Candidat pour l'élection présidentielle de 2022

Cette élection présidentielle a suscité une très profonde frustration chez une majorité des électeurs. Faisons en sorte qu'on puisse avoir un meilleur choix en 2022. D'ici là, offrons une opposition constructive au président Macron.

Cette élection présidentielle a suscité une très profonde frustration chez une majorité des électeurs. En ce qui me concerne, c'est en fait la même chose à chaque élection: malgré l'apparente profusion de choix, je ne trouve aucun candidat qui porte mes idées. Je suis finalement toujours forcé de faire un vote "utile", ou un vote par défaut, ou, dans le meilleur des cas, un vote pour un candidat qui semble incarner mes valeurs mais dont le projet concret est loin de me satisfaire. Cette élection présidentielle n'a pas été une exception.


Des pans entiers étaient absents non seulement des débats, mais des programmes des candidats eux-mêmes: aucune discussion sur de meilleurs modes de scrutin, aucune discussion sur le principe de la défiscalisation du travail, aucune discussion sur la fiscalité écologique, aucune proposition crédible pour réconcilier économie et écologie, pour réconcilier patronat et salariat, pour réconcilier souveraineté personnelle, familiale et entrepreneuriale dans une Europe forte, pour réconcilier sécurité intérieure et gestion des crises humanitaires en zones de guerre. On ne saurait avoir une France en paix ("apaisée") que dans un monde en paix, une France juste que dans un monde juste.


Cette fois-ci, il y en a vraiment marre. Mes moyens sont très limités, mais je voudrais faire de mon mieux pour que je puisse, en 2022, faire un vrai vote d'adhésion pour un candidat ou une candidate qui porte des valeurs et un projet dans lesquels je pourrai pleinement me reconnaître.


Au lendemain de l'élection de Emmanuel Macron à la présidence de la République Française, je souhaite très sincèrement qu'il réussisse. Il en va de l'intérêt de notre pays, et des valeurs républicaines qu'il a incarné dans ce deuxième tour le l'élection présidentielle. Il y a plusieurs points très intéressants et positifs dans son programme et je lui souhaite beaucoup de réussite. Sur d'autres points, le flou et le doute règnent. Sur d'autres encore, je sais d'avance qu'il ne fera pas du tout ce que j'aimerais qu'il soit fait.


Je ne suis qu'un citoyen très ordinaire, qui a du mal à trouver une personnalité politique qui puisse le représenter. Dans la mesure de mon temps et de mes moyens disponibles, j'aimerais mener deux actions de façon concurrentes: ajouter ma petite voix à une opposition constructive au président Macron, et susciter j'espère une candidature pour 2022 dans laquelle je pourrais pleinement me reconnaître.


En quelque sorte, je voudrais que le projet que je défends soit candidat à l'élection présidentielle de 2022. Je ne suis, moi même, pas candidat: d'abord, je n'ai aucune ambition personnelle à ce niveau là, et ensuite parce que je ne pense pas avoir les qualités personnelles pour assumer ce niveau de responsabilité. J'espère seulement pouvoir tisser des liens avec des personnalités de la société civile, des politiciens et des citoyens concernés afin de construire notre propre mouvement qui j'espère suscitera une candidature sérieuse.


Au cours des 5 prochaines années, le projet pour 2022 sera développé sur le site http://lesenjeux.fr/, en espérant que des éléments importants de ce projet soient déjà d'ici là mis en application par le président Macron et son gouvernement.


Travaillons ensemble pour l'intérêt de tous les français, et pour une France forte, leader d'une meilleure Europe dans un monde en paix.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.