William Association L-PEA
Association loi 1901 pour la protection et la libération des animaux dits "d'élevage"
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 mai 2018

Un sanctuaire antispéciste pour les animaux dits "d'élevage" en Limousin !

Havre de Paix et de Renaissance pour animaux libérés de l’exploitation et des abattoirs, Little Phœnix Sanctuary répond à un besoin urgent.

William Association L-PEA
Association loi 1901 pour la protection et la libération des animaux dits "d'élevage"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L-PEA, association de protection des animaux « de ferme », militant activement pour leur libération, mène des campagnes contre de grands projets agricoles nuisibles au bien-être animal, à l’environnement et à la santé des consommateurs (Abattoir de Guéret - Ferme-Usine des 1000 Veaux – Creuse, 23), mais pas seulement !

Nous lançons aujourd’hui un projet de sanctuaire pour animaux dits « d’élevage », sur la région Limousin : Little Phœnix Sanctuary.

De part nos enquêtes sur les chemins de Creuse et du Limousin, nous avons souvent été confronté à la cruelle réalité des troupeaux de bovins, notamment : charniers sur le bord des routes et dans les prés, divagations sur la voie publique avec mise en danger de la vie des animaux comme de celle des automobilistes, troupeaux à l’abandon mourant de faim et par défaut de soin…

A l’heure d’une prise de conscience massive des consommateurs au regard du traitement des animaux pour notre consommation, les places d’accueil pour la libération de ces animaux sont rares. Beaucoup des animaux saisis retournent dans le circuit exploitant faute de solution.

Sans prétendre résoudre ce grave problème dans sa globalité, L-PEA souhaite contribuer à sa résolution.

L’originalité du projet repose sur l’expérience de la présidente fondatrice de l’association, Aurore Lenoir dont l’expérience professionnelle s’étend du domaine des animaux domestiques, de ferme, à la sauvegarde de la faune sauvage in situ.

Little Phœnix Sanctuary sera un lieu d’accueil défini par les priorités suivantes :

  • Liberté d’espace et de choix
  • Confort
  • Ecoute individuelle de chaque animal
  • Soutien psychologique pour aller vers l’épanouissement et l’oubli d’un passé traumatique.
  • Respect des besoins naturels de chaque espèce mais également selon le caractère propre de l’individu.
  • Voir réapparaître dans le regard de ces victimes de la consommation humaine, la dignité, l’assurance et la personnalité de l’animal “sauvage” (non soumis à la volonté humaine).

Little Phœnix Sanctuary sera également un lieu privilégié pour l’étude (non intrusive – observation discrète, sur le modèle des études portant sur la faune sauvage in situ) du comportement naturel d’animaux auxquels nous avons nié jusqu’au caractère sensible, pour mieux les exploiter et les réduire en morceaux commercialisables.

Vidéo

Voir les détails du projet

Evénement Facebook

Financement Participatif

Pour concrétiser ce projet, nous appelons toutes les personnes concernées par la souffrance des animaux « de ferme », qui ne supportent plus leur maltraitance et refusent leur statut actuel d’objets commercialisables ou de machines à produire, à nous venir en aide !

Offrez l'espoir d'une autre vie aux animaux exploités au sein des élevages et torturés dans les abattoirs !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Comment combattre l’enracinement du Rassemblement national
Guillaume Ancelet et Marine Tondelier, candidats malheureux de l’union de la gauche dans des terres où l’extrême droite prospère, racontent leur expérience du terrain. Avec l’historien Roger Martelli, ils esquissent les conditions pour reconquérir l’électorat perdu par le camp de l’égalité. 
par Fabien Escalona et Lucie Delaporte
Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Les macronistes et LR préfèrent les amendes à la parité
Moins de femmes ont été élues députées en 2022 qu’en 2017. Plutôt que respecter les règles aux législatives, des partis ont préféré payer de lourdes amendes : plus de 400 000 euros pour Ensemble, et 1,3 million pour Les Républicains, selon nos calculs. Certains détournent aussi l’esprit de la loi.
par Pierre Januel
Journal — Santé
Entre croyances et tabous, une psychiatrie au chevet des patients « venus d’ailleurs »
Dans beaucoup de familles issues de l’immigration, les problèmes psychiques sont tus, ou traités par des solutions radicales liées à la culture du pays d’origine. La psychiatrie transculturelle, en prenant en compte les croyances des individus, veut offrir les soins les plus adaptés. Témoignages.
par Céline Beaury et Latifa Oulkhouir (Bondy Blog)

La sélection du Club

Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof
Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida