Haro sur la culture*

C'est un coup de tonnerre dans le monde du spectacle. La droite, maintenant majoritaire au Conseil départemental de l'Allier, vient de décider de supprimer les aides au fonctionnement des compagnies de théâtre sur tout le département et de revoir à la baisse les subventions des festivals.

bandeau1 bandeau1

Bernard Pozzoli, qui siège depuis peu dans l'opposition au Conseil départemental s'est ému sur sa page Facebook de cette décision en ces termes : "La droite a décidé de sacrifier le spectacle vivant dans L'Allier. C'est ainsi que s'il n'y a pas une mobilisation la liste des associations qui n'auront plus d'aides du Département est édifiante, en voici quelques-unes : Footsbarn -Uburik - Théâtre Dakoté - Attrape Sourire - Compagnie Zebre Le P'tit Bastringue - Euphoric Mouvance - Entract -l'Arbre Voyageur"

Les festivals se retrouvent également dans la tourmente comme le souligne l'élu "Pour les festivals, ce sera un forfait maximum en fonction du budget artistique, de la participation des autres collectivités. Beaucoup vont y perdre. Shakers à Montluçon n'aura plus que 5000€. Le budget culture est amputé de 30% et la majeure partie servira aux musées départementaux (à Moulins), à la lecture publique (compétence départementale), au soutien aux principales villes du Département pour leur saison culturelle"

Contacté par Regard-Actu, le service culturel du Conseil départemental confirme que les subventions de fonctionnement dédiées aux compagnies de théâtre du département sont effectivement supprimées, mais qu'elles pourraient être remplacées par des aides beaucoup plus modestes au titre "d'opérateurs culturels". De toute façon, ces subventions seraient plafonnées à 5 000 euros.

Pour les troupes de théâtre, cette amputation aura de graves conséquences, notamment sur les résidences d'artistes qui risquent purement et simplement de disparaître. Bernard Pozzoli s'émeut de cette décision et conclut "Le monde associatif est en péril, la culture dans L'Allier est en péril, il faut se mobiliser. Je suis prêt à participer à toute réunion pour organiser la résistance et faire reculer la droite départementale."

Le monde de la culture est donc en émoi, et la mobilisation commence à s'organiser. Regard-Actu appuie les revendications des artistes et des intermittents. Nous irons prochainement à leur rencontre pour qu'ils nous disent ce qu'ils pensent de cette décision inique, et recueillir les impressions.

Le reportage débutera par une rencontre avec Bernard Pozzoli dans le courant de la semaine prochaine et se prolongera ensuite par des entretiens avec les différents acteurs du "spectacle vivant" sur le département. Revenez nous visiter régulièrement pour en savoir plus.

Philippe Soulié

* "Haro sur la culture" C'est le titre d'une plateforme qui recense toutes les baisses de subventions que subit le monde de la culture dans les différentes villes de l'hexagone, depuis que le gouvernement taille dans dans les budgets des collectivités en invoquant la crise. leur site :

http://www.artfactories.net/Haro-sur-la-culture.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.