Balzac Paris Mobilisé
Abonné·e de Mediapart

10 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 déc. 2019

Le président malgré nous

Honoré de Balzac nous a certes donné son nom, mais il arrive que Molière nous prête sa plume, pour rappeler que "pas de retrait, pas de rentrée !"

Balzac Paris Mobilisé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Acte I, scène 1

Manu : Non, je te dis que je n'en veux rien faire et que c'est à moi de parler et d'être le maître.
Bridget : Et je te dis moi, que c'est moi la maîtresse, que je veux que tu la retires, cette réforme par points et que je n'ai pas signé de pacte avec toi ni de loi Pacte pour soutenir tes fredaines.
Manu : Oh la grande fatigue que de diriger un pays et que BlackRock a bien raison quand il dit que rien ne vaut la capitalisation !
Bridget : Voyez un peu l'habile homme avec son benêt de BlackRock !
Manu : Oui, habile homme, trouve-moi un faiseur de magot qui sache comme moi diviser un pays, qui ait servi 2 ans et demi à mettre gilets jaunes, infirmiers infirmières, cheminots, manifestants, manifestantes pour le climat et professeurs dans la rue.
Bridget : Peste du fou fieffé !
Manu : Peste de la carogne !
Bridget : C'est bien à toi vraiment à te plaindre de moi : devrais-tu être un seul moment sans rendre grâces au ciel de m'avoir, moi, professeure, prête à éduquer nos enfants ? Est-ce que je mérite que tu me traîtes ainsi ? J'ai tous ces petits enfants sur les bras.
Manu : Mets-les à terre !
Bridget : Tu as déjà réformé de manière insensée le lycée...
Manu : Baste, laissons là ce chapitre, il suffit que nous savons ce que nous savons et que tu fus bien heureuse de me trouver.
Bridget : Qu'appelles-tu bien heureuse de te trouver ? Un homme qui réduit nos retraites, qui balaye le principe même de solidarité par répartition, un traître qui jouera selon son bon plaisir sur la valeur du point d'indice ?
Manu : Ma petite femme, ma mie, vous savez que je l'ai assez bon, le poing...
Bridget : Je me moque de tes menaces.
Manu : Ma chère moitié, vous avez envie de me dérober quelque chose...
Bridget : Crois-tu que je m'épouvante de tes paroles ?
Manu : Doux objet de mes vœux, à la rentrée tu te fatigueras et ne l'entendras plus de cette oreille. (il lui tire l'oreille).
Bridget : Lâche donc mon oreille, le temps des coups de bâton est révolu. De quelle rentrée parles-tu ? De quelle fatigue parles-tu ? Pas de retrait, pas de rentrée !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal
Le logement menacé par la financiarisation
Un rapport commandé par le groupe écologiste au Parlement européen et publié jeudi dresse un tableau inquiétant de la financiarisation du logement sur le Vieux Continent. Avec, souvent, l’appui des pouvoirs publics.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart