mot de passe oublié
onze euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement : 11€/mois et découvrez notre application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart lun. 30 mai 2016 30/5/2016 Dernière édition

Sarko et ses trolls : Retour en résistance

A l'heure où l'on apprend la mort du grand résistant Raymond Aubrac, tandis que la campagne présidentielle bat son plein, je tiens à  rappeler qu'ici  même, pas plus tard qu' avant-hier un autre héros de la résistance, compagnon de celui-ci,  se voyait taxé de gâtisme, au fil de certains commentaires, au prétexte qu'il appellait à voter pour le candidat le plus apte à battre Sarkozy.

http://blogs.mediapart.fr/edition/2012-ils-sengagent/article/090412/presidentielle-lappel-de-stephane-hessel-aux-indignes

Ces commentaires dédaigneux, voire injurieux, à l'égard de l'auteur d'"indignez-vous" et du candidat qu'il soutient, auraient pu passer inaperçus, s'ils n'avaient pas été recommandés en masse, certains même atteignant la centaine de recommandations :

or cette pratique a pour résultat que le "recommandé" apparaisse juste au dessous de l'article commenté. Et donc, à peine lit-on l'article qu'on a immédiatement sous les yeux, sa remise en question. Les jeunes geeks qui fréquentent les pages de Mediapart n'ignorent pas que le tir groupé de recommandations sur certains commentaires pour leur permettre d' apparaître en premier peut s'apparenter à ce que l'on appelle le"trollage". 

 

Mais qui sont les "trolls" ?

Nul doute que ces commentaires virulents à l'égard du héros devenu vieux ne fussent écrits par de véritables défenseurs de leur cause : les dérapages , le manque de correction envers le "vieux" peuvent être le fruit d'un excès d'enthousiasme juvénile pour les discours d'un leader autrement plus séduisant que les appels à la raison d'une poignée de socialos désespérément raisonnables. 

Mais les recommandations qui pleuvaient en nombre aussi faramineux ?

Pour quel candidat, réellement, "roulaient"-ils, ces "trolls" qui mitraillaient  à qui mieux mieux des commentaires méprisants et haineux à l'égard d'un des derniers Résistants ?

La remarque fort pertinente d'une intervenante m'a mis la puce à l'oreille : elle metteit fortement en doute l'identité politique des snipers en question et je suis persuadée qu'elle avait raison.

Il y a des lecteurs  de Mediapart, abonnés de la  dernière heure, qui roulent pour Sarko, tout en faisant semblant de soutenir "à donfe" Mélenchon.

L'annonce du  décès de Raymond Aubrac m'a rappelé autre chose :  voir cet article de Backchich( lien ci-dessous ). 

Il existe une similitude inquiétante entre le mépris jeuniste des uns et la désinvolture cynique de l'Autre.

L'autre, l'homme qui riait dans les cimetières : 

http://www.bakchich.info/medias/2009/10/11/sarkozy-lhomme-qui-rit-dans-les-cimetieres-56258

Quand aux snipers sincères, qui trollent au nom de la vraie gauche, qu'ils lisent cet article et réfléchissent à deux fois avant de jeter le bébé Hollande avec l'eau du bain, même si celle-ci  leur paraît trop tiède. Cinq années de plus avec Sarkozy ne permettront pas  à la Révolution d'aboutir : ce seront simplement cinq années de plus qui permettront à la droite d' achever la destruction des acquis que les "vieux " avaient conquis : les congés payés, la retraite, la sécurité sociale, le droit de grève et même la liberté de gueuler.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Tous les commentaires

Avec nous jusqu'à la Victoire !

Le bateau ivre   ( 3 strophes d'or )

Comme je descendais des Fleuves impassibles,
Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

J'étais insoucieux de tous les équipages,
Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

Dans les clapotements furieux des marées,
Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
Je courus ! Et les Péninsules démarrées
N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

..............................

                                           Arthur Rimbaud

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

Baruch S

militante activiste du travailler moins pour vivre mieux

Le blog

suivi par 17 abonnés

oufiladégagé !