Aymeric Dlavo
Écrivain, vidéaste, artiste, ex-prof
Abonné·e de Mediapart

8 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 sept. 2022

Aymeric Dlavo
Écrivain, vidéaste, artiste, ex-prof
Abonné·e de Mediapart

Au ZEvent 2022, la récupération macronienne ne passe plus

D’habitude plutôt blagueurs sur les tentatives de récupération présidentielle de leur événement caritatif, les streamers ont cette fois vu rouge. Explication.

Aymeric Dlavo
Écrivain, vidéaste, artiste, ex-prof
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Une courte histoire du ZEvent

La bannière du site du ZEvent cette année © ZEvent 2022

En 2017, Adrien « Zerator » Nougaret, streamer sur la plateforme twitch, et son associé Alexandre « Dach » Dacahary lancent une initiative caritative presque inédite : réunir dans un même lieu des dizaines d’influenceurs de cette même plateforme dans un marathon de dons semblable à ce qui est fait pour le Téléthon par exemple. En trois jours, l’encouragement à faire des dons sera de mise pour permettre à une ou plusieurs associations de récupérer des centaines de milliers d’euros. Les spectateurs, réunis par dizaine de milliers sur les diffusions des participants, participent en masse à la collecte.

L’initiative fonctionne, et donne à l’équipe l’envie de réitérer. Le premier ZEvent, en 2017, permet à La Croix Rouge Française de récolter près d’un demi-million d’euros pour aider les victimes de l’ouragan Irma. Du 9 au 11 septembre 2022, ce sont pas moins de 10 millions d’euros que devront se partager plusieurs associations écologistes : LPO, Sea Shepherd, The SeaCleaners et WWF. Là encore, des dizaines de milliers de personnes ont regardé ce marathon caritatif depuis leurs écrans.

Chaises musicales

Ce portrait rapide ne laisse cependant pas entrevoir les polémiques - nombreuses - qui ont entouré l’événement au fil des années. 

En 2020, de nombreux comptes twitter ont réagi violemment contre le choix de l’association Amnesty International pour recevoir les dons. Le combat de l’association pour les droits des personnes LGBTQ et contre la peine capitale a clairement suscité une vive opposition chez les spectateurs qui « ne voulaient pas de politique dans l’événement ». En 2021, Action Contre La Faim est choisi et d’aucuns ne manquent pas de partager le spectacle de Jérémy Ferrari sur la gestion apparemment douteuse des finances de l’association. Et en 2022, le choix de départ de l’association GoodPlanet a fait grincer des dents, obligeant l’association comme l’organisation à faire machine arrière.

Exemple de tweet reprochant au ZEvent de choisir la Fondation Goodplanet

L’autre sujet de crispations est la présence ou non de certains streamers. En 2020 encore, la présence du streamer Sardoche a causé de vifs échanges. Les positions politiques de ce streamer - à l’époque, un extrait où il assimilait la pension de retraite à une impréparation avait beaucoup tourné par exemple - et la propension de sa communauté à harceler notamment des femmes semblaient incompatibles avec le choix d’Amnesty International.

En 2022, c’est l’absence de streameurs comme AmineMaTué, Billy RebeuDéter, Squeezie ou encore InoxTag qui fait dire à certains sur Twitter que cette édition sera un flop. Une position qui sera reprise sous forme de blague par une bonne partie des streamers au vu du succès de cette édition, dépassant la précédente pour le montant total des dons.

« ZEvent, bonsoir ! »

Cela fait quelques années maintenant qu’Emmanuel Macron, Président de la République, fait un petit message pour l’occasion. En un tweet ou en une courte vidéo, il félicite les participants de leur engagement pour les causes qu’ils défendent. Il faut dire que M. Macron est coupé de la jeunesse depuis longtemps, ses scores électoraux sont bas chez les moins de 35 ans (entre 20 et 23 % selon Ipsos à la présidentielle de 2022). Il ne manquera donc pas une occasion pareille de pouvoir s’adresser, pour une fois, à la jeunesse.

Et déjà, en 2020, cela avait été pointé : Emmanuel Macron, sous sa présidence, a fait perdre des places à la France pour la liberté de la presse, un des combats historiques d’Amnesty International. L’association alerte sur les libertés des français et s’inquiète de voir ce Président en particulier user de son pouvoir de manière inconsidérée, notamment lors du mouvement des Gilets Jaunes où cinq personnes perdront une main et une, Zineb Redouane, la vie. Le voir féliciter un marathon de dons pour une association luttant contre son action politique relevait sans aucune contestation possible d’une tentative cynique de récupération d’un électorat en grande partie perdu.

