CHINE , Un mensonge d'Etat sur le Covid 19

Share Alors que l Italie et l ‘Espagne pour la vieille europe affichent des bilans dramatiquement élevés, que les Etats Unis principalement dans l ‘état de New York font face à des défis immenses, les autorités chinoises auraient elles menti sur le nombre de victimes du covid 19

 

https://50post.com/la-chine-un-mensonge-d-etat-sur-le-covid-19/?snax_post_submission=success

                

Alors que l Italie et l 'Espagne pour la vieille europe affichent des bilans dramatiquement élevés, que les Etats Unis principalement dans l 'état de New York font face à des défis immenses, les autorités chinoises auraient elles menti sur le nombre de victimes du covid 19

La  ville de Wuhan dans la province du Hubei, qui abrite plus de 11 millions d habitants , foyer présumé de l 'épidémie, restée en quarantaine plus de 70 jours , est le théâtre depuis l' assouplissement du confinement, de scènes de deuils interminables devant les crématoriums;

Le bilan officiel déclaré par les autorités chinoises fait état de de 81559 personnes infectées et le chiffre exact de 3318 victimes. Dans un pays habitué a la rétention d 'informations, ces chiffres paraissent aujourd'hui bien loin de la réalité au vu de la situation dans le reste du monde.

Un rapport remis par les renseignements américain au président Trump , selon la chaîne d'info Bloomberg, révêlerait une situation beaucoup plus dramatique.

Si Pékin dément formellement cette version,d 'après le renseignement US  " «Les rapports publics chinois sur les cas et les décès sont intentionnellement incomplets» 

La chine aurait donc menti de manière intentionnelle, dans le but de dissimuler la véritable ampleur de l 'épidémie.?

Mike Pence, le vice président, dans une interview accordée à CNN  le 1 er avril a déclaré  " «La réalité est que nous aurions pu être dans une meilleure situation si la Chine avait été plus transparente», et d 'ajouter que l 'épidémie a touché la chine bien plus tôt que ce que les autorités chinoises ont bien voulu annoncer .

Des témoignages , en provenance de Wuhan se multiplient au sujet du nombre de victimes réelles. Un habitant a confié à Radio Free Asia , certes pro US , que les autorités ont rétribué les familles des défunts a hauteur de 3000 Yuans  au titre  " d'indemnités funéraires ", afin qu 'elles gardent le silence.

Mais le plus inquiétant est «Le nombre officiel de décès était de 2.500 personnes ( 3318)… mais avant le début de l'épidémie, les crématoriums de la ville incinéraient généralement environ 200 personnes par jour. Pendant l'épidémie, ils ont transféré des travailleurs  de toute la Chine à Wuhan pour incinérer les corps 24 heures sur 24»

Par ailleurs les services britanniques dans un rapport remis au premier ministre Boris Jonhson fin mars , ont conclu à un bilan  catastrophique , entre 15 et 40 fois le chiffre officiel. soit entre 40000 ET 120000 morts.

S'il est toujours difficile de percer le vrai du faux dans l 'empire du milieu, la réaction du gouvernement chinois par la voix de son porte parole Hua Chunying était prévisible   "L'autorité sur cette question appartient à l'OMS et aux épidémiologistes, pas aux politiciens qui répandent des mensonges»

Le régime chinois fortement mis en accusation aux USA , est la cible des parlementaires américains

Par la voix du sénateur républicain Ben Basse on entend que "Le Parti communiste chinois a menti, ment et continuera à mentir au sujet du coronavirus pour protéger le régime", 

du côté de la chambre des représentants "Le renseignement américain a désormais confirmé ce que nous savions déjà: la Chine a dissimulé la gravité de ce virus pendant des mois", selon William Timmons. "Le monde paie à présent pour leurs erreurs."

Et en effet, sur la côte est ,dans l 'état de New York, l 'épidémie semble se propager rapidement .On compte désormais plus de 8000 morts à ce jour. Selon les chiffres de l 'université John Hopkins qui fait référence .  le pic est encore loin d 'être atteint 

Donald Trump qui a affirmé dans son point presse du 02 avril 2020 , que "Leurs chiffres semblent un peu sous-estimés, et je suis gentil quand je dis ça",  "Sur la question de savoir si leurs chiffres sont corrects, je ne suis pas un comptable chinois", Mais il est clair que le président américain a ouvert la boîte de Pandore , si chère aux tumultueuses relations diplomatiques sino-américaines.

L'histoire dira si le régime chinois a fait le bon calcul, et pas seulement sur le nombre de victimes.

La  tragédie de Tianan' men  en 1989 et la gestion des troubles à Hong Kong restent pour Pékin des crises bien maîtrisées .Mais il  n 'est pas certain que la réaction du peuple chinois à présent , contraint et bafoué dans un mensonge humiliant ,  n aboutisse a une lente remise en question du pouvoir communiste tel qu'il est actuellement.

L 'épidémie pourrait bien être un test de popularité voir de gouvernance pour le président XI Jinping et du parti communiste chinois. " Elle révèle le coeur pourri du régime " ecrit   Xu Zhangrun, professeur de droit,il et d 'ajouter, que cette crise met en évidence l 'impuissance du système communiste à la chinoise. Zhangrum réduit au silence depuis ses révélations, entre dans la triste liste des éradications  , dont le jeune médecin martyr qui avait annoncé au monde l 'ampleur de la maladie. 

 les organes de propagande chinois ,se veulent la parole d 'un régime, qui montrerait Xi Jinping comme le plus haut dignitaire chinois depuis Mao,. Sorte de longue marche en avant, la stratégie du silence de Xi viserait à démontrer l''efficacité du système autoritaire à la chinoise.

Mais à mesure que le virus se répand, la crédibilité du président et de son régime tout entier, pourrait bien être  remise en cause.

Le Parti Communiste Chinois, aux commandes d'un pays de plus d'un milliard 400 millions d habitant , se  dirigerait il vers une implosion sans précédant ?

Lily Kuo , représentante du Guardian à Pékin, parle d' un " Moment Tchernobyl "

De la même manière que les soviétiques avaient voulu cacher la plus grave catastrophe nucléaire après Hiroshima  , le régime chinois tente par tous les moyens de dissimuler la vérité.

Un virus microscopique aura t il raison du plus puissant régime autoritaire de la planète ? En tout cas les tentatives de dissimulations qui avaient conduit à la chute de l Union Soviétique, pourraient bien cette fois ci frapper de plein fouet la seconde puissance économique mondiale .

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.