COVID-19 : Le test PCR - Un test non-pertinent qui impacte notre vie quotidienne

Il est évident que le test PCR actuel surestime de manière dramatique la situation actuelle et les dangers lié au virus COVID-19. POURQUOI les autorités de santé de nos pays se basent sur un test non-fiable et non-pertinent ? Les conséquences sont néfastes : Restrictions de nos libertés, chômage de masse, misère sociale !

COVID-19 : Le test PCR

Un test non-pertinent qui impacte notre vie quotidienne

Dr Frank Oehlenschläger, Tregunc

 

Nous le constatons tous les jours : Le nombre ‘d’infections’ COVID-19 ne cesse pas d’augmenter. Actuellement nous sommes à 15.000 cas par jour en France et à 5.000 en Allemagne. Tous ces chiffres sont basés sur les résultats du test dit ‘PCR’

Il est donc essentiel de vérifier la pertinence de ce test, car ces sont ces résultats qui vont être utilisés pour à nouveau restreindre nos libertés, pour nous forcer de porter les masques… Les résultats du test PCR nous impactent directement, à cause de lui des millions de personnes en France vont tomber dans la précarité et pauvreté (selon un article récent dans Le Monde, la France compte déjà un million de pauvres supplémentaires à cause des mesures anti-COVID-19).

Merci de lire ce document jusqu’au bout….

Pendant ma thèse à l’Institut Max Planck à Göttingen j’ai très souvent utilisé la technique de la PCR pour mes recherches. Avec autres collèges j’ai développé un test pour identifier une seule copie du virus VIH (SIDA) dans un millilitre de sang d’une personne contaminée par une technique similaire à la PCR. Nous avons obtenu un brevet international pour cette découverte (1)en plus d‘une publication dans un journal scientifique de renommée (2). Tout cela pour vous dire que je sais de quoi je parle.

 

Fonctionnement du test PCR

La PCR est une méthode pour amplifier un petit nombre de copies d‘ADN ou ARN à partir d‘un échantillon biologique (sang, salive…). Sans cette amplification ces quelques copies d‘ADN ne seraient pas détectable par les différents méthodes d‘analyses médicales. La PCR fonctionne avec des cycles: Après chaque cycle le nombre de copies est doublé.

Si au début il y avait qu‘un seule copie d‘ADN ou ARN dans l‘échantillon, il y aura deux après le premier cycle de la réaction, 4 après le 2ème….et 1 milliard après 30 cycles. Un nombre de copies suffisant pour être détecté pour les instruments d‘analyses.

Il est très important de comprendre, que la PCR ne détecte (quantifie) pas le virus, mais seulement son ARN (son génome, 3).

 

La PCR détecte donc:

- L‘ARN d‘un virus infectieux

- L‘ARN d‘un virus non-infectieux (car endommagé ou muté)

- L‘ARN nu sans enveloppe (donc non-infectieux)

- Des fragments de l‘ARN (la PCR ne peut amplifier qu‘une petite partie de l‘ARN, pas sa totalité)

 

Le terme infection

Quand les autorités de santé nous parlent des infections (= personnes infectées) et se basent sur le nombre des tests PCR positifs c‘est complétement faux et non-scientifique. Selon l‘OMS une infection est la pénétration et le développement d‘un agent pathogène qui peut provoquer des lésions en se multipliant, et éventuellement en sécrétant des toxines ou en se propageant par voie sanguine (4).

Donc pour une infection il faut (1) un contact, (2) une invasion dans les tissus, (3) une prolifération de l‘agent pathogène dans les tissus et (4) une réaction du corps à ce pathogène. Le test PCR peut seulement identifier le contact du virus avec notre corps ! Il ne donne aucune information sur la pénétration, la prolifération et l‘effet du virus sur notre corps (réaction immunitaire, symptômes…). Et comme vous avez compris, le test PCR ne détecte même pas des virus lui-même mais que des fragments de son ARN !

Une énorme majorité des personnes avec présence du virus sur les muqueuses nasales ne va jamais développer la maladie, car les virus seront éliminé par notre système immunitaire (anticorps IgA) ou parce que le nombre de virus présents sur les muqueuses et juste trop petit déclencher une infection. Il y a des études qui montrent que les personnes guéries du COVID secrètent encore pendant des semaines/ des mois des fragments de l‘ARN du virus. Ces personnes guéries seront détectées positif par le test PCR (5) !

