atkinson
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 avr. 2020

Les effets du confinement en France - Genèse de l'étude

Peu après l’annonce du confinement du Président de la République le mardi 17 mars, de nombreux médias se sont emparés du sujet pour proposer aux Français de nouvelles façons de vivre au quotidien. C'est dans ce contexte qu'une recherche émerge, s’intéressant aux impacts pratiques et symboliques que constitue cet épisode de rupture majeur des modes de vie d’une immense majorité des Français.

atkinson
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Nous sommes au début de l’année 2020, et un étrange virus se propage tout doucement. Rien de grave, il paraît qu’il ressemble à la grippe. Nous sommes le 24 janvier 2020, il est entré sur le territoire, mais tout est sous contrôle. Nous sommes le 14 mars 2020, et finalement, il semble plus vorace que prévu, les rassemblements sont en partie annulés. Nous sommes le 17 mars 2020, et la situation est devenue intenable, toute activité est suspendue. Nous sommes au premier jour de confinement, et un seul mot circule avec insistance : l’ennui !

Comment la première préoccupation véhiculée peut-elle être l’ennui alors que l’on parle d’un virus qui tue chaque jour des dizaines, des centaines de personnes ?

C’est sur cette question que nous nous sommes penchés, et plus largement sur les représentations qui sont associées tant à l’épidémie qu’à la période de confinement. Comment est-il vécu ? Perçu ? Comment cela va-t-il évoluer avec le temps ? Y aura-t-il des différences de profils ? Des différences spatiales ?

Nous sommes deux chercheurs. Eléonore Pigalle, spécialisée en Urbanisme et Aménagement à l’Université Gustave Eiffel. Cyril Atkinson-Clement, spécialisé en Neuropsychologie à l’Institut du Cerveau dans l’Hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

Cette recherche ne dépend d’aucun financement et est anonyme (aucune information identifiante n’y est sauvegardée). Les données seront exploitées à des fins scientifiques (réalisation de rapports, publication d’articles scientifiques et vulgarisés).

A l’heure où ces lignes sont rédigées, plus de 10 000 réponses ont été enregistrées.

Mais pour être représentative de la situation, cette recherche doit comptabiliser un maximum de réponses, de personnes aux profils variés, tout au long de la période de confinement.

Alors n’hésitez pas à prendre part à l’aventure en remplissant et partageant cette enquête : https://forms.gle/KdL9xezz6jnAFPja9

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Violences sexuelles

À la Une de Mediapart

Journal — Culture-Idées
David Wengrow : « On semble ne plus avoir d’imagination sur ce que pourraient être les alternatives »
Pendant des milliers d’années, les humains ont expérimenté avec d’infinies variations des formes du pouvoir. Parfois saisonnier, parfois matriarcal, parfois autoritaire et brutal. Mais parfois aussi égalitaire et relativement libre, y compris à grande échelle, décrivent David Graeber et David Wengrow, dans un livre qui fait l’effet d’une bombe. 
par Jade Lindgaard
Journal — International
Soudan : un mois après, le coup d’État n’est pas achevé
En réinstallant le premier ministre dans ses fonctions, les militaires ont réussi à institutionnaliser leur putsch d’octobre. Mais un obstacle se dresse encore devant eux : la population, qui reste fortement mobilisée. Reportage à Khartoum, dans la manifestation du 25 novembre.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — France
De Calais à l’Angleterre, les traversées de tous les dangers
Le naufrage meurtrier survenu le 24 novembre, qui a coûté la vie à 27 personnes, rappelle les risques que les personnes exilées sont prêtes à prendre pour rejoindre les côtes anglaises. En mer, les sauveteurs tentent, eux, d’éviter le plus de drames possible.
par Sheerazad Chekaik-Chaila
Journal — Culture-Idées
« Les critiques de la chasse sont très liées à la notion de civilisation »
Alors que plusieurs accidents de chasse ont relancé le débat sur cette pratique, l’anthropologue Charles Stépanoff consacre un livre saisissant à ce qui se passe dans les forêts situées à l’orée de nos villes. Entretien.
par Joseph Confavreux