Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

121 Billets

0 Édition

Billet de blog 18 févr. 2012

Sarkozy, pour une France Sotte.

Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Malgré la bonne tenue de la campagne PS et de son candidat. ( quoiqu'en disent ses ennemis du FDG et de l'UMP )

Malgré le populisme ravageur de la le Pen, qui peine, et les bonnes paroles du Bayrou, qui n'arrive pas à faire sont trou.

pour peu que continue comme ça, Sarko repassera : 

Seuls les aveugles et les sourds ne s'en aperçoivent pas :

Il suffit de voir et d'écouter le vent tourner, dans les medias  (et les sondages)  :

De Madame Irma au présentateur radio lambda, ils savent déjà, d'avance. Ils rampent déjà, en conséquence :

Sarko repassera, c'est écrit  dans le ciel bleu des mers grecques. Sarko peut, va gagner.

Ils en sont tous tellement sûrs que plus personne dans cinq semaines n'aura envie de les contrarier.

Et le 7/05/2012, la messe sera dite : "Voilà pourquoi monsieur, votre vote fut muet": les analyses politico-journalistiques pleuvront comme sauterelles des douze plaies d'Egypte.

On nous expliquera par A+B comment le peuple idolâtre cherchant son Dieu mi-veau d'or, mi vaudou, a trouvé en Sarkozy le bling-bling de l'un, et la magie incantatoire de l'autre Il rediront de quelle façon, sur ces terrains-là, Hollande n'avait pas le physique de l'emploi.

Il diront tout ça, les Médias, enfin ils diront des choses qui voudront dire ce genre de chose. Comme quoi Hollande n'était pas assez ceci,  pas assez cela.

Toute la gauche n'aura que ses yeux pour pleurer, toute la gauche sera désespérée : mis à part ceux qui s'imaginaient que seul Mélenchon l'eût pu, l'eusses tu cru ... et qu'à côté François n'était que pipi de chat. Ceux là, ils auront eu ce qu'ils voulaient : que ce ne soit pas un  membre du PS qui gagne.  Maintenant, se diront-ils, grâce à la droite au pouvoir, qui entretient la révolte et l'ulcère, on va pouvoir continuer à rêver du grand soir camarade...En attendant 2017...

7/05/2012 élection blind blind : 

                             Sarkozy réélu par une France sotte, 

                      Pour une France morte . 

Pour une finance forte

                            et pour quelques bling-bling de plus

                                                               .............................

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
Violences sexuelles : Damien Abad nommé ministre malgré un signalement adressé à LREM
L’ancien patron des députés LR, Damien Abad, a été nommé ministre des solidarités en dépit d'un signalement pour des faits présumés de viols adressé à LREM et LR par l’Observatoire des violences sexistes et sexuelles en politique. Deux femmes, dont Mediapart a recueilli les témoignages, l’accusent de viols, en 2010 et 2011. Il conteste les faits.
par Marine Turchi
Journal — Politique
Pap Ndiaye fait déjà face au cyclone raciste
La nomination de Pap Ndiaye au ministère de l’éducation nationale a fait remonter à la surface le racisme structurel de la société française et de sa classe politique, une vague qui charrie avec elle la condition noire et la question coloniale. La réaction de l’exécutif, Emmanuel Macron en tête, donnera une première indication sur la tonalité du quinquennat.
par Ilyes Ramdani
Journal
En Italie, la post-fasciste Giorgia Meloni cherche à faire oublier ses racines
Elle espère devenir l’an prochain la première femme à présider le Conseil en Italie. Héritière d’un parti post-fasciste, ancienne ministre de Berlusconi, Giorgia Meloni se démène pour bâtir un parti conservateur plus respectable, en courtisant l’électorat de Matteo Salvini. Une tentative périlleuse de « dédiabolisation ».
par Ludovic Lamant
Journal
Mario Vargas Llosa, Nobel de l’indécence
L’écrivain péruvien de 86 ans, entré à l’Académie française en fin d’année dernière, vient de déclarer sa préférence pour Bolsonaro face à Lula. Cette nouvelle prise de position politique reflète un parcours intellectuel de plus en plus contesté, marqué par des soutiens à des figures d’extrême droite en Amérique mais aussi de la droite dure en Espagne. Une enquête du n° 20 de la « Revue du Crieur », disponible en librairie. 
par Ludovic Lamant

La sélection du Club

Billet de blog
Greenwashing et politique : le bilan environnemental d'Emmanuel Macron
[Rediffusion] Talonné dans les sondages par Marine Le Pen, le président-candidat Macron a multiplié dans l'entre-deux-tours des appels du pied à l’électorat de gauche. En particulier, il tente de mettre en avant son bilan en matière d’environnement. Or, il a peu de chances de convaincre : ses actions en la matière peuvent en effet se résumer à un greenwashing assumé.
par collectif Chronik
Billet de blog
Quand Macron inventait « l'écologie de production » pour disqualifier les pensées écologistes
[Rediffusion] Au cours de son allocution télévisée du 12 juillet 2021, Emmanuel Macron a affirmé vouloir « réconcilier la croissance et l'écologie de production ». Innovation sémantique dénuée de sens, ce terme vise à disqualifier les pensées écologistes qui veulent au contraire poser des limites, sociales et écologiques, à la production. Macron, qui veut sauver la croissance quoi qu'il en coûte, n'en veut pas.
par Maxime Combes
Billet de blog
Le stade grotesque (la langue du néolibéralisme)
[Rediffusion] Récemment, je suis tombée sur une citation de la ministre déléguée à l’industrie, Agnès Pannier-Runacher... Il y a beaucoup de façons de caractériser le capitalisme actuel. À toutes définitions politiques et économiques, je propose d'ajouter la notion de grotesque.
par leslie kaplan
Billet de blog
Rapport Meadows 11 : est-il encore temps ?
Est-il encore temps, ou a-t-on déjà dépassé les limites ? C'est la question qui s'impose à la suite des lourds bilans dressés dans les précédents épisodes. Écoutons ce qu'a à nous dire sur le sujet le spécialiste en sciences et génie de l'environnement Aurélien Boutaud,
par Pierre Sassier