Et si on se réappropriait l'espace internet pour débattre efficacement ?

Bonjour à toutes et tous, en ayant un peu raz-le-bol des débats sur internet impossibles, alors que cet outil est formidable. J'ai réfléchis comment solutionner certains problèmes pour pouvoir se réapproprier cet espace de discussion et en tirer des choses concrètes. Ambitieux ? Peut-être...

Salut les copains. En confinement m’est venu une idée d’application qui pourrait être sympa politiquement. Le but est de pouvoir débattre constructivement et égalitairement sur internet. Ambitieux ? J’aimerais votre avis, que ce soit sur la partie politique du projet ou pour les geeks le côté technique.

 

Etat des lieux du débat sur internet :

 

Débattre sur internet est devenu impossible. Les trolls, la fachosphère sont trop nombreux. Les algorithmes font souvent mal leur boulot et font remonter le pire du web. Et même avec de la bonne volonté, trouver et débattre intelligemment sur internet me semble impossible actuellement.

Aujourd’hui on utilise une certaine forme de modération qui ne me convient pas. Elle est tributaire du modérateur tout puissant. Et ce ne sont pas les meilleurs commentaires qui font surfaces mais les plus populaires ; les algorithmes systèmes actuels faisant remonter comme un cercle vicieux le plus populaire même si c’est de la merde.

 

J’en suis à ma quatrième écriture de cette présentation, pas facile car le sujet est complexe. Mais je crois que l’idée est belle. Pour répondre aux problèmes ci-dessus, j’ai trouvé une manière assez facile de mettre en place une nouvelle sorte de forum/réseau/application qui utilise quelque chose qu’on est de plus en plus à apprécier : le tirage au sort.

On peut dire que le but est quadruple :

-        Ecarter les trolls, fachos, conspi (en leur expliquant pourquoi)

-        Faire ressortir la qualité des propos et non la popularité

-        Le tout complètement démocratiquement, autogéré

-        Aboutir à des choses concrètes

C’est un outil. Outil qui pourrait être utilisées par toutes et tous pour une pléthore d’objets : Prévoir des actions de luttes. Débattre sur la politique du gouvernement. Sur le moyen de faire de l’écologie. Voire même écrire une nouvelle constitution. 

 

Avant de passé à la technique. Ce projet se veut collaboratif et bénévole. Il faut qu’il se mette en place vite et toute aide est bienvenue (to-do liste à la fin).

 

 

 

 

Le fonctionnement de base :

 

Le fonctionnement est complexe à expliquer mais très simple à mettre en place et à utiliser. A priori, il est aussi très puissant pour réaliser ces objectifs. Que l’on soit 100 à débattre (c’est déjà beaucoup) ou des millions. Pour l’instant je n’ai rien trouvé d’équivalent sur le web.

 

Qualité des propos :

 

Je vais prendre l’exemple d’un utilisateur qui lance pour la première fois cette ‘application’ (ça peut être aussi un site web). Il s’enregistre. Il peut lire tout ce qui a été posté. Cependant. Pour poster un commentaire, on va lui demander au préalable de voter pour d’autres commentaires. L’astuce assez révolutionnaire il me semble de cette appli, c’est qu’il ne choisira pas sur quel commentaire voter, ils seront tirés au sort parmi les commentaires déjà existant !

Le vote ne sera pas ‘oui ou non’ mais sur une (ou plusieurs) échelle. Ce premier principe permet qu’un commentaire sera jugé sur sa qualité et non sa popularité. En effet il sera impossible de voter ‘volontairement’ pour un commentaire ‘choisi’. Selon mes connaissances statistiques. Une vingtaine de vote par commentaire serait suffisant pour avoir une note fiable de la qualité du commentaire. 

 

Si on part sur ce chiffre de 20, ça veut dire qu’en moyenne il faudra voter 20 fois pour commenter une fois. Il faudra donc un peu limiter la taille des commentaires, pour pas que ce soit trop pénible.  On peut imaginer un système « d’abstract » comme on fait dans les papiers scientifiques : un résumé court limité en caractères suffisant pour voter, et après on met autant que l’on veut pour développer. 

 

Démocratie des votes :

 

20 votes d’affiler c’est trop je pense. On peut le résoudre facilement en permettant aussi de voter (toujours sur des textes choisis au hasard) sans commenter. De temps en temps. Presque comme un jeu. Mais attention, notre quota de vote sera limité. En effet un utilisateur qui a que ça à foutre pourrait voter 1000 fois de façon maladroite et biaisé les résultats. J’imagine donc un petit algorithme qui donnera un gros droit de vote quotidien à un nouvel inscrit (et actif), quota qui diminuera de plus en plus avec le temps. Ceci est pour le côté égalitaire et donc démocratique de l’application. 

