augustin.vinals
Abonné·e de Mediapart

5 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juil. 2021

LE DEPOT D’AMIANTE AUX CARRIERES DE MONT SAINT VINCENT

LE MAIRE DE MONT SAINT VINCENT S’APPRETE A SIGNER UNE CONVENTION AVEC ROUGEOT AUTORISANT LE DEPOT D’AMIANTE AUX CARRIERES DE MONT SAINT VINCENT

augustin.vinals
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

LE MAIRE DE MONT SAINT VINCENT S’APPRETE A SIGNER UNE CONVENTION AVEC ROUGEOT AUTORISANT LE DEPOT D’AMIANTE AUX CARRIERES DE MONT SAINT VINCENT

Alors qu’il clame haut et fort depuis des mois qu’il ne signera pas un nouveau contrat avec les Carrières de MONT SAINT VINCENT si les habitants s’y opposent, Jean GIRARDON a organisé une délibération avec ses conseillers lundi 12 juillet avant le Conseil Municipal de 20 h 30 pour entériner une convention par acte notarié avec Les CARRIERES DE MONT SAINT VINCENT. Nous serons présents à ce conseil et espérons être nombreux.

Ce document est nécessaire pour obtenir l’autorisation administrative de l’ISDND (installation de stockage de Dépôts non dangereux). Cette convention précise :

« La commune de Mont-Saint-Vincent autorise la société CARRIERES DU MONT SAINT VINCENT ou toute autre société qui lui serait légalement substituée, à exploiter un casier de stockage de déchets d’amiante-lié*. »

« La convention est établie pour une durée minimale de 43 ans »                                                                      

Les conseillers municipaux qui redoutent les foudres du très autoritaire Jean Girardon, auront bien du mal à s’opposer à lui. Tous ses anciens conseillers le disent (et il en a usé quelques uns pendant ses 36 ans de mandat) : il ne tolère pas la contradiction, il devient vite menaçant.

Et puis, il brandit son arme : il a mis en condition suspensive le référendum « local » par lequel les habitants pourraient se prononcer. Or on sait que le référendum n’a pas de valeur juridique, c’est un leurre que le Maire agite pour endormir notre méfiance et nous faire croire qu’il nous laisse le choix. Ce référendum ne concerne en plus que les habitants du Mont Saint Vincent alors que les communes avoisinantes qui sont encore plus impactées et sur lesquelles le maire n’a pas d’emprise, ne seront pas consultées alors qu’un tel projet l’exigerait.. En parallèle du référendum et concomitant à ce dernier, il organise avec ROUGEOT, pendant l’enquête publique prévue dans la procédure d’instruction, une réunion d’information au cours de laquelle ROUGEOT s’empressera d'expliquer que ce projet est sans danger*

ROUGEOT qui décrétait dans un article publié le 1er juillet que des fouilles archéologiques seraient faites (demande de la DREAL) car « des tumulus ont été découverts à 10 – 15 km ». En réalité, ces tumulus se situent à moins de 2 kms de la carrière. Et à moins de 700 m de la carrière, des vestiges de la cité antique du Portus ont été mis à jour.  Cette petite bourgade gallo-romaine fabriquait des meules rotatives en grès … extrait de la carrière. Une précision que Rougeot n’a pas jugé utile de faire.

Nous sommes victimes d’une manipulation très bien organisée.

Est-ce que Jean Girardon nous dira cette fois que c’est la CUCM qui l’oblige à signer la convention ?

En signant cet acte, Jean Girardon, qui annonce par ailleurs, vouloir se retirer après cette dernière action laisse à ses successeurs des difficultés de tous ordres : sanitaire, économique, impact touristique, impact sur l’immobilier, infrastructures.

Dans une telle situation, la porte de sortie pour les conseillers municipaux ne serait-il pas de démissionner ? Le maire s’en ira, les conseillers resteront…

*rappelons que le décret du 10 mars 2016 devenu l’article R541-7 du code de l’environnement renvoie explicitement à la norme Européenne (décision 2000/532/CE) qui ne fait pas la distinction entre l’amiante lié ou friable comme dangereux ou pas, mais qui considère toute forme d’amiante comme dangereuse.

DEUX ASSOCIATIONS

PRESERVER MONT SAINT VINCENT ET SES ALENTOURS                Association ACP Environnement

71300 MONT SAINT VINCENT                                                                   71460 COLLONGE-EN-CHAROLLAIS

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Aurélien Rousseau, l’autre caution de gauche de Matignon
Le nouveau directeur de cabinet d’Élisabeth Borne, Aurélien Rousseau, a été directement choisi par Emmanuel Macron. Sa réputation d’homme de dialogue, attentif aux inégalités, lui vaut de nombreux soutiens dans le monde politique. D’autres pointent sa responsabilité dans les fermetures de lits d’hôpitaux en Île-de-France ou dans le scandale du plomb sur le chantier de Notre-Dame.
par Ilyes Ramdani
Journal
Législatives : pour les femmes, ce n’est pas encore gagné
Plus respectueux des règles de parité que dans le passé, les partis politiques ne sont toujours pas à l’abri d’un biais de genre, surtout quand il s’agit de réellement partager le pouvoir. Nouvelle démonstration à l’occasion des élections législatives, qui auront lieu les 12 et 19 juin 2022.
par Mathilde Goanec
Journal
Climat : militer dans l’urgence
Une quinzaine de départements français sont touchés par la sécheresse, dix ont déjà dépassé le seuil d’alerte. On en parle avec Simon Mittelberger, climatologue à Météo-France, Cécile Marchand d’Alternatiba et Les Amis de la Terre, et Julien Le Guet, du collectif Bassines non merci.
par À l’air libre
Journal
Orange : la journée des coups fourrés
Redoutant une assemblée générale plus problématique que prévu, la direction du groupe a fait pression sur l’actionnariat salarié pour qu’il revienne sur son refus de changement de statuts, afin de faire front commun pour imposer la présidence de Jacques Aschenbroich. Au mépris de toutes les règles de gouvernance et avec l’appui, comme chez Engie, de la CFDT.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
De l'art de dire n'importe quoi en politique
Le problème le plus saisissant de notre démocratie, c’est que beaucoup de gens votent pour autre chose que leurs idées parce que tout est devenu tellement confus, tout n’est tellement plus qu’une question d’image et de communication, qu’il est bien difficile, de savoir vraiment pour quoi on vote. Il serait peut-être temps que ça change.
par Jonathan Cornillon
Billet de blog
par C’est Nabum
Billet de blog
Qu’est-ce qu’un premier ministre ?
Notre pays a donc désormais un premier ministre – ou, plutôt, une première ministre. La nomination d’E. Borne aux fonctions de premier ministre par E. Macron nous incite à une réflexion sur le rôle du premier ministre dans notre pays
par Bernard Lamizet
Billet de blog
Qui est vraiment Élisabeth Borne ?
Depuis sa nomination, Élisabeth Borne est célébrée par de nombreux commentateurs comme étant enfin le virage à gauche tant attendu d'Emmanuel Macron. Qu'elle se dise de gauche, on ne peut lui retirer, mais en la matière, les actes comptent plus que les mots. Mais son bilan dit tout le contraire de ce qu'on entend en ce moment sur les plateaux.
par François Malaussena