Scandale ! La Préfète de la Creuse insulte la cause animale !

" Les associations anti-tout, je les encourage à utiliser les voies de droit si elles souhaitent faire valoir leurs opinions "

La Préfète de la Creuse encourage la souffrance animale La Préfète de la Creuse encourage la souffrance animale

 

Dans un article du 13 août dernier, la nouvelle Préfète de la Creuse insulte la cause animale, reprenant l'expression consacrée de la FNSEA, en nous traitant d'"Anti-Tout". Insulte à la cause animale, négation de la souffrance engendrée par l'élevage et l'abattage, et grave défaut à la neutralité que lui impose sa fonction.

Au sujet des associations luttant contre ce type de projets, Madame la préfète déclare, en outre, « Les associations anti-tout, je les encourage à utiliser les voies de droit si elles souhaitent faire valoir leurs opinions ».

Que Madame la préfète se rassure, les associations luttant pour la cause animale le font déjà ! Ouverture de la Ferme usine des 1000 veaux : suspendue par le juge ! Interdiction de L-PEA de tenir un stand contre le poulailler industriel de Lascaux : annulée par le juge !

L-PEA encourage donc Madame la préfète à favoriser le dialogue - notre demande de rendez-vous est à ce jour demeurée sans réponse – au lieu de postures dogmatiques et psychorigides.

L-PEA encourage également Madame la préfète à plus de neutralité et à être plus attentive au respect l’état de droit – rappelons que la Ferme usine des 1000 veaux a été suspendue par la faute de l’Etat…

L-PEA encourage enfin Madame la préfète à s’ouvrir un peu plus à la cause animale et à l’environnement plutôt que de céder aux sirènes des lobbys et de l’industrie agricole conduisant vers l’élevage de poules en batterie, le broyage vivant des poussins, l’utilisation massive d’antibiotiques, la pollution des sources d’un village ou bien encore la dégradation de la qualité de vie des habitants.

Que sont devenus les promesses d’agroécologie dont le gouvernement a abreuvé les citoyens tout en laissant grandes ouvertes les portes à un élevage de plus en plus intensif et destructeur ?

Nous encourageons donc tous les citoyens opposés à l’élevage intensif à s’exprimer lors de l’enquête publique au sujet du projet de poulailler industriel de Lascaux (commune de Moutier-Rozeille), au mois de septembre prochain, car sans ces voix d’opposition, nous serons tous contraints d’être les spectateurs impuissants de la ruine de notre environnement, de notre santé et de l’annihilation de toute éthique et morale.

Consulter l'article de la Montagne 

Réagir avec L-PEA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.