5 Billets

0 Édition

Billet de blog 6 oct. 2020

Atelier pour la refondation du service public hospitalier - Rencontre de lancement

A l’initiative de collectifs de soignants, chercheurs, patients, usagers, aidants, nous lançons cet atelier dans le but de créer une dynamique de réappropriation collective du service public hospitalier, travailler ensemble à sa redéfinition, réfléchir à l’hôpital public et aux collectifs de soin que nous voulons ainsi qu'à leur place dans la Cité.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Atelier de travail et de réflexion démocratique et populaire pour la refondation du service public hospitalier

Première rencontre de lancement

Le 10 octobre 2020, à l’AERI -
57 rue Etienne Marcel, Montreuil

Les inscriptions sont closes en raison de la jauge liée aux mesures sanitaires. Si toutefois vous êtes intéressé.e par l'atelier contactez nous à partir de ce blog.


Alors que le Ségur de la santé s’achevait sur une note amère laissant sans réponses des questions essentielles sur le devenir du service public hospitalier et au moment même où le premier épisode de la crise sanitaire liée au covid 19 laissait un personnel de santé encore plus exsangue, cinq collectifs : le Collectif Inter-Urgences, les Economistes Atterrés, le Collectif Inter-Hôpitaux, le Printemps de la Psychiatrie et les Ateliers Travail et Démocratie s’associaient pour lancer un Appel à la tenue d’un Atelier de travail et de réflexion démocratique et populaire  pour refonder le service public hospitalier et sa gouvernance en repartant du travail et des collectifs de soin.

Cet appel, paru le 7 juillet 2020 dans Mediapart, a été suivi par plusieurs collectifs de soignants et de patients, d’associations citoyennes ainsi par des signataires individuels, chercheurs, acteurs de terrains, engagés dans la défense ou la refondation du service public en santé.

Un groupe de travail constitué de membres de plusieurs collectifs signataires s’est réuni tout au long de l’été pour concevoir et organiser ce premier atelier en partant de deux principes fondamentaux : faire une place importante à la période de crise sanitaire liée au Covid 19 et construire l’atelier sur la base de témoignages à partir desquels élaborer la réflexion collective. Nous avons fait le choix d’organiser cet atelier en sessions parallèles afin que la parole puisse circuler plus facilement parmi les participants.

La rencontre du 10 octobre constitue le premier moment d’une série d’ateliers dont la nature et la temporalité seront décidées ensemble.

Notre démarche s’inscrit dans une volonté de créer une dynamique de réappropriation collective du service public hospitalier, travailler ensemble à sa redéfinition, réfléchir à l’hôpital public et aux collectifs de soin que nous voulons ainsi qu’à leur place dans la cité.

Les collectifs signataires : Le Collectif Inter-Urgences, Les Economistes Atterrés, le Collectif Inter-Hôpitaux, Le Printemps de la psychiatrie, Les Ateliers Travail et Démocratie, L’Appel des appels, AIDES, la Coordination nationale des comités de défense des hôpitaux et maternité de proximité, HumaPsy, La Criée (Reims), SoignonsEnsemble, Collectif Intersyndical CMPP86, Institut de Psychodynamique du Travail (IPDT), Collectif des 39, Association des amis de la génération Thunberg - Ars Industrialis, Le point de Capiton, Collectif National des Inter-Collèges psychologues hospitaliers, Coordination nationale Pas sans Nous , Collectif du CMP Poullain de pédopsychiatrie de Saint Denis, Pratiques, les cahiers de la médecine utopique, Association Internationale de Techniciens, Experts et Chercheurs (AITEC), Collectif Infirmiers Toulousains (Collectif ITT), ATEMIS - Laboratoire d'analyse du travail et des mutations dans l'industrie et les services, ANCIC : association nationale des centres d'IVG et de contraception, NSED : Notre Santé En Danger

Atelier conçu et organisé par : Fabien Paris, Alexandra Festch, Loriane Bellahsen, Fabienne Orsi, Cherine Benzouid, Benjamin Coriat, Delphine Glachant, Julien Lusson, Matthieu Le Mélédo, Gabrielle Hallez, Gaëlle Roig, Thomas Coutrot, Matthieu Bellahsen, Jean-Luc Jouve, Pascale Molinier, Jean-Claude Chailley, Anne Perraut Soliveres, Françoise Acker, Marie José Del Volgo, Sebastien Firpi, Caroline Izambert, Hugo Huon,  Frédérick Stambach, Julien Vernaudon, Martin Pavelka, Patrick Chemla, Paule Bourret, Fabienne Hejoaka, Béatrice Barthe,  Fanny Chabrol, Bruno Percebois, Karine Valade, Olivier Frachon, Julia Devianne, Vincent Davy, Christine Depigny-Huet, Sandrine Deloche, Philippe Bizouarn, Franck Drogoul.

