Philippe Poutou : un vote utile.

Philippe Poutou, du Nouveau Parti Anticapitaliste, a obtenu ses 500 parrainages afin de pouvoir être présent au premier tour de l’élection présidentielle. Ce sont même 573 élus, précisément, qui ont fait ce geste démocratique.

C’est donc le choix d’une candidature ouvrière, et d’un programme anticapitaliste qui est fait par les militants du NPA.

affiche-migrants-2016-bat-0

Votez utile ! C’est LE message qui est martelé depuis maintenant des semaines. Et en effet, il faut voter utile. Mais quel vote est le plus utile, aujourd’hui ? Le vote Macron, chouchou des médias et vainqueur dans les sondages, ne peut réellement représenter ce vote utile. Macron président en 2017, c’est Le Pen au pouvoir en 2022, tellement l’extrême-droite se nourrie des politiques antisociales.

D’autres, alors, ont souhaité une alliance de gauche, entre Mélenchon, Hamon et Jadot. Cette hypothèse est aujourd’hui caduque. Et, à moins d’un miracle, la gauche réformiste ne pourra pas accéder au deuxième tour. Ni Mélenchon, ni Hamon, les deux se neutralisant, ne pourront remporter cette élection. Aucun vote utile par ici.

Un vote « communard » 

commune-de-paris

Il n’y a pas à se faire d’illusions. L’élection présidentielle n’apportera aucune issue favorable. C’est pour l’avenir que nous devons faire campagne.  Il faut faire des paris incertains. Et comme le disait Daniel Bensaïd « Dans le travail pour l’incertain la seule règle consiste à prendre le parti de l’opprimé. ».  Qui mieux que Philippe Poutou représente – dans les 11 candidatures - ce « parti de l’opprimé » ? En effet, l’intérêt pour nous aujourd’hui est de questionner le sens même du profil du candidat. Il n’est plus possible de voter pour des politiciens de métier. Il faut en finir et revenir, à gauche, aux fondamentaux de la Commune de Paris pour qui il valait mieux choisir ceux vivant «  parmi vous, vivant votre vie, souffrant des mêmes maux ».

Un programme pour « nos vies, pas leurs profits »

Le NPA et Philippe Poutou ont imprimé un programme, également disponible sur leur site de campagne. Ce programme n’est pas une accumulation de promesses électorales, mais bien un autre projet de vie, une autre perspective idéologique, rompant avec le principe néo-libéral. Par ailleurs, Philippe Poutou assume très clairement un positionnement internationaliste, en revendiquant la libre circulation et installation de toutes et tous. Y compris sur la question de la lutte anticolonialiste, Philippe Poutou est clair et appuie les mouvements indépendantistes dans une logique d’auto-détermination des peuples. Cette position est consultable dans un article intitulé Ces îles que l’on dit françaises…

Le vrai candidat anti-système

De fait, avec son profil atypique de non-professionnel de la politique (il continue de travailler à l’usine) et son programme 100% à gauche, Philippe Poutou est le vrai candidat « anti-système ». A titre d’exemple, c’est le seul candidat en grève durant la campagne (il risque de perdre son emploi). Voter pour Philippe Poutou, c’est un moyen de rappeler le B.A.BA de la politique à gauche, « Sauvons-nous nous-mêmes ». Un vote utile pour appeler à la résistance et à l’offensive pour une autre société.

Une candidature ouvrière à l'élection présidentielle © Diffusion NPA

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.