 

Avis de la FDA

La FDA est l‘agence américaine (équivalent de la ANSM en France) qui autorise les médicaments et aussi les tests diagnostiques médicaux. Cette institution a publié un rapport détaillé sur le test PCR COVID-19 (6). Sur la page 3 du document on lit:

Results are for the identification of 2019-nCoV RNA. The 2019-nCoV RNA is generally detectable in upper and lower respiratory specimens during infection. Positive results are indicative of active infection with 2019-nCoV but do not rule out bacterial infection or co-infection with other viruses. The agent detected may not be the definite cause of disease. Laboratories within the United States and its territories are required to report all positive results to the appropriate public health authorities“

Conclusions:

(1) Le test détecte seulement la présence de l‘ADN (RNA) du virus et pas le virus lui-même

(2) Même si le test est positif, les causes des symptômes peuvent être ailleurs

(3) Un test positif ne peut pas exclure une co-infection avec autres virus/ bactéries

 

Le problème des faux positifs

Le 29 septembre 2020 une publication sur le problème des faux positifs est apparue dans le journal „The Lancet(7). Un résultats faux positif est une résultat positif du test, mais la personne n‘est pas contaminée par le virus. Selon l‘article le taux de faux positifs est ente 0,8 et 4%.

0,8-4% semble peu, mais il faut voir ce chiffre dans le contexte actuel en France (8):

- Environ 12 millions tests PCR ont été effectués

- Environ 500 000 ont été positifs (4,4%)

Si on considère que le taux de faux positifs du test PCR est de 4%, seulement 50 000 personnes seraient vraiment contaminées par le COVID, les autres 450 000 seraient des faux positifs.

Le même article souligne un autre problème lié au test: Il y a une très forte probabilité que les personnes contaminées par un nombre bas de particules de virus ne vont jamais développer la maladie. Mais ces personnes sortent positifs du test PCR (9) !

 

Résumé

- Le test PCR ne détecte pas le virus, mais que l‘ARN du virus

- Il ne détecte même pas la totalité de l‘ARN, mais qu‘une petite partie (un fragment)

- Le test est trop sensible: Il détecte un nombre très bas de particules du virus sur les muqueuses nasales de la personne. Mais cette personne ne développera jamais la maladie

- Le taux de faux positifs pèse très lourd dans notre situation actuelle (taux de positivité bas). Il est possible que la majorité de nos cas positifs actuels sont des faux positifs

- Le test PCR peut être positif même si la personne est déjà guérie de la maladie

- Le test PCR peut être positif lié à une „cross réaction“ (la présence d‘un autre virus / bactérie peut donner des résultats positifs)

- Le test PCR ne donne aucune information sur la virulence de la contamination: Même si le nombre de virus sur les muqueuses nasales est élevé, le système immunitaire est en mesure d‘éliminer le virus et empêcher le développement de la maladie

 

Il est évident que le test PCR actuel surestime de manière dramatique la situation actuelle et les dangers lié au virus COVID-19. POURQUOI les autorités de santé de nos pays se basent sur un test non-fiable et non-pertinent ? Les conséquences sont néfastes : Restrictions de nos libertés, chômage de masse, misère sociale !

 

 

(1) WO 97/21832

(2) Oehlenschläger F., Schwille P., Eigen M., Detection of HIV-1 RNA by nucleic acid

sequence-based amplification combined with fluorescence correlation spectroscopy,

Proc. Natl. Acad. Sci. USA., 1996, 93, 12811-6

(3) https://parlonssciences.ca/ressources-pedagogiques/documents-dinformation/les-virus

(4) https://www.doctissimo.fr/sante/dictionnaire-medical/infection

(5) https://www.medrxiv.org/content/10.1101/2020.07.25.20162107v2

(6) https://www.fda.gov/media/134922/download

(7) https://www.thelancet.com/journals/lanres/article/PIIS2213-2600(20)30453-7/fulltext

(8) https://www.cascoronavirus.fr/test-depistage/france

(9) https://www.ecdc.europa.eu/en/covid-19/latest-evidence/transmission

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.