William Association L-PEA
Association loi 1901 pour la protection et la libération des animaux dits "d'élevage"
Abonné·e de Mediapart

9 Billets

0 Édition

Billet de blog 16 août 2018

Scandale ! La Préfète de la Creuse insulte la cause animale !

" Les associations anti-tout, je les encourage à utiliser les voies de droit si elles souhaitent faire valoir leurs opinions "

William Association L-PEA
Association loi 1901 pour la protection et la libération des animaux dits "d'élevage"
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

La Préfète de la Creuse encourage la souffrance animale

Dans un article du 13 août dernier, la nouvelle Préfète de la Creuse insulte la cause animale, reprenant l'expression consacrée de la FNSEA, en nous traitant d'"Anti-Tout". Insulte à la cause animale, négation de la souffrance engendrée par l'élevage et l'abattage, et grave défaut à la neutralité que lui impose sa fonction.

Au sujet des associations luttant contre ce type de projets, Madame la préfète déclare, en outre, « Les associations anti-tout, je les encourage à utiliser les voies de droit si elles souhaitent faire valoir leurs opinions ».

Que Madame la préfète se rassure, les associations luttant pour la cause animale le font déjà ! Ouverture de la Ferme usine des 1000 veaux : suspendue par le juge ! Interdiction de L-PEA de tenir un stand contre le poulailler industriel de Lascaux : annulée par le juge !

L-PEA encourage donc Madame la préfète à favoriser le dialogue - notre demande de rendez-vous est à ce jour demeurée sans réponse – au lieu de postures dogmatiques et psychorigides.

L-PEA encourage également Madame la préfète à plus de neutralité et à être plus attentive au respect l’état de droit – rappelons que la Ferme usine des 1000 veaux a été suspendue par la faute de l’Etat…

L-PEA encourage enfin Madame la préfète à s’ouvrir un peu plus à la cause animale et à l’environnement plutôt que de céder aux sirènes des lobbys et de l’industrie agricole conduisant vers l’élevage de poules en batterie, le broyage vivant des poussins, l’utilisation massive d’antibiotiques, la pollution des sources d’un village ou bien encore la dégradation de la qualité de vie des habitants.

Que sont devenus les promesses d’agroécologie dont le gouvernement a abreuvé les citoyens tout en laissant grandes ouvertes les portes à un élevage de plus en plus intensif et destructeur ?

Nous encourageons donc tous les citoyens opposés à l’élevage intensif à s’exprimer lors de l’enquête publique au sujet du projet de poulailler industriel de Lascaux (commune de Moutier-Rozeille), au mois de septembre prochain, car sans ces voix d’opposition, nous serons tous contraints d’être les spectateurs impuissants de la ruine de notre environnement, de notre santé et de l’annihilation de toute éthique et morale.

Consulter l'article de la Montagne 

Réagir avec L-PEA

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Redon : un mutilé, les fautes du ministère de l’intérieur et la justice qui enterre
Le 19 juin 2021, en Bretagne, lors d’une opération menée pour interdire une rave party, Alban, 22 ans, a eu la main arrachée par une grenade tirée par les gendarmes. Le 11 mars 2022, le parquet de Rennes a classé sans suite. Pourtant, l’enquête démontre non seulement la disproportion de la force mais les responsabilités de la préfecture et du ministère de l’intérieur. Mediapart a pu consulter des SMS et des appels aux pompiers, accablants, enterrés par le procureur de la République.
par Pascale Pascariello
Journal
La majorité se montre embarrassée
Après les révélations de Mediapart concernant le ministre Damien Abad, visé par deux accusations de viol qui ont fait l’objet d’un signalement à LREM le 16 mai, la majorité présidentielle peine à justifier sa nomination au gouvernement malgré cette alerte. La première ministre a assuré qu’elle n’était « pas au courant ».
par Marine Turchi
Journal
La haute-commissaire de l’ONU pour les droits humains en Chine pour une visite à hauts risques
Michelle Bachelet entame lundi 23 mai une mission officielle de six jours en Chine. Elle se rendra au Xinjiang, où Pékin est accusé de mener une politique de répression impitoyable envers les populations musulmanes. Les organisations de défense des droits humains s’inquiètent d’un déplacement trop encadré et de l’éventuelle instrumentalisation. 
par François Bougon
Journal — Europe
À Kharkiv, des habitants se sont réfugiés dans le métro et vivent sous terre
Dans le métro ou sous les bombardements, depuis trois mois, la deuxième ville d’Ukraine vit au rythme de la guerre et pense déjà à la reconstruction.
par Clara Marchaud

La sélection du Club

Billet de blog
La condition raciale made in USA
William Edward Burghardt Du Bois, alias WEB Du Bois, demeure soixante ans après sa mort l’une des figures afro-américaines majeures du combat pour l’émancipation. Magali Bessone et Matthieu Renault nous le font mieux connaître avec leur livre « WEB du Bois. Double conscience et condition raciale » aux Editions Amsterdam.
par Christophe PATILLON
Billet de blog
Attaques racistes : l'impossible défense de Pap Ndiaye
L'extrême droite et la droite extrême ont eu le réflexe pavlovien attendu après la nomination de M. Pap Ndiaye au gouvernement. La réponse de la Première ministre est loin d'être satisfaisante. Voici pourquoi.
par Jean-Claude Bourdin
Billet de blog
Racisme systémique
Parler de « racisme systémique » c’est reconnaître que le racisme n’est pas uniquement le fait d’actes individuels, pris isolément. Non seulement le racisme n’est pas un fait exceptionnel mais quotidien, ordinaire : systématique, donc. Une définition proposée par Nadia Yala Kisukidi.
par Abécédaire des savoirs critiques
Billet de blog
Pap Ndiaye : la nouvelle histoire des migrations
En décembre dernier, en direct de Pessac, Pap Ndiaye a évoqué de façon magistrale la nouvelle histoire des migrations, estimant que la France n’est pas un bloc, mais faite de « variations ». On se grandit en les prenant en compte, disait-il, contrairement au projet des « marchands de haine ».
par YVES FAUCOUP