Le cytotec: vers un nouveau scandale médicamenteux

http://liliahassaine.blog.lemonde.fr/2013/02/21/le-cytotec-un-antiulcereux-utilise-pour-declencher-des-accouchements/

Un article bien charpenté donnant la parole à des points de vue différents et bien tranchés. Visuel de l'association Timéo et les autres très pédagogique. Je relève entre autre ceci:

- dès 2008, la HAS (Haute autorité de santé) recommande de ne pas l’utiliser en obstétrique, arguant du fait que “son innocuité n’a pas été suffisamment évaluée” et que son usage devrait donc être limité “à des études randomisées”.

et cela :

- D’après le Dr Bruno Carbonne, responsable de l’unité obstétrique de l’hôpital Trousseau,  “Le problème, c’est que l’utilisation de ce produit est assez répandue, tandis que les dosages ne sont pas réglementés ; un comprimé de Cytotec, c’est huit fois la dose nécessaire pour déclencher un accouchement. Il faudrait donc découper en huit le comprimé, ce qui est insensé. Le surdosage est donc la règle.”  De fait, rien ne justifie ce “bricolage”, puisque pour déclencher l’accouchement sur un col défavorable, il existe des alternatives qui ont, elles, été conçues et testées spécifiquement pour cet usage, comme le Propess ou le Prépidil.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.