MachoScope : les gynécologues aussi (1)

YouTube
Lorsque différentes techniques opératoires ou techniques anesthésiques sont employées dans différentes régions de l'Europe les patientes et les patients s'attendent à ce que les médecins comparent les résultats et généralisent les méthodes les plus efficaces, les moins invasives, les plus confortables sur la base de critères scientifiques. Dans les faits ce n'est pas toujours le cas. Nous allons lire ensemble ici un morceau de choix du docteur Xavier Baron du service de gynécologie-obstétrique du centre hospitalier Gabriel Martin à Saint Paul (97) qui date de quelques années mais qui n'a rien perdu de sa saveur (1). Il s'agit de réflexions autour de la TVT (Tension Free Vaginal Tape) une intervention qui vise à traiter l'incontinence urinaire. Voici maintenant le passage " Cette intervention, décrite sous locale chez les bonnes flamando-scandinaves, plus robustes et résistantes à la douleur que nos latines, est faite chez nous sous loco-régionale type rachi-anesthésie. " Moi qui suis de qualité francaise, label rouge, élevée avec un grain, j'en reste pantoise. Mon immigration en Suède aurait ainsi élevé mon seuil de tolérance à la douleur ! Je meuh félicite tout de même un poil grincante Xavier Baron de n'avoir pas poussé le bouchon plus loin avec une case "la noiraude" inspirée par ce bon vieux Casimir à propos de nos soeurs martinicaises (dans le contexte "nos amies" sonnait mal).

Mais poursuivons « Le fait de faire ce geste sous rachi-anesthésie empêche la patiente de se lever immédiatement en post op (céphalées) et empêche donc de faire le geste en ambulatoire complet, la sortie étant reportée au lendemain »  Oui,du fait de préjugés qui n’ont rien à voir avec la médecine « les Flamandes ce n’est pas mollissant » ce médecin ne trouve pas choquant de proposer aux femmes qui résident en France une anesthésie qui causant des maux de tête les obligent à une hospitalisation plus longue !

(1)    http://www.esculape.com/gynecologie/incontinencetvt.html texte de Xavier Baron

(2)    Contrairement à ce qu’affirme Xavier Baron, l’université d’Uppsala se situe en Suède.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.