Les streameuses et streameurs ont réagi souvent avec humour, sans être dupes de la manipulation du Président. Néanmoins, aucune réaction n’a égalé en virulence et en audience celles de 2022.

« Bah oui tu comptes sur nous c****** ! Bah oui parce que tu b****** rien ! »

La vidéo du Président pour le ZEvent 2022 commence par saluer les participants pour leur engagement pour l’écologie pendant quelques dizaines de secondes, avant de passer presque deux minutes à énumérer les événements qui auront lieu pour les gamers, les joueurs de jeu vidéo pour ces deux prochaines années. Alors que l’État Français et son gouvernement, dont Emmanuel Macron, ont été condamnés pour inaction climatique par deux fois, le cynisme a fini d’achever la patience de certaines et certains.

C’est le cas de Florence « Angle Droit » qui réagit à la vidéo, visiblement très énervée de voir cette énième tentative du Président de récupérer le sujet de l’écologie sans ne rien y faire de son côté. Elle commence par adresser un doigt d’honneur à son audience, comme une traduction de la vidéo du Président. À la fin de la vidéo, excédée par l’absence de subtilité de la démarche et par le « je compte sur vous » de M. Macron, elle assène avec force : « Bah oui tu comptes sur nous c****** ! Bah oui parce que tu b****** rien ! ». Voici l’extrait. Elle ironise ensuite : « Si seulement t’avais les moyens de faire quelque chose ! […] Faut faire pipi sous la douche pour sauver la planète ! »

« Pour récupérer l’événement, il est là, mais tout le reste de l’année, on l’entend pas ! » poursuit Florence. Une exaspération partagée par Antoine Daniel : « Tous les ans son p***** de tweet de m***** à ce b******, tous les ans j’en ai ras le c** qu’il fasse sa promo sur notre p***** de dos. Enfin, le mot c’est plutôt propagande ». Il termine par « c’est à cause de lui entre autres qu’on fait ces événements là, donc va te faire f***** ! »

D’autres streamers, tels Ponce ou Kennystream, réagissent au fait qu’une vidéo du Président soit sortie par un simple et lapidaire « On s’en bat les c****** ! ». Mais le plus significatif est peut-être ce qu’à fait Jean Massiet. Pendant l’événement, lui et sa communauté avaient pour défi de rédiger une note parodique estampillée McKinsey pour préconiser au Président sa stratégie de communication relativement au ZEvent. Cette mise en abîme donna ce type de résultat, très proche du message réel de M. Macron.

Rédigée en stream par Jean Massiet et ses spectateurs, cette note parodique préconise ce que le Président doit dire. Et finira par dire. © Jean Massiet

Un exercice que connaît bien Jean Massiet puisqu’il streame sur le monde politique et commente les séances de questions d’actualité au gouvernement. Avant cette carrière de diffuseur de contenu en ligne, il était la plume de Marisol Touraine alors ministre de la santé. Alors que la vidéo d’Emmanuel Macron est diffusée, il commente, sans vulgarité ni colère mais avec un ton désabusé : « On a été [très] ironique avec la note pour Macron. Quitte à se faire récupérer chaque année par le Président de la République, autant qu’on l’incite à le faire, autant qu’on lui dise comment le faire, quitte à faire ça de manière dégueulasse. […] Nous on voulait qu’il parle de l’environnement, au moins qu’il agisse pour l’environnement, il a décidé de nous parler de gaming et d’e-sport. » Il s’adresse ensuite ironiquement au Président de la République : « Il y avait un jour pour parler d’environnement et pas de gaming et c’était celui là […] Les rapports entre la jeunesse et le pouvoir, et ce pouvoir là en particulier, sont extrêmement compliqués. »

L’hypocrisie ne passe plus

Sea Shepherd épingle Macron © Sea Shepherd France

D’autres réactions du même acabit ont pu être émises, notamment par Sea Shepherd France, une des associations récipiendaires des dons du ZEvent, ou encore Hugo Clément. Pour les deux, il s’agit de mettre en avant des manquements spécifiques du Président de la République sur les sujets écologiques.

