Aurenc Bebja
http://www.darsiani.com/la-gazette/
Abonné·e de Mediapart

12 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 oct. 2015

Sélection albanaise de football : Historique et Héroïque !

EURO 2016, FRANCE. Hier soir en Arménie, la sélection albanaise de football jouait le dernier match des qualifications pour le prochain Euro qui se déroulera en France à partir de juin 2016. Le suspens a duré jusqu’au bout. Il fallait gagner ce match pour pouvoir être qualifié. Les footballeurs albanais, sous les conseils du capitaine emblématique Lorik Cana et la direction du sélectionneur...

Aurenc Bebja
http://www.darsiani.com/la-gazette/
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

EURO 2016, FRANCE. Hier soir en Arménie, la sélection albanaise de football jouait le dernier match des qualifications pour le prochain Euro qui se déroulera en France à partir de juin 2016.  Le suspens a duré jusqu’au bout. Il fallait gagner ce match pour pouvoir être qualifié. Les footballeurs albanais, sous les conseils du capitaine emblématique Lorik Cana et la direction du sélectionneur italo-albanais Gianni Di Biasi ont réussi à gagner avec la manière sur le score de 3 – 0.

Tout un pays (une nation) attendait cette victoire et cette qualification par ailleurs bien méritée. Les albanais ont montré du caractère durant ces qualifications parce que la tache n’a pas été facile concernant le déroulement des matchs, surtout contre la Serbie (aller/retour) en raison des conflits géopolitiques et ethniques du passé.

Bien avant de rencontrer l’Arménie, deux matchs ont eu lieu à domicile, en septembre 2015, contre le Portugal et la Serbie qui auraient pu qualifier l’Albanie, mais la pression était énorme, et les albanais ont perdu les deux fois dans les dernières minutes. Malgré les défaites et les critiques, les joueurs ne se sont pas laissé abattre. Ils n’ont pas « pleuré » sur leur sort. Ils ont su se relever et chercher la victoire qui les mènerait directement en France.

C’est historique et héroïque parce que c’est la première fois que l’Albanie se qualifie dans une compétition internationale (continentale) de football. Cette jeune génération de footballeurs a su relever le challenge et rendre fier toute une nation.  Une génération de footballeurs menée en tête par le grand capitaine, Lorik Cana, bien connu en France.

Lorik Cana a joué pour le Paris Saint-Germain. Ensuite, il a été le capitaine emblématique de l’Olympique de Marseille, avant de rejoindre d’autres clubs comme Sunderland (Angleterre), Galatasaray (Turquie), Lazio de Rome (Italie). Enfin, il est revenu en France et joue actuellement pour le FC Nantes.  

Il est important également de saluer le travail du sélectionneur Gianni Di Biasi, qui a su mobiliser ses troupes et relever un défi inimaginable au départ pour beaucoup de personnes, c'est-à-dire de qualifier l’Albanie pour la première fois dans une compétition internationale. Il a prouvé son amour et son attachement pour notre pays en demandant la naturalisation, qui lui a été accordée aussi vite.

Aujourd’hui, c’est la fête en Albanie, au Kosovo, en Macédoine, au Monténégro, et partout dans le monde entier où les albanais vivent et travaillent. Félicitations au sélectionneur Di Biasi, au capitaine Cana, aux joueurs, au staff et bien évidement aux supporteurs albanais (Tifozat Kuq e Zi) toujours présents à soutenir la Sélection.

En France, pour l’Albanie ce sera une première. Françaises et français, préparez-vous à voir ce que c’est de soutenir une équipe nationale, ce que c’est de chanter l’hymne national et de porter fièrement ses couleurs ! Il y aura des foules de supporteurs albanais venant du monde entier pour soutenir la Sélection. Nous sommes fiers de faire partie de cet événement que vous organisez.

Que le meilleur gagne !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Gauche(s)
Parlement : ce que peut espérer la Nupes
Et si la gauche devenait la première force d’opposition au Palais-Bourbon en juin prochain ? Un scénario plausible qui pourrait, dans une certaine mesure, transformer le paysage politique, explique Olivier Rozenberg, spécialiste de la vie parlementaire.
par Pauline Graulle
Journal
Ukraine : divisé, le monde occidental peine à dessiner une issue
Alors que le spectre d’un conflit long se précise, faut-il continuer, et jusqu’à quand, à livrer des armes à Kyiv ? Est-il encore possible de ménager une « porte de sortie » à Vladimir Poutine pour faciliter de futures négociations de paix ? Aux États-Unis comme en Europe, des dissensions commencent à affleurer sur ces sujets clés.
par Ludovic Lamant
Journal — Migrations
La guerre a déplacé des milliers d’orphelins et d’enfants placés
Les enfants représentent, avec les femmes, la majeure partie des déplacés internes et des réfugiés ukrainiens. Dans l’ouest de l’Ukraine, des orphelins de la guerre et des enfants placés tentent de se reconstruire une vie, loin de leur maison et de leurs habitudes.
par Nejma Brahim
Journal
Législatives : des candidats de la majorité préfèrent s’afficher sans Macron
Contrairement à 2017, où la plupart des candidats macronistes avaient accolé la photo du président de la République à côté de la leur, nombre d’entre eux ont décidé cette année de mener campagne sur leur propre nom. Face à la gauche et à l’extrême droite, certains veulent éviter d’agiter « le chiffon rouge ».
par Ellen Salvi

La sélection du Club

Billet de blog
Prendre les chemins de traverse… mais à plusieurs !
Nous sommes un collectif d'une petite dizaine de personnes, qui avons décidé, à la fin de nos études en politiques locales, de prendre à bras le corps les questions climatiques, énergétiques, sociales de demain, pour y trouver des réponses radicales. Voilà l'histoire de notre parcours, depuis notre rencontre en 2018, sur les bancs de l'université.
par Collectif La Traverse
Billet d’édition
Hebdo #123 : Parole à celles et ceux qui ont déjà bifurqué
À la suite du retentissant appel des jeunes diplômés d’AgroParisTech à déserter les postes dans l’agro-industrie, nous avons recueilli de nombreux témoignages d’anciens étudiants « en agro » devenus paysans, chercheurs, formateurs, etc. Ils racontent leur parcours, les embûches et leur espoir de changer le système. Bifurquer, c’est possible. Mais il faut s’organiser !
par Sabrina Kassa
Billet de blog
Déserteurs : existe-t-il une sécession des élites diplômées ?
La prise de parole des étudiant·es de Agro Paris Tech a été l’occasion pour la presse de remettre en avant l’hypothèse d’une sécession de l’élite scolaire face à la crise écologique. Qu’en disent les sciences sociales ?
par Quantité Critique
Billet de blog
Bifurquer, c'est tout le temps à refaire (et ça s'apprend)
Je suis diplômée ingénieure agronome depuis décembre 2019. On m'a envoyé mille fois la vidéo du discours des diplômés d’AgroParisTech qui appellent à bifurquer et refusent de travailler pour l’agro-industrie. Fantastique, et maintenant ? Deux ans après le diplôme, je me permets d'emprunter à Benoîte Groulte pour répondre : ça dure toute la vie, une bifurcation. C'est tout le temps à refaire.
par Mathilde Francois