Communiqué des personnels grévistes de la cité scolaire Honoré de Balzac

Réunis en assemblée générale en ce jour de rentrée, le 6 janvier 2020, les personnels grévistes de la cité scolaire Honoré de Balzac déclarent :

Considérant que :

  • À la réforme des lycées qui supprime le caractère national du Baccalauréat et s’inscrit dans une logique d’économies qui affecte l’Éducation Nationale comme tous les services régaliens,
  • À la réforme des retraites qui baissera considérablement le montant de nos pensions - sous couvert de s’attaquer aux régimes spéciaux qui ne concernent que 3% des salariés – et s’accompagne d’une hypothétique revalorisation de nos salaires conditionnée par une refonte de nos conditions de travail,
  • S’ajoute désormais  une modification du statut de fonctionnaire. Les décrets* sur la fonction publique parus  le 31 décembre ouvrent les emplois de direction aux personnels du privé et donnent la possibilité d’une rupture conventionnelle de contrat pour les fonctionnaires.

L’Assemblée générale a donc reconduit la grève ce matin. En effet, l’ensemble de ces mesures forme un dispositif cohérent qui ne bouleverse pas seulement notre métier et nos statuts mais vise à remettre en cause l’idée même d’un service public. 

Nous affirmons notre attachement aux services publics qui sont indéfectiblement liés au modèle social français et, face à la surdité du gouvernement, nous continuons notre mobilisation avec les autres secteurs en grève.



*Légifrance : https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000039727613&categorieLien=id

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=37747F0EC67485D3F27729AE207B806A.tplgfr28s_1?cidTexte=JORFTEXT000039727701&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000039726311






Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.