pollution et gouvernance, la triste réalité

Et pendant ce temps là notre ministre V Lurel est favorable à un peu plus de pollution sous prétexte de la rentabilité d'ERAMET ( groupe TOTAL) en donnant un avis favorable à une centrale énergétique au charbon au centre de Noumea en NOUVELLE CALEDONIE; il n'a pas du lire le résumé du rapport du GIEC.

Dans un pays qui offre toutes les possibilités de mise en place de techniques "durables"; hydrolique, solaire, éolien on va griller sous prétexte de rentabilité du mauvais charbon et encore permettre le saccage des petits pays par une multinationale , ya bon banania et comptoir colonial jamais fini! .

double (triple) langage d'un discour pas  édifiant: "rouge à Paris , rose dans l'avion et à l'aéroport et blanc à nouméa" ainsi se dégrade les couleurs au soleil des tropiques et la planète aussi! 

 C'est bien beau de faire des discours sur le carbone et complètement l'oublier quand on passe aux actes! le rapport du GIEC contient sans nul doute des vérités dérangeantes pour la recherche du profit industriel à tous prix et cet exemple est encore frappant et démonstratif des difficultés pour dire et faire de manière lucide lorsque l'on gouverne et c'est pour cela que l'espoir s'amenuise et que l'on continue perfidement à saboter la planète de nos enfants et petits vivants suivants!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.