Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

121 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 avr. 2012

Sarko et ses trolls : Retour en résistance

Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A l'heure où l'on apprend la mort du grand résistant Raymond Aubrac, tandis que la campagne présidentielle bat son plein, je tiens à  rappeler qu'ici  même, pas plus tard qu' avant-hier un autre héros de la résistance, compagnon de celui-ci,  se voyait taxé de gâtisme, au fil de certains commentaires, au prétexte qu'il appellait à voter pour le candidat le plus apte à battre Sarkozy.

http://blogs.mediapart.fr/edition/2012-ils-sengagent/article/090412/presidentielle-lappel-de-stephane-hessel-aux-indignes

Ces commentaires dédaigneux, voire injurieux, à l'égard de l'auteur d'"indignez-vous" et du candidat qu'il soutient, auraient pu passer inaperçus, s'ils n'avaient pas été recommandés en masse, certains même atteignant la centaine de recommandations :

or cette pratique a pour résultat que le "recommandé" apparaisse juste au dessous de l'article commenté. Et donc, à peine lit-on l'article qu'on a immédiatement sous les yeux, sa remise en question. Les jeunes geeks qui fréquentent les pages de Mediapart n'ignorent pas que le tir groupé de recommandations sur certains commentaires pour leur permettre d' apparaître en premier peut s'apparenter à ce que l'on appelle le"trollage". 

Mais qui sont les "trolls" ?

Nul doute que ces commentaires virulents à l'égard du héros devenu vieux ne fussent écrits par de véritables défenseurs de leur cause : les dérapages , le manque de correction envers le "vieux" peuvent être le fruit d'un excès d'enthousiasme juvénile pour les discours d'un leader autrement plus séduisant que les appels à la raison d'une poignée de socialos désespérément raisonnables. 

Mais les recommandations qui pleuvaient en nombre aussi faramineux ?

Pour quel candidat, réellement, "roulaient"-ils, ces "trolls" qui mitraillaient  à qui mieux mieux des commentaires méprisants et haineux à l'égard d'un des derniers Résistants ?

La remarque fort pertinente d'une intervenante m'a mis la puce à l'oreille : elle metteit fortement en doute l'identité politique des snipers en question et je suis persuadée qu'elle avait raison.

Il y a des lecteurs  de Mediapart, abonnés de la  dernière heure, qui roulent pour Sarko, tout en faisant semblant de soutenir "à donfe" Mélenchon.

L'annonce du  décès de Raymond Aubrac m'a rappelé autre chose :  voir cet article de Backchich( lien ci-dessous ). 

Il existe une similitude inquiétante entre le mépris jeuniste des uns et la désinvolture cynique de l'Autre.

L'autre, l'homme qui riait dans les cimetières : 

http://www.bakchich.info/medias/2009/10/11/sarkozy-lhomme-qui-rit-dans-les-cimetieres-56258

Quand aux snipers sincères, qui trollent au nom de la vraie gauche, qu'ils lisent cet article et réfléchissent à deux fois avant de jeter le bébé Hollande avec l'eau du bain, même si celle-ci  leur paraît trop tiède. Cinq années de plus avec Sarkozy ne permettront pas  à la Révolution d'aboutir : ce seront simplement cinq années de plus qui permettront à la droite d' achever la destruction des acquis que les "vieux " avaient conquis : les congés payés, la retraite, la sécurité sociale, le droit de grève et même la liberté de gueuler.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano
Journal — France
Macron 2017 : la preuve que l’affaire a été enterrée
Le préfet Cyrille Maillet, nommé par Emmanuel Macron à la tête d’un service du ministère de l’intérieur, a personnellement classé l’enquête concernant des prestations de sécurité suspectes durant la campagne présidentielle, avec des motifs fallacieux et contre l’avis de trois sous-directeurs.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget et Marine Turchi
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal
Gérald Darmanin, le ministre qui dissout plus vite que son ombre
Après une manifestation antifasciste à Nantes, le ministre de l’intérieur a annoncé son intention de dissoudre le collectif « Nantes révoltée », animateur d’un média alternatif local. Outil administratif conçu contre les groupes factieux, la dissolution est avant tout utilisée comme une arme de communication et de neutralisation politique. 
par Camille Polloni

La sélection du Club

Billet de blog
« Rien n’a été volé »
Chronique d'audience. Abderrahmane B., pas même vingt ans, né à Alger et SDF a été arrêté avant le week-end. Il comparaît pour un vol à la roulotte. Néanmoins, il y a une difficulté dans la qualification de l’infraction : rien n’a été volé.
par La Sellette
Billet de blog
Fermer une prison, y ouvrir une école et un musée
« Ouvrir une école, c’est fermer une prison », aurait dit Victor Hugo. Avec la fermeture imminente de la prison de Forest, un projet stratégique unique se présente aux acteurs politiques bruxellois : traduire la maxime d’Hugo en pratique et, en prime, installer un musée de la prison au cœur de l’Europe ! Par Christophe Dubois
par Carta Academica
Billet de blog
Un système pénal à abolir : perspectives féministes
Dans son essai Pour elles toutes. Femmes contre la prison, Gwenola Ricordeau propose une réflexion sur l'abolition du système pénal (police, justice, prison) d'un point de vue féministe, à contre-courant des courants dominants du féminisme qui prônent un recours toujours plus accru au pénal.
par Guillaume_Jacquemart
Billet de blog
Contrôleuse des lieux de privation de liberté : l’année Covid en prison
Mis en garde par la Contrôleuse générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) pour les risques de cluster dans les prisons, le gouvernement a brillé par sa passivité. Rien d'étonnant, tant ses alertes et préconisations restent systématiquement lettre morte.
par lien-social