bchambre76
Professeur de Lettres classiques (Education natonale)
Abonné·e de Mediapart

13 Billets

0 Édition

Billet de blog 21 oct. 2020

bchambre76
Professeur de Lettres classiques (Education natonale)
Abonné·e de Mediapart

La caricature qui cache la forêt.

Lettre à tous ceux qui prônent la paix des ménages. En toute bonne foi.

bchambre76
Professeur de Lettres classiques (Education natonale)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

NON, les caricatures (de quiconque !) ne sont pas une provocation gratuite qui vise à susciter la haine. Une caricature (de quiconque) relève de l’art du discours et vise à entretenir un esprit critique et distancié. Celles et ceux qui sont un peu éloignés du monde de l’enseignement, n’ont peut-être pas pleinement conscience que la caricature n’est que le sommet de l’iceberg.

Renoncer aux caricatures, sorte de porte-étendard de la laïcité, c’est ouvrir la boîte de Pandore de toutes les censures. Je ne parle que de cas réels, vécus par des collègues ou moi-même ; ce serait s’interdire des chapitres entiers de SVT (sexualité, Darwin, avortement…), s’interdire des cours fondamentaux d’Histoire (Moïse, personnage légendaire, les conflits au Proche ou au Moyen Orient…), voir reparaître des textes, sans adultère, homosexualité ou personnages athées (Dom Juan, III, 2 !). La liste est loin d’être exhaustive… on pourrait faire un catalogue !

Les professeurs ne sont pas des gourous. Ils enseignent le savoir certain ET l’esprit critique sur tout ce qui relève de l’opinion et qui est discutable. Et dont il FAUT discuter : condition sine qua non d’une république laïque. La moindre reculade, c’est revenir à l’interdiction du Tartuffe, à la réécriture bêlante de Dom Juan par Thomas Corneille, aux procès d’Ernest Pinard contre Flaubert et Baudelaire.

Un professeur qui continuera à discuter de toutes les caricatures avec ses élèves. Plus que jamais.

Pour Rabelais, Molière et Voltaire, Flaubert et Baudelaire… et Oscar Wilde,
Et pour toi, Samuel.
BC

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal
« Ce slogan, c’est un projet politique »
Alors que des milliers de personnes bravent la répression et manifestent en Iran depuis une semaine, le régime des mollahs est-il menacé ? Nous analysons ce soulèvement exceptionnel impulsé par des femmes et qui transcende les classes sociales avec nos invité·es. 
par À l’air libre
Journal — Social
Mobilisation pour les salaires : pas de déferlante mais « un premier avertissement »
À l’appel de trois organisations syndicales, plusieurs manifestations ont été organisées jeudi, dans tout le pays, pour réclamer une hausse des salaires, des pensions de retraite et des minima sociaux, avec des airs de tour de chauffe avant une possible mobilisation contre la réforme des retraites.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal — Santé
La hausse du budget de la Sécu laisse un arrière-goût d’austérité aux hôpitaux et Ehpad publics
Pour 2023, le gouvernement propose un budget en très forte augmentation pour l’assurance-maladie. Mais les hôpitaux publics et les Ehpad ont fait leurs comptes. Et ils ont de quoi s’inquiéter, vu la hausse du point d’indice, la revalorisation des carrières et l’inflation.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Au Royaume-Uni, la livre sterling tombe en ruine
En campagne, la première ministre Liz Truss avait promis le retour aux heures glorieuses du thatchérisme. Trois semaines après son accession au pouvoir, la livre s’effondre et la Banque d’Angleterre est obligée d’intervenir. Premier volet de notre série sur le chaos monétaire mondial.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Cher Jean-Luc
Tu as dit samedi soir sur France 2 qu’on pouvait ne pas être d’accord entre féministes. Je prends ça comme une invitation à une discussion politique. Je l'ouvre donc ici.
par carolinedehaas