MAUDUIT » soit le Prochain Président de la FFT, placée sous Tutelle Judiciaire

Si le site MEDIAPART, en la personne de Laurent MAUDUIT, son journaliste sportif désormais attitré, s'honore encore une fois en dénonçant les graves dysfonctionnements au sein de la FFT, on ne peut s'empêcher de sentir comme un parfum de règlement de compte et d'instrumentalisation en cette période d'élection...

 

« MAUDUIT » soit le prochain président de la FFT, placée sous tutelle judiciaire : mythe ou réalité ?

Si le site MEDIAPART, en la personne de Laurent MAUDUIT, son journaliste sportif désormais attitré, s'honore encore une fois en dénonçant les graves dysfonctionnements au sein de la FFT, on ne peut s'empêcher de sentir comme un parfumarrow-10x10.png de règlement de compte et d'instrumentalisation en cette période d'élection.

Le timing est parfait en ce weekend électoral crucial .

En effet, les balles pleuvent depuis la diffusion du rapport de l'IGPS par Mediapart ... en attendant des « balles hivernent » toujours sur les courts de tennis en plein « aire de travaux » à Roland  Garros.

Tous les coups bas sont permis, mais à l'ouest rien de nouveau !

Le contrat de confiance d'un journaliste suppose l'indépendance, or Laurent MAUDUIT semble peiner à dissimuler encore ses préférences et inclinations pour le candidat GRAMBLAT, qui relaye tous ses articles sur ses réseaux sociaux à une vitesse record, et vice versaarrow-10x10.png...

On attendait pourtant d'Alexis GRAMBLAT, avocat d'un tennis propre, qu'il nous donne un « cours » de droit-ure en nous éclairant de ses lumièresarrow-10x10.png juridiques sur les vraies conséquences de l'ordonnance rendue le 16 janvier dernier par le Tribunal de grande Instance de PARIS.

En effet, la nouvelle d'une « mise sous tutelle de la FFT » a fait sensation et déclenché une petite avalanche médiatique.

On s'imaginait déjà le président de la FFT et ses dirigeants, les mains liées, même sans les bracelets, et tenus de rendre compte de tous leurs mouvements ... de  fonds.

Blablabla ....

En profane con-vaincu, nous on s'est pris la tête à lire cette « déception » de justice qui ne mentionne jamais le mot « tutelle », mais se contente de désigner un mandataire judiciaire, Me Michel LeBossé, qui a pour unique mission de défendre les intérêts de la FFT, dans le cadre de la procédure pénale actuellement en cours.

Cette désignation s'explique aisément vu le conflit d'intérêt : le président actuel gravement mis en cause nearrow-10x10.png peut pas exercer son pouvoir habituel de représentation de la FFT en justice.

Les listes  Giudiccelli et Dartevelle au coude à coude pour la victoire finale devront à l'évidence composer avec ce mandataire pour les seules affaires actuellement en cours d'instruction.

Un camouflet de papier donc pour ces deux dirigeants de la FFT, et une victoire, probablement la seule d'ailleurs, en demi-teinte pour Monsieur propre, Alexis GRAMBLAT.

Seul résultat depuis : un rapprochement des ennemis jurés Dartevelle-Gramblat, qui se soutiennent désormais pour mieux isoler Giudicelli.

En revanche, le prochain président de la FFT n'aura en aucun cas les mains liées concernant la conduite des affaires courantes : une mise sous tutelle avortée donc ?

Alors extension verbale, vue de l'esprit ou méconnaissance juridique nous ne savons que répondre. De toute façon personne ne s'est posé la question tant le titre dévoilé par Laurent Mauduit dans Médiapart aura fait sensation.

La charte du site d'information, qui rappelle par la voix d'Edwy Pleinel, sous le slogan « Le journaliste ,le citoyen et l 'indépendance », nous a semblé  être  malmenée par une simplification heureusement moins outrançière que maladroite de la simple vérité.

L'expression « mise sous tutelle » même partielle semble relever du raccourci intellectuel.

Le prochain président de la FFT pourra donc exercer ses fonctions de patron du tennis français en toute autonomie, il pourra agir, parler et même continuer à se taire !

Pacte de confiance, pacte de silence : la frontière est ténue.

Ce qui est certain, c'est qu'à la longue, ces histoires, ça lasse !

http://www.tennisactu.fr/mauduit-soit-le-prochain-president-de-la-fft-placee-sous-tutelle-judiciaire-mythe-ou-realite/

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.