Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

121 Billets

0 Édition

Billet de blog 22 mars 2012

Juppé et Copé ou la réthorique du "c'est çui qui l'dit qui l'est"

Baruch S
militante activiste du travailler moins pour vivre mieux
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Non , vous n'avez pas rêvé, non , vous avez bien lu, bien vu , bien entendu :

Alors que le Président sortant vampirisait l'espace médiatique de façon éhontée, surfant sur la vague de l'horreur et en rajoutant une couche dans l'angoisse et la peur, Co-pet et Ja-pet, les deux cabots du sarkozum barnum, s'attaquaient, toutes babines retroussées, à deux candidats à la présidentielle qu'apparemment, ils auraient bien voulu effacer du fichier "personnages officiels" : j'ai nommé les deux Françoués dont le comportement et les mots avaient été de circonstance, plutôt posés et de toutes façons très discrets puisque occultés par le tonitruant cirque de l'Elysée.

Cerise sur le nonosse, ce que reprochaient nos deux roquets aux deux Françoués, c'était exactement ce que tout le monde dans un coin de sa tête étant en train de penser à propos de leur Mémaître adoré : A savoir qu'il instrumentalisait un atroce  fait divers pour faire reluire son blason en vue de sa réélection. ça se voyait comme le nez de Pinocchio au milieu de la figure de Sarko, tiens !

Oui tout le monde pensait ça même l'UMPet, et même qu'ils en étaient quasi-gênés de voir leur omniprésident jouer les Bossuet,( alors qu'il n'est même pas bossu, juste tordu...) et se vautrer avec des zèles de Guéant dans les chrysanthèmes des autres.

Alors  tiens, la bonne tactique, pour notre pet's show, se disent les deux toutous à sarko, c'est d'attaquer en premier en mordant comme on penserait devoir être mordu.

Autrement dit, la tactique, c'est le jeu du "c'est çui qui l'dit qui l'est "...Accuser l'autre de ses propres tares, avant qu'il n'ait  eu le temps de répliquer  "c'est çui qui l'dit qui l'est" . Une variante, version cour de récréation, de la novlangue, qui efface le sens des mots en les chargeant de leur contraire.

 Ju-pet  avait déjà usé de ce tour de passe passe réthorique lors du débat télévisé sur la 2 , avec Hollande : Vous vous souvenez, quand il avait reproché au Françoué son arrogance ! ?  Incroyable mais vrai ! Ju-pet, l'arrogance c'est pourtant bien sa spécialité, à lui plus qu'à tout autre. Tout comme l'instrumentalisation des faits divers sanglants est la spécialité incontestée du chef Sarkozy.  

 Non que les autres soient exempts des travers reprochés, mais les champions, chacun dans sa catégorie, ce sont ceux-là même qui accusent avec le plus de véhémence !

Et personne , parmi les journaleux de service, pour relever l'absurdité et le cynisme de ces propos . Et nos deux animaux de compagnie, pour avoir bien aboyé la novlangue de leur Maître, peuvent escompter une bonne sousoupe dans leur gamelle , déjà bien remplie. 

Quant à nous, malheureux  citoyens spectateurs de cette imposture, c'est notre coupe, qui est pleine

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Violences sexuelles
À LREM, des carences systématiques
Darmanin, Hulot, Abad : depuis 2017, le parti d’Emmanuel Macron a ignoré les accusations de violences sexuelles visant des personnalités de la majorité. Plusieurs cas à l’Assemblée l’ont illustré ces dernières années, notamment au groupe, un temps présidé par Gilles Le Gendre. 
par Lénaïg Bredoux, Antton Rouget et Ellen Salvi
Journal
Total persiste et signe pour le chaos climatique
Dans une salle presque vide à la suite du blocage de son accès par des activistes climatiques, l’assemblée générale de Total a massivement voté ce 25 mai pour un pseudo-plan « climat » qui poursuit les projets d’expansion pétro-gazière de la multinationale.
par Mickaël Correia
Journal
Fusillades dans les écoles : le cauchemar américain
Une nouvelle fusillade dans une école élémentaire a provoqué la mort d’au moins 19 enfants et deux enseignants. L’auteur, âgé de 18 ans, venait d’acheter deux armes à feu de type militaire. Le président Joe Biden a appelé à l’action face au lobby de l’industrie des armes. Mais, à quelque mois des élections de mi-mandat, les républicains s’opposent à toute réforme. 
par François Bougon et Donatien Huet
Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget

La sélection du Club

Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflètent, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Pour Emily et toutes les femmes, mettre fin à la culture du viol qui entrave la justice
[Rediffusion] Dans l'affaire dite du « viol du 36 », les officiers de police accusés du viol d'Emily Spanton, alors en état d'ébriété, ont été innocentés. « Immense gifle » aux victimes de violences masculines sexistes et sexuelles, cette sentence « viciée par la culture du viol » déshumanise les femmes, pour un ensemble de collectifs et de personnalités féministes. Celles-ci demandent un pourvoi en cassation, « au nom de l’égalité entre les hommes et les femmes, au nom de la protection des femmes et de leur dignité ».
par Les invités de Mediapart