Programme

9h : Accueil autour d’un café

9h30-10h : Introduction et présentation de l’Atelier

10h-13h : Sessions parallèles


Atelier 1 : Patients, usagers, aidants, démocratie sanitaire : Fin de partie ou heure de la révolte ?

La crise sanitaire liée au Covid 19 a été un puissant révélateur du manque de prise en compte de la parole des patients et a aussi révélé l’effroyable état de la question au sein des EHPAD. Partant du principe qu'il n'y a pas de pensée démocratique sans la parole, cette crise sanitaire doit être l'occasion d'une réflexion profonde sur là où nous en sommes en matière de démocratie sanitaire, revenir sur son histoire et son évolution, pour ensuite réfléchir aux dispositifs qui permettraient de donner une place à la parole des patients et de faire avancer l'idée de la nécessité d'un dialogue le plus équilibré possible entre soignants et soignés.

Témoignages

Le combat pour la parole du patient : rappel historique sous le prisme de la lutte contre le VIH, Michel Bourelly

Les EHPAD, l’arrière-cour de la démocratie sanitaire ? Témoignage d’une aidante, Fabienne Hejoaka (annulé)

L'expérience de l'association HumaPsy


Atelier 2 : Penser la gouvernance et l'autonomie en réinvestissant les collectifs de soin.

La santé comme l'hôpital sont traversés d'enjeux et de conflits politiques. Entre les enjeux du pouvoir gestionnaire, et la hiérarchie structurelle du monde médical, la manière de soigner ne reste jamais indemne. Mars 2020, l'afflux de patients et un virus qu'on ne savait pas soigner saturent certains services et tout le système de santé est en alerte. Face à la gravité du moment, des soignants témoignent des brèches et des questionnements qu'ils ont pu trouver pour s'organiser hors cadre, celui-ci assumant sa défaillance au plus fort de la crise. Des prisons aux lieux d'accueil pour personnes handicapées, et bien d'autres, les équipes ont affirmé des choix importants qu’il convient de pouvoir mettre en lumière aujourd'hui.

Des soignants et des cadres témoignent aussi des formes de résistance possibles et d’alternatives au « New public management » et au financement à l’activité (T2A) alors que le passage en force de la réforme du financement de la psychiatrie est pendant.

Témoignages

L'expérience du comité de secteur de l'hôpital Les murets à la Queue en Brie, introduit par Delphine Glachant

Récits d’une clinique psychiatrique en milieu carcéral par un collectif soignant du Centre Hospitalier Montperrin , Blandine Barut, Corentin Lebigre, Sebastien Firpi

L'expérience des services de réanimation du CHU de Nantes, Témoignage de Philippe Bizouarn

La grève du codage et après? : l'expérience de l'hôpital Robert Debré et du « collectif de la pédopsy du 19ème en lutte »

Atelier 3 : L’hôpital public et la Santé dans la Cité

La médecine préventive et les services des Urgences sont les deux maillons vitaux qui touchent directement au quotidien de la cité et de chacun. Deux champs non rentables et nécessaires qui si nous les investissons, changeront la manière de penser les parcours de soin comme des fuites en avant. Aujourd’hui pourtant la Prévention est reléguée à l'oubli ou au mépris, et les Urgences sont vidées de lits et de moyens. Malgré l'expérience du covid, le cynisme gouvernemental assume de priver les territoires de leurs structures de santé, rappelant ainsi que la santé peut aussi pour certains n'être qu'un marché. Cela n'est pas nouveau, et il nous semble important de s’opposer à ce dogme mais surtout de rappeler que des initiatives multiples sont aujourd’hui déployées pour mieux soigner et garder du sens au choix de ces métiers cruciaux au service de la cité. A partir de témoignages de centres de santé communautaire, d’acteurs des services d’urgence, de la pédopsychiatrie et de la psychiatrie de secteur, comme de médecins libéraux de ville, nous engagerons une réflexion sur l’état des lieux, mais surtout sur les voies nouvelles à explorer.

