommes cependant pas à l’abri des coups ou des mots durs d’un étudiant plus ou moins éméché. Nous ne sommes pas à l’abri d’être exclus. Ce constat est tel aujourd’hui car nous ne pouvons pas mesurer le degré d’acceptation de tous. Nous sommes seulement les témoins d’une ambiance générale qui pour le moment est bienveillante. Nous nous réjouissons de l’absence d’agression mais nous savons que nous avons encore du travail de prévention et d’éducation afin de favoriser l’acceptation durable de la diversité sur le campus. Nous ne pouvons pas nous reposer uniquement sur les statistiques d’une année qui n’est pas terminée. C’est pourquoi, même si les choses changent et les mentalités évoluent, nous ne nous contentons pas de ces progrès et affirmons notre soutien à toutes les prises de parole qui ont cours aujourd’hui. Nous affirmons notre soutien à toutes les minorités qui se sentent opprimées. Ainsi, nous remercions Mediapart de veiller au respect de l’inclusion sur les campus des écoles de commerce en mettant en lumière ces délits et incivilités intolérables.

Cet article a fait réfléchir les étudiants et les Alumni (anciens élèves), c’est déjà une victoire. La question de la diversité est plus que jamais centrale dans les écoles de commerce qui participent à former les cadres et managers de demain. Faire comprendre que la diversité est clé pour la société, voici le défi que nous aurons à relever en tant qu’association à l’avenir.

In&Out, association LGBT+ de HEC Paris

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Covid : Blanquer a annoncé le nouveau protocole des écoles depuis Ibiza
Les vacances de fin d’année du ministre, mis en cause pour sa gestion tardive de la crise sanitaire, suscitent depuis plusieurs jours des tensions au sein du gouvernement. Son entretien polémique au « Parisien », qui a suscité la colère des enseignants, a en réalité été réalisé depuis l’île des Baléares, a appris Mediapart. Ce qui avait été caché. 
par Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Nucléaire et transition climatique : les éléments clés du débat
Le nucléaire peut-il être une énergie de transition climatique ? Alors que les candidats à l’élection présidentielle ont tous un avis tranché sur la question, nous tentons ce soir de dépassionner le débat avec nos deux invités, Cyrille Cormier, ingénieur, spécialiste des politiques énergétiques et climatiques, et Nicolas Goldberg, senior manager énergie chez Colombus Consulting.
par à l’air libre
Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Vieillissement et handicap
Les maux pour le dire ou réflexions sur le vieillissement vécu de l'intérieur.
par Marcel Nuss
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses