Covid-19: Infirmière mise en garde à vue et violentée lors d'une visite d'E. Macron

Lors de la visite en grandes pompes du président masqué à Mulhouse, des infirmières cherchent à l'interpeller. Les hommes en noir du président isolent une infirmière puis l'envoient en garde à vue. Elle témoigne en vidéo des violences et "tortures" infligées dans la voiture de police. Insupportable.

Pas de protection, manque de respirateurs, épuisées, mises en danger par l'incurie du gouvernement d'Edouard Philippe et d'Emmanuel Macron, les infirmières voulaient parler à ce dernier aux abords de l'hôpital de Mulhouse le 25 mars. Voilà comment le président récompense les efforts des soignantes. Totalement inacceptable. Il est urgent que la presse enquête et demande des comptes à l'Élysée, à l'heure où le préfet Lallement s'accroche à la place jadis prise par Papon.

Scène de l'interpellation :

https://www.facebook.com/watch/?v=2655565081397096

Témoignage après coup:

Infirmière du Grand-Est violentée et envoyée en garde à vue par le service d'ordre de Macron. © Maré Ndiaye

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.