Le nombre de commentaire qu’un utilisateur pourra soumettre au vote dans la semaine sera aussi limité, afin de prendre le temps de la réflexion. Quitte à ce qu’il y est une sorte de forum parallèle qui lui serait illimité en commentaire (en débat donc) mais non soumis au vote, au référencement. (Si un commentaire vraiment bon est posté dans cette section, n’importe qui pourra le soumettre vote).

 

L’anti-troll :

 

A ce stade on a un fonctionnement démocratique censé faire ressortir les bons propos. Mais si des trolls arrivent en masse, tout s’effondre. C’est là que ça devient vraiment intéressant (et un peu complexe). Quand on votera sur un texte (sur une échelle), on pourra aussi cocher des cases « hors-chartes ». Il faudra donc écrire une charte. Cette idée d’application a en effet évidemment pour but de rassembler les personnes de bonnes volontés, humanistes, etc… et non la fachosphère. 

On peut imaginer 4-5 cases de signalement ‘propos sexiste’, ‘propos xénophobe’, ‘propos conspirationniste’, ‘propos capitaliste’ pourquoi pas, etc. Et là viens mon idée de fond : mettons que 60% de des utilisateurs soit d’extrême droite. Logiquement les propos de merde vont ressortir. Mais les 40% restant vont signaler ces propos comme ‘hors-chartes’. Ainsi il sera facile de voir si l’utilisateur vote pour de la merde. Alors l’utilisateur identifier comme hors-chartes verra tous ses votes annulés, le site/application accessible seulement en lecture, et sera redirigé vers des textes ou des sites pour essayer de lui faire comprendre pourquoi il est bloqué (on peut rediriger un conspirationniste vers des sites anti-conspi par exemple).

Ainsi, les propos d’extrême droite par exemple seront enterrés en bas de page voire supprimé. Et les propos intéressant en tête du classement ‘qualité’.

Ce n’est pas tout à fait à toute épreuve à ce stade. Mais : déjà, cette application sera d’abord déployée, communiqué, dans des milieux de gauche évidemment, on devrait donc partir sur une base saine. Mais on peut imaginer toute sorte de rétrocontrôle. Faire en sorte que le signalement ‘hors-charte’ de membres ayant fait preuve de bonne foi soit plus fort que les nouveau membres (les votes de ‘qualité’ eux restent totalement égalitaire). Tout ça est un peu technique mais très facilement faisable et fermera la porte aux commentaires nauséabond. (Sans fermer l’accès à l’application).

 

 

Voilà pour les bases. Tout cela est très facile à réaliser, une petite équipe de développeurs motivés peut faire ça très vite. Evidemment, le tout en open-source, non commercial, réutilisable partout, dans tous les pays…

Bon, il reste un dernier point, c’est bien beau d’avoir son idée qui reçoit une bonne note, mais il faut ensuite que des personnes veuillent bien s’y impliquer. Et avec des votes au hasard pas facile. Donc :

 

L’efficacité pour les luttes :

 

En plus du classement principal par qualité des propos, viendra d’autres onglets (un ou plusieurs, à voir). On pourra voter librement cette fois sur les commentaires dépassant une certaine note de qualité. Comme un ‘like’. Par exemple ‘j’aime cette idée, je veux y participer’. Ainsi, ce sera une forme de pétition, une idée de lutte par exemple (tous monter à paris à telle date pour telle raison (lors du prochain 49.3 des retraites par exemple)) pourra être énormément voté, commenté, débattu, etc. Et il y aura un classement de ces idées/projet les plus populaires. 

Après on peut imaginer toute sorte de classement par mots clés pour distinguer les commentaires (‘action’, ‘débat économique’, ‘constituante’, etc…). 

 

 

 

Comment participer, la to-do liste :

 

J’espère que l’idée vous plait. C’est une vraie réappropriation de l’outil internet que je propose. Des débats efficaces, démocratiques et qui aboutissent à quelque chose de concret.  Rien de tel ne semble exister pour l’instant. C’est pourtant très simple à mettre en place. Il y a trois étapes, et vous êtes cordialement invitées à y participer à votre mesure :

-        Commenter et améliorer ce projet, sur le côté politique ou technique de la chose.

-        Trouver des développeurs prêts à faire cela rapidement (je pourrais le faire seule mais ça me prendrait des mois). L’idée serait que tout ça aille très vite.

-        Partager le plus possible massivement sur tous les réseaux. Dès maintenant pour le débat puis quand l’application sera disponible.

 

Voilà ! C’était plutôt simple ! Non ? J’ai tout fait pour pourtant. 

A améliorer….

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.