Témoignages

Quelles alternatives aux urgences ? Fabien Paris

L’émergence d’une gouvernance locale entre soignants et élus au cours de la crise du covid, Frédérick Stambach

L’expérience du centre de santé communautaire, le Château en santé, à Marseille

La psychiatrie de secteur : rappeler son histoire pour réfléchir ensemble à demain, Sandrine Deloche

Le découpage en ateliers parallèles n'implique pas de séparations entre les thèmes. Les discussions qui auront lieu dans chaque atelier se chevaucheront probablement et permettront de faire émerger des pistes communes vues de plusieurs angles au moment de la discussion en plénière.

13h-14h30 Pause repas, temps de discussions informelles

 14h30-17h : Plénière : restitution des différents ateliers et programmation des ateliers suivants

 17h30 : point sur les mobilisations à venir

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — International
À travers le monde, des armes « made in France » répriment et tuent
À la veille de la tournée dans le Golfe du président français Emmanuel Macron, du 3 au 4 décembre, les preuves s’accumulent sans émouvoir, au sommet de l’État. Des armes « made in France » participent à la répression politique dans plusieurs pays, au meurtre de civils dans les pires conflits de la planète, au mépris des valeurs et des engagements internationaux de Paris.
par Rachida El Azzouzi
Journal — International
Russie : pourquoi le Kremlin veut en finir avec Memorial
L’historien Nicolas Werth explique les enjeux de la possible dissolution, par la justice russe, de l’ONG Memorial. Celle-ci se consacre à documenter les crimes de la période soviétique, mettant ainsi des bâtons dans les roues du roman national poutinien.
par Antoine Perraud
Journal — France
Mosquée « pro-djihad » : au Conseil d’État, le ministère de l’intérieur se débat dans ses notes blanches
Vendredi 26 novembre, le Conseil d’État a examiné le référé de la mosquée d’Allonnes, qui conteste sa fermeture pour six mois ordonnée par arrêté préfectoral le 25 octobre. Devant les magistrats, la valeur de feuilles volantes sans en-tête, date ni signature, a semblé s’imposer face aux arguments étayés de la défense. Compte-rendu.
par Lou Syrah
Journal — Économie
Leroy Merlin, des bénéfices records et des salariés en lutte pour 80 euros
Depuis le 17 novembre, une cinquantaine de salariés de Leroy Merlin bloquent l’entrepôt de Valence, dans le cadre d’une grève inédite sur plusieurs sites de l’enseigne de bricolage. Salariés des magasins et des entrepôts réclament des augmentations et un meilleur partage des bénéfices.
par Khedidja Zerouali

La sélection du Club

Billet de blog
« L’Héroïque Lande - La Frontière brûle » : des vies électriques
[Archive] «L'Héroïque Lande. La Frontière brûle», réalisé par Elisabeth Perceval et Nicolas Klotz, renverse les attendus d'un film «sur» La Jungle de Calais, pour sonder les puissances politiques et sensibles du cinéma, avec des images qui s'imaginent depuis une Zone et avec ses fugitifs.
par Robert Bonamy
Billet de blog
« Ailleurs, partout » : d’autres images des migrations
« Ailleurs, partout », d’Isabelle Ingold & Vivianne Perelmuter, sort le 1er décembre. Le documentaire offre une passionnante réflexion sur les paradoxes de la géographie contemporaine, entre fausse ubiquité du cyberespace et vrais obstacles aux migrations. Rencontre avec les deux réalisatrices. (Entretien avec Nashidil Rouiaï & Manouk Borzakian)
par Géographies en mouvement
Billet de blog
« Murs de papiers »
[Archive] Olivier Cousin, dans son dernier film, nous donne à voir ce qu’est la vie des sans-papiers à travers une permanence d’accueil de la Cimade : des chemins de l’exil aux mille dangers, des parcours du combattant face à une administration française kafkaïenne, la fin de la peur et l'espérance en une vie meilleure, apaisée.
par YVES FAUCOUP
Billet de blog
« Atlantique », un film de Mati Diop
Des jeunes ouvriers au Sénégal ne sont pas payés depuis plusieurs mois rêvent de partir pour l’Europe au risque de leur vie. Ada, amoureuse de l’un de ces hommes, est promise à un riche mariage contre son gré. Les esprits auront-ils raison de ces injustices ?
par Cédric Lépine