Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

121 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 févr. 2012

Comment la Sarkozie trolle BFM TV

Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Je regardais le meeting de Hollande, depuis 19 h sur BFM TV, en croyant naïvement échapper au 20 heures avec Sarko,

Or vers 20h20, le meeting a été coupé pour laisser la place à un speaker qui  annonçait que le président venait d'annoncer sa candidature à la présidentielle :

Déjà on avait eu droit depuis des semaines à des annonces de l'annonce, tambourinées et claironnées, matin midi et soir.

Déjà, on avait eu droit, pendant la retransmission en direct du meeting de Hollande, à des "alertes infos" en sous-titre surligné en vermillon, dont celle  ( vraiment il y avait de quoi lancer l'alerte rouge! ) qui disait vers 19h45 que Mister bling-bling venait d'arriver avec sa grognasse dans les locaux de TF1.

Déjà, pendant que Hollande nous entretenait de sujets plutôt graves, même si avec  des pointes d'humour, on avait eu droit, à des "vignettes" qui grignottaient perfidement une partie de l'écran  et où l'on pouvait voir Nicolas imperator entouré de quelques complices et s'apprêtant à pénétrer dans les locaux de TF1 ...

...Mais ça ne suffisait pas,  apparemment, à satisfaire l'appétit vampirique du candidat-président ( ou du président-candidat, c'est selon ) mediativore : Il voulait occuper tout l'écran, pas seulement une alerte, même si clignotante comme une vitrine de Noël, pas seulement une vignette, en bas, même si à droite !

 L'interruption du discours fut brutale, inopinée, elle tomba carrément au beau milieu d'une phrase, et même mieux : au milieu d'un mot  ...Cette butale intervention aurait mérité au moins une brève excuse. Il n'en fut rien.

Après l'annonce hâtive ( " gnagnagna, le président vient d'annoncer depuis  20 minutes (sic ) sa candidature ) le speaker ajouta rapidos, dans la foulée, visiblement très pressé et plus visiblement encore, empressé :

"On l'écoute !".

Pas d'alternative ! Impératif, mon général !

Négatif, pour  ma part :

J'ai vite éteint, pour court-circuiter la promo du produit  toxique.

Mais, passée la sensation de dégoût, restait le sentiment de malaise : C'était clair, ils avaient dû se faire drôlement remonter les bretelles par l'Elysée à BFM TV !

Genre : "Comment, ça  fait 20 minutes que le Président-Candidat vient d'annoncer qu'il est Candidat -Président et vous continuez, comme si de rien n'était, à diffuser le discours anti-sarkozyste du candidat Hollande ? (il faut dire que le camarade François n'y allait pas de langue morte contre Sarko Premier ! )

N'empêche, ça faisait vraiment peine à voir.

Comme un bruit de bottes, quelque part.

Un seul mot d'ordre, pour arrêter ces brigands :

NO PASARAN !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Comment le CHU de Bordeaux a broyé ses urgentistes
Les urgences de l’hôpital Pellegrin régulent l’accès des patients en soirée et la nuit. Cela ne règle rien aux dysfonctionnements de l’établissement, mettent en garde les urgentistes bordelais. Épuisés par leur métier, ils sont nombreux à renoncer à leur vocation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Force ouvrière : les dessous d’une succession bien ficelée
À l’issue du congrès qui s’ouvre dimanche, Frédéric Souillot devrait largement l’emporter et prendre la suite d’Yves Veyrier à la tête du syndicat. Inconnu du grand public, l’homme incarne, jusqu’à la caricature, le savant équilibre qui prévaut entre les tendances concurrentes de FO.
par Dan Israel
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal — Social
En Alsace, les nouveaux droits des travailleurs détenus repoussent les entreprises
Modèle français du travail en prison, le centre de détention d’Oermingen a inspiré une réforme du code pénitentiaire ainsi qu’un « contrat d’emploi pénitentiaire ». Mais entre manque de moyens et concessionnaires rétifs à tout effort supplémentaire, la direction bataille pour garder le même nombre de postes dans ses ateliers.
par Guillaume Krempp (Rue89 Strasbourg)

La sélection du Club

Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran
Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis