«J'ai mal à mon hôpital» (3/4)

La série en podcast « J'ai mal à mon hôpital » est consacrée à l'hôpital public, son évolution, ses moyens, à partir d'une réflexion plus globale sur le système de santé.


Pour ce troisième épisode, nous allons nous intéresser au virage ambulatoire et à ses conséquences sur la prise en charge des patients. Pour comprendre cette incitation à l’ambulatoire, avec la sociologue Fanny Vincent, on a échangé sur cette idée que l’on serait mieux chez soi qu’à l’hôpital, formule chère des défenseurs de l’ambulatoire. Elle reviendra sur la logique gestionnaire qui se cache derrière cette phrase et rappellera les disparités sociales et géographiques d’accès au soin. Puis, nous quitterons l’hôpital pour s’intéresser aux infirmières libérales et à la prolifération de nouveaux acteurs privés qui se retrouvent à gérer les soins à domicile. Marceline, d’abord, nous racontera son quotidien d’infirmière libérale dans une petite ville de la région Centre et nous fera part des différentes évolutions de son métier. Valentine, quant à elle, nous racontera son parcours d’infirmière et nous fera découvrir son métier de prestataire santé. Toutes deux nous feront part des conséquences du virage ambulatoire sur leurs activités et sur la prise en charge du patient. 

 

logo-terreur

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.