Le sel du capitalisme

Du mensonge pervers.

Le sel du capitalisme, c’est cette férocité qu’il y a des « morts plus supportables » que d’autres. C’est son éthique, et ce calcul, sa faute morale. Qu’on se le dise !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.