J'ai mal à mon hôpital (4/4)

La série « J’ai mal à mon hôpital » est consacrée à l’hôpital public, son évolution, ses moyens, à partir d’une réflexion plus globale sur le système de santé. Le dernier épisode est consacré à l'hôpital de demain avec André Grimaldi.

Tout au long de la série, on aura vu qu’une logique gestionnaire s’est imposée au sein de l’hopital public créant des disparités géographiques, entre les services tant en terme d’effectifs, de matériels que de lits. De cette pression financière découle des conditions de travail qui se dégradent pour l’ensemble du personnel hospitalier avec des conséquences sur la santé physique et psychique. Sentiments de faire vite son travail, de ne plus prendre soin des patients, auquel s’ajoute un manque criant de reconnaissance salariale. Le cocktail de l’épuisement professionnel est plus qu’actif, il est explosif. 

Pour parler de l’hôpital de demain, de ses sources de financement, de sa gouvernance et plus largement des jours heureux du système de santé français j’ai échangé longuement avec André Grimaldi, Professeur émérite de diabétologie à la Pitié Salpêtrière, membre co-fondateur du mouvement inter-hospitalier et co-auteur de l’ouvrage « Santé : Urgence" sortie le 27 mai 2020 aux éditions Odile Jacob. Avec lui nous allons revenir sur la logique marchande avec laquelle il faut rompre et sur la manière dont nous pouvons rebâtir un hôpital public et plus largement un système de santé juste pour toutes et tous sur l’ensemble du territoire. 

Podcast Podcast

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.