D’aucuns ont trouvé ces réactions hors de propos, trop politiques ou trop agressives. Pourtant, une partie non négligeable de la jeunesse est sensible aux sujets écologiques, et les nombreux effets de manche du Président ne prennent plus. Après avoir trahi la Convention Citoyenne sur le Climat et avoir remis aux calendes grecques toutes les actions d’envergure pourtant nécessaires, Emmanuel Macron ne peut plus se présenter comme le héraut du climat. Aujourd’hui, même le milieu du streaming mainstream, pourtant très polissé, évitant soigneusement de nombreux sujets clivants, n’en peut plus de l’hypocrisie du pouvoir.

Le prestige, dont Emmanuel Macron voulait se parer pour récupérer l’événement, n’est plus à l’ordre du jour. À incarner sa fonction de manière cynique, le Président aura durablement dégradé son institution et la confiance déjà faible de la jeunesse dans le monde politique.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France

Affaire Pellerin : la fuite judiciaire qui menace l’Élysée et le ministère de la justice

Le député Emmanuel Pellerin, visé en septembre dernier par une enquête en lien avec sa consommation de cocaïne, a été prévenu des investigations en cours, pourtant censées rester secrètes. L’élu des Hauts-de-Seine affirme que l’information lui a été transmise par Thierry Solère qui lui aurait dit la tenir du ministère de la justice. Le conseiller politique du président de la République et Éric Dupond-Moretti démentent.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal — France

Le député Pellerin : la cocaïne en toute impunité

Député des Hauts-de-Seine de la majorité présidentielle, l’avocat Emmanuel Pellerin a consommé de la cocaïne avant et après son élection à l’Assemblée en juin dernier, d’après une enquête de Mediapart. Confronté à nos éléments, il a reconnu cet usage illégal. Saisie en septembre dernier, la justice n’avait pourtant pas souhaité enquêter.

par Pascale Pascariello et Antton Rouget

Journal

TotalEnergies est visée par une enquête préliminaire pour mensonges climatiques

Selon nos informations, la multinationale pétrolière est l’objet d’une enquête ouverte par le parquet de Nanterre à la suite d’une plainte au pénal pour « pratiques commerciales trompeuses ». Ce délit ouvre la voie à des sanctions pour « greenwashing ». Une première en France.

par Mickaël Correia

Journal

TotalEnergies : l’heure des comptes

TotalEnergies sait que ses activités sont nocives pour le climat depuis 1971. Pourtant, le géant pétrolier continue d’émettre autant de gaz à effet de serre que l’ensemble des Français·es. En pleine crise énergétique, TotalEnergies a annoncé début 2022 un bénéfice record de 14 milliards d’euros. Retrouvez ici nos articles et nos enquêtes sur une des multinationales les plus polluantes au monde.

par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog

Loi sur l’immigration : la nouveauté sera de rendre la vie impossible aux immigrés

Le ministre de l’intérieur, comme ses prédécesseurs, veut sa loi sur l’immigration destinée notamment à expulser plus efficacement les étrangers faisant l’objet d’une OQTF. Mais pourquoi, une fois de plus, le gouvernement ne s’interroge-t-il jamais sur les causes profondes de cette immigration ?

par paul report

Billet de blog

Appel contre l’immigration jetable et pour une politique migratoire d’accueil

Nous appelons à la mobilisation contre le nouveau projet de loi du gouvernement, qui s’inscrit dans une conception utilitariste et répressive des personnes étrangères en France. S'il était adopté, il accentuerait encore le fait qu'elles sont considérées comme une population privée de droits, précarisée et livrée à l’arbitraire du patronat, de l’administration et du pouvoir.

par association GISTI

Billet de blog

Nous, les banni·e·s

À travers son nouveau podcast « Nous, les banni·e·s », La Cimade a décidé de donner la parole aux personnes étrangères qui subissent une décision de bannissement. Pour illustrer la violence des interdictions de retour sur le territoire français (IRTF), 5 témoins partagent leurs histoires, de leur départ vers la France jusqu’aux difficultés d’aujourd’hui.

par La Cimade

Billet de blog

OQTF : la réalité derrière ces quatre lettres

À cause de l'OQTF, j'ai perdu mon travail étudiant. Je me suis retrouvé sans ressources du jour au lendemain, sans rien. C'est très dur, car je cotisais comme tout le monde. Avec ma compagne, on attend une petite fille pour juin prochain. D'ici là, je dois me terrer. J'ai l'impression de vivre comme un rat, j'ai tout le temps peur de tomber sur la police. Je ne suis certes pas Français, mais j'aime la France comme j'aime le Sénégal.